RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Jean Benoist, Hindouismes créoles. Mascareignes, Antilles. (1998)
Liste des illustrations


Une édition électronique réalisée à partir du livre de Jean Benoist, Hindouismes créoles. Mascareignes, Antilles. Paris: Éditions du C.T.H.S. (Comité des travaux historiques et scientifiques, Ministère de l'Éducation nationale, de la recherche et de la technologie), 1998, 303 pp. [Autorisation formelle accordée par l'auteur, 28 janvier 2011 de diffuser ce livre dans Les Classiques des sciences sociales.]

Illustration sur la couverture. Un hindouisme réenraciné: trident et offrandes à l'image de l'Inde, et temple à l'image d'une case créole.
Illustrations du chapitre 3.
Temps et lieux du sacré dans l'hindouisme réunionnais.
Fig. p. 70.
Temples de la Réunion.
Fig. p. 71.
Un temple de la Martinique.
Fig. p. 74. Le renouvellement  des temples réunionnais par des artisans indiens. Ici, temple de l’Eperon.
Fig. p. 78a. Pierre Manicon
Mounichy en train d’officier.
Fig. p. 78b.
Le sati, à La Réunion.
Fig. p. 79a.
Battre le tapou à la Martinique.
Fig. p. 79b.
Battre le tapou à la Réunion.
Série de saclons employés à la Réunion dans diverses circonstances (cultes familiaux, actes de soin, confection de « garanties », opérations magiques). Ils viennent de sources diverses que la déontologie interdit d'identifier ici avec plus de précisions : guérisseurs, pusari, « devineurs », etc. Le nom qui figure sous chaque saclon est celui de la divinité ou de l'esprit qu'ils appellent. Remarquer les deux lieux de pouvoir que sont les tridents (« les travailleurs ») et les points (« les yeux »).

Fig. p. 90. Ce saclon a été utilisé pour la marche dans le feu dans l'ouest de la Réunion. Gravé sur une plaque de métal (en ce cas une plaque de cuivre), il était enfoui avant la marche dans le feu à proximité de l'aire de marche.

Le saclon n'est pas seulement une représentation ; il est, ainsi que cela apparaît à sa base, le cercle sacré où se rassemblent tous ceux dont la présence fait de l'aire où se déroule la marche un heu sacré ; ils protègent les marcheurs contre les dangers du feu, feu qui est en même temps l'une des divinités appelées. Il porte en son centre le OM et à proximité les noms de Brahma et de Vishnou. Ce dernier apparaît également sous la forme de Krishna. On remarquera qu'y figurent Arjuna, ses quatre frères et leur épouse Panjali.

Je remercie le Pr Singaravelou pour son aide dans la lecture des trois saclons.
Fig. p. 91. Comme le précédent, ce saclon est destiné à protéger l'aire de marche dans le feu, mais il est moins riche et moins complet.
Fig. p. 92. Ce saclon ne sert pas à la marche dans le feu, mais au culte dans un temple de plantation. Ses invocations sont différentes, et rassemblent nombre de divinités de diverses catégories.
Fig. p. 93. Karteli, Kali
et Koledgivon.
Fig. p. 94. Mardevirin, Boudon,
Poussemini et Sanglemini.
Fig. p. 95. Calpenbin, Karteli,
Almal, Bourdon, Sadarmini.
Fig. p. 96. Carli ou Petsai.
Illustrations du chapitre 4.
Dieux des temples et hors des temples.
Fig. p. 104.Vishnou.
Fig. p. 108. Kali.
Fig. p. 109. Vilamakali.
Fig. p. 110. Mardévirin.
Fig. p. 111. Pandialé ? De jeunes hommes marchent sur le feu au temple de Draupadi à Tiruvallur.
Fig. p. 112. Alvan.
(
Illustration inédite)
Fig. p. 115. Deux représentations inspirées de thèmes musulmans en l’honneur de Nargoulan (Réunion).
Fig. p. 115a. Nagouran,
peinture sur verre (Réunion).
(
Illustration inédite)
Fig. p. 115b. Nagouran,
peinture sur verre (Réunion).
(
Illustration inédite)
Fig. p. 117. "le cheval, associé à Ayenar"
(avec un R en Inde ou un L à la Réunion).
Fig. p. 118. Les Mini.
Fig. p. 119. "Deux Mini. L'un porte des chaines, un autre, représenté deux fois, fume le "zamal".
Fig. p. 120. Kartéli-Pétiaye.
Fig. p. 122. "Kalpou", offrande déposée à un carrefour routier St Paul, Réunion.
(
Illustration inédite)
Illustrations du chapitre 5.
Cultes et cérémonies hindoues à la Réunion.
Fig. p. 143. "Daniel Singaïny contant des épisodes du Mahabharata lors d'une veillée précédant la marche dans le feu".
Fig. p. 145a. La procession
d’offrandes qui précède
le mariage Bon-Dieu.
Fig. p. 145b. Scènes de
mariage Bon-Dieu.
Fig. p. 145c.
Une peinture sur un autel.
Fig. p. 146. La procession des marcheurs
se dirige vers l’aire où ils passeront sur le feu.

Fig. p. 146c. Représentation
d'une procession, peinture murale.
(
Illustration inédite)

Fig. p. 148a. Préparation du feu pour marche (F. Poungavanon, 1973) .
(
Illustration inédite)
Fig. p. 148b. Allumage du feu.
(
Illustration inédite)
Fig. p. 148. Scènes de la marche dans le feu : préparation de l’aire incandescente.
Fig. p. 149a. Scènes de la marche
dans le feu : aspects de la cérémonie.
Fig. p. 149b. Scènes de la marche dans le feu: la collecte des cendres qui seront gardées pour des usages liturgiques ou protecteurs.
Fig. p. 160. Un kavadi reçoit
des offrandes avant la procession.
Fig. p. 161. Le port du kavadi
et des aiguilles.
Fig. p. 161c. Kavedi, (St Paul).
(
Illustration inédite)
Fig. p. 164a.
Le char de Mourouga.
Fig. p. 164b. Une des femmes
qui participent à la procession.
Fig. p. 172a.
Un autel familial.
Fig. p. 172b. Les offrandes d’une
famille, dans les Hauts de la Réunion.
Fig. p. 173. Scènes de
protection d’une case.
Fig. p. 176a. Daniel Singaïny
possédé durant la fête de Kali.
Fig. p. 176b.
Offrandes à Kali.

Fig. p. 179. Tombes de pusari,
Saint-Paul, Réunion.

Fig. p. 183."Scènes du karmadi". figure c : "Manicon effectue la célébration. Remarquer que le fils du mort a les cheveux rasés".
Fig. p. 186. "Scènes du karmadi (suite).
Explications dans le texte".
Illustrations du chapitre 6. Hindouisme et indianité aux Antilles.
Fig. p. 206a. Divinités (?)
(Guadeloupe, Jarry).
(
Illustration inédite)
Fig. p. 206b. Kali. Peinture murale
(Guadeloupe, le Moule).
(
Illustration inédite)
Fig. p. 206c. Intérieur du temple
du Galion (Martinique).
(
Illustration inédite)
Fig. p. 206d. Mariémin
(Martinique, Fourniols).
(
Illustration inédite)
Fig. p. 206e. Maldévirin
(Martinique).
(
Illustration inédite)
Fig. p. 206f. Objets du culte,
(Martinique, Fourniols).
(
Illustration inédite)
Fig. p. 206g. Temple de Gradis
(Martinique).
(
Illustration inédite)
Fig. p. 206h. Minindien devant le temple
de Gradis (Martinique, Basse-Pointe).
(
Illustration inédite)
Fig. p. 206i. Temple du Galion
(Trinité, Martinique).
(
Illustration inédite)
Illustrations du chapitre 7. Des dieux, des esprits, des malades.
Fig. p. 231. Un autel aux “sept soeurs”. Vale, Île Maurice.
Illustrations de l'annexe. L'histoire de Mardevirin
Fig. p. 288. "Mardevirin sur un cheval
avec ses deux épouses".
Fig. p. 288a. Maldévirin et ses deux épouses).
Couleurs. (
Illustration inédite)
Fig. p. 288b. La légende de Maldévirin, peinture sur verre. (Illustration inédite)


Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le samedi 12 février 2011 10:34
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie retraité du Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref