RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Jean Benoist, CHRONIQUE D'UN LIEU DE PENSÉE.
FONDS SAINT-JACQUES, MARTINIQUE
. (2015)
Quatrième de couverture


Une édition électronique réalisée à partir d'extraits du livre de Jean Benoist, notamment l'article “Projet ou rêve ?” Chapitre 1, pp. 9-27. In ouvrage de Jean Benoist, CHRONIQUE D'UN LIEU DE PENSÉE. FONDS SAINT-JACQUES, MARTINIQUE. Motoury, Guyane française: Ibis Rouge Éditions, 2015, 208 pp. Chapitre 1 au complet, Quatrième de couverture, Extraits du chapitres 2 et 5. [Autorisation formelle accordée par l'auteur, le 18 mai 2015 de diffuser ces extraits du livre en accès libre à tous dans Les Classiques des sciences sociales.]

Chronique d’un lieu de pensée.
Fonds Saint-Jacques, Martinique.


Quatrième de couverture


Durant quinze années, le Centre de recherches caraïbes de l’université de Montréal a été présent aux Antilles, par ses chercheurs et ses étudiants. Installé à la Martinique dans le beau lieu historique de l’ancien monastère de Fonds St-Jacques, le centre a d’abord permis le sauvetage et la restauration du lieu. Puis, il a réalisé de multiples travaux en anthropologie, linguistique, archéologie, géographie, démographie, zoologie et écologie et publié un grand nombre de livres et d’articles.

Créé en 1968, lors d’une période charnière de la présence du Québec au monde, il a été un lieu de rencontre de la francophonie et il a donné naissance à de nombreux liens entre les Antilles et le Québec. Dans ce livre, on suit ses activités au quotidien, on suit les efforts de ceux qui ont œuvré à l’essor du Centre, on voit débuter la carrière des chercheurs et des enseignants qui s’y sont formés, et on découvre certains de leurs travaux.

Mais ce livre dépasse le cas particulier du centre de recherche de Fonds St-Jacques, pour devenir l’étude du milieu de la recherche. Il analyse les conditions de naissance et de développement d’un centre, sa structure, ses relations avec l’université et avec le monde extérieur. Les réflexions sur la recherche, sur les conditions d’une interdisciplinarité par la mise au point de structures qui la font émerger, l’analyse des forces sociales qui entourent, suscitent ou freinent la recherche, sont au cœur de cette chronique vivante de la Martinique des années 1970.


Jean Benoist a commencé sa carrière comme chef de laboratoire à l’Institut Pasteur de la Martinique. Il est ensuite devenu professeur à l’université de Montréal puis à celle d’Aix-Marseille.

Il n’a jamais cessé de s’intéresser aux sociétés créoles de la Caraïbe et de l’océan Indien, où il a mené de nombreux travaux, tout en se consacrant à la recherche et à l’enseignement en anthropologie médicale.

On connaît de lui, entre autres, les ouvrages L’archipel inachevé et Hindouismes créoles.



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le mercredi 20 mai 2015 7:16
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur associé, Université du Québec à Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref