RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

LE BASCULEMENT DU MONDE. De la terre, des hommes et du capitalisme. (1997)
Ouverture


Une édition électronique réalisée à partir du livre de Michel Beaud, LE BASCULEMENT DU MONDE. De la terre, des hommes et du capitalisme. Paris: La Découverte, Éditeur, 1997, 293 pp. Collection: Cahiers libres-Essais. Une édition numérique réalisée par Marcelle Bergeron, bénévole, professeure retraitée de l'École polyvalente Dominique-Racine de Chicoutimi. [Autorisation conjointe accordée par M. Beaud et par le directeur général de la maison d'édition, La Découverte, Monsieur François Gèze le 1er août 2007]

Ouverture

Ce livre vise à attirer l'attention sur un ensemble de maux, de périls et de risques qui s'accumulent dans la période actuelle. Son ambition est donc de contribuer à une prise de conscience qui permette de trouver à temps les réponses aux dangers qui menacent. 

À un premier niveau, il contribue à apporter des réponses à des questions que beaucoup se posent : 

— Pourquoi, dans ce monde d'opulence, tant de pauvreté et de misère ? 

— Si l'économie vise la satisfaction des besoins, comment les puissantes économies modernes laissent-elles tant de besoins insatisfaits ? 

— Est-ce la fin du travail ? 

— Le monde est-il réellement devenu un village ? 

— Sommes-nous entrés dans l'ère de l'immatériel, du virtuel ? 

— Comment allons-nous sortir de la déprime dont souffrent nos économies et nos sociétés depuis un quart de siècle ? 

— Peut-on attendre de la croissance économique et des progrès scientifiques et techniques la solution de tous nos problèmes ? 

— Quelle Terre laisserons-nous aux générations futures ? 

Toutes ces questions sont liées. Y répondre avec cohérence implique une réflexion sur les rapports entre l'économie et la société, entre la Terre et les hommes, entre ceux-ci, leurs œuvres et leurs déprédations. Or tous ces rapports se sont profondément transformés en quelques générations, et tout particulièrement dans les dernières décennies. 

C'est pourquoi, à un deuxième niveau, ce livre présente une réflexion sur les mutations de notre temps et l'accélération de ces mutations. Sans doute n'explique-t-il pas tout. Mais il tente de dégager les forces majeures à l'œuvre dans les dynamiques du monde : ce qui permet d'éclairer bien au-delà des domaines qu'il couvre. Ce n'est ni un bloc de certitudes, ni un clip jouant d'idées dans le vent, de quelques paradoxes et de provocations, ni un tissu d'obscurités pour initiés. Ce livre est nourri d'espérances et d'inquiétudes, à la fois profondément miennes et partagées avec tant d'autres. Il est essentiellement suscité par la crainte de dangers vers lesquels nous entraîne un flot d'évolutions sur lesquelles les hommes de pouvoir paraissent avoir renoncé à agir. 

C'est pourquoi, à un troisième niveau, ce livre s'exprime dans plusieurs champs de la conscience humaine : celui de la compréhension des phénomènes et de leurs enchaînements, celui de l'indignation face à l'intolérable, celui de l'éthique et des repères qu'elle offre, celui des perspectives et des propositions d'actions. 

Écrit de l'été 1996 au printemps 1997, il est un moment d'une réflexion conduite depuis plus de trente ans et d'une prise de conscience de plus en plus aiguë de la gravité des enjeux, de l'urgence et de l'irréversibilité.


Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le dimanche 21 octobre 2007 6:33
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref