RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Une petite bibliothèque d’anthropologie médicale. Une anthologie. Tome II (2008)
Présentation


Une édition électronique réalisée à partir du livre de M. Jean Benoist, Une petite bibliothèque d’anthropologie médicale. Une anthologie. Tome II, 2008, 457 pp. [Autorisation formelle accordée par l'auteur, le 26 juillet 2008 de diffuser ce livre dans Les Classiques des sciences sociales.]

Présentation

Voici donc le volume 2 de la « Petite bibliothèque d’anthropologie médicale ». C’est le succès du premier volume qui a suscité sa préparation, qui n’était pas prévue. Succès du livre paru chez Karthala, succès de sa diffusion récente sur le site des « Classiques des sciences sociales » où il a été téléchargé 468 fois au cours du premier mois de sa mise en ligne…

Ce volume ne diffère du précédent dans son principe ni dans sa composition. La préface publiée alors, et les notes sur les revues qui ont permis ce travail, demeurent d’actualité et on peut s’y référer.

Cela permet de ne placer ici qu’une brève ouverture, juste pour signaler quelques points :

D’abord la présence en fin de volume d’une « Série littérature ». Elle est la suite d’une initiative qu’avait prise Yannick Jaffré lorsqu’il avait publié dans le « Bulletin d’Amades », sous le titre général « Lignes de vie » des présentations d’ouvrages littéraires, essentiellement des romans et des essais, tournant autour de la maladie, Ecrits de malades, écrits de proches, il fallait effectivement que les anthropologues et tous ceux que concernent les sciences sociales de la santé, connaissent ces sources de réflexion, ces écrits d’où sourd la douleur. Mieux que les travaux de recherche, ils font percevoir le cheminement de malades, ou de ceux qui sont confrontés à l’âge, à la perte des proches. On trouvera donc quelques exemples de ces textes à la fin de ce volume

Ensuite, même si ce volume vient plusieurs années près le premier, on y trouvera quelques textes plus anciens, par souci de rattrapage de ce qui avait dû être omis alors, en général faute d’accessibilité.

Une dernière remarque, porte sur la nature des ouvrages présentés. On a « balayé large ». Il ne s’agit pas nécessairement d’ouvrages répondant à la stricte définition de l’anthropologie médicale, s’il en est une. Le choix a retenu tout ce qui peut être intéressant ou utile à celui qui aborde ou pratique ce champ de recherche. Il a aussi retenu quelques analyse qui font ressortir les aspects les moins positifs de certains ouvrages ou de certaines orientations de recherche. Au lecteur de puiser ce qui le touche le plus, mais à tous sans doute de parcourir ce panorama. Il ne s’agit pas d’y acquérir une érudition prédigérée, mais de saisir à travers la multiplicité des sources la diversité des problèmes, la variété des points de vue et des approches théoriques, la diversité des thèmes, et, au delà de ce kaléidoscope, de percevoir l’unité profonde de ce que les sciences sociales de la santé peuvent apporter au regard sur la maladie et à la pratique des soins,

Dernière remarque : il apparaît que les revues de langue française ne font qu’une part insuffisante aux publications en langues étrangères. Le déséquilibre des analyses est important vis-à-vis des écrits de langue anglaise, considérable vis-à-vis d’autres langues. Malgré nos efforts il a été impossible à combler, à moins de s’adresser à des publications étrangères, et de traduire leurs compte-rendus, ce que d’autres entreprendront peut-être un jour. Pour ma part, le coût que cela aurait entraîné en temps et en effort m’a paru trop considérable au regard de l’ambition, somme toute modeste et purement pédagogique, de cette «Petite bibliothèque ». Il importe cependant que tout chercheur sérieux n’ignore rien de ce qui paraît en anglais, et, dans une moindre mesure dans d’autres langues. 

Cette édition à la différence de celle du premier volume est exclusivement électronique, l’éditeur étant « Classiques des Sciences sociales » dont je remercie » l’infatigable créateur-animateur, Jean-Marie Tremblay. Son enthousiasme est entraînant, et je souhaite qu’il trouve de plus en plus de collaborateurs à son « grand œuvre ».

En recevant les deux volumes de la « Petite bibliothèque d’anthropologie médicale » sur son remarquable site, il leur donne un écho qui est une grande contribution à la diffusion des idées, des connaissance et donc à la liberté des esprits. 

Jean Benoist



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le lundi 18 août 2008 20:50
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref