RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Nationalisme québécois et crise du lien social” (1995)
Résumé


Une édition électronique réalisée à partir de l'article de Jacques Beauchemin, “ Nationalisme québécois et crise du lien social ”. Un article publié dans la revue Cahiers de recherche sociologique, n° 25, 1995, pp. 101-123. Montréal: Département de sociologie, UQAM. [Autorisation accordée par l’auteur le 5 janvier 2004 de diffuser cet article.]

Résumé

Au-delà des passions partisanes qu'il ne manquera pas de déchaîner, le débat référendaire devrait fournir l'occasion de soulever quelques éléments nécessaires à la discussion portant sur le nationalisme québécois dans un contexte social où la défense des droits individuels semble retirer toute légitimité aux revendications politiques fondées sur une représentation communautariste de la société. À l'encontre des analyses l'opposant dichotomiquement aux aspirations démocratiques, on avance ici l'hypothèse selon laquelle le nationalisme francophone peut constituer un lieu de rassemblement à l'intérieur duquel la crise du lien social que traverse le Québec, comme toutes les sociétés modernes, peut trouver un début de dénouement.

Mots-clés : Québec, nationalisme, ethnicisme, démocratie, crise, modernité, socialité, mondialisation, individualisme.

Summary

Above and beyond the partisan passion that will no doubt be let loose, the référendum debate should provide the occasion to raise some of the elements necessary for a discussion of Québec nationalism in a social context in which the defence of individual rights appears to have evacuated the legitimacy of political demands grounded in a communitarian representation of society. In contrast to analyses dichotomously opposing it to democratic aspirations, this article argues that Francophone nationalism can be a rallying site within which the crisis of social ties traversing Québec, as well as all modern societies, might begin its denouement.

Key-words : Québec, nationalism, ethnicism, democracy, crisis, modernity, sociality, globalization, individualism.

Resumen

Más allá de las pasiones partidarias, que no dejará de suscitar, el referéndum deberá brindar la ocasión de plantear algunos elementos necesarios para la discusión sobre el nacionalismo quebequense, dentro de un contexto social en el que la defensa de derechos individuales parece quitar toda legitimidad a las reivindicaciones políticas fundadas en una representación comunitarista de la sociedad. Contrariamente a los análisis que Io oponen dicotómicamente a las aspiraciones democráticas, proponemos aquí la hipótesis según la cual el nacionalismo francófono puede constituir un lugar de encuentro al interior del cual la crisis del lazo social que atraviesa el Québec, como todas las sociedades modernas, puede encontrar una via de resolución.

Palabras claves: Québec, nacionalismo, etnicismo, democracia, crisis, modernidad, socialidad, mundialización, individualismo.


Retour au texte de l'auteur: Jacques Beauchemin, sociologue, UQAM. Dernière mise à jour de cette page le lundi 22 janvier 2007 15:30
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref