RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Paroles d’experts. Études sur la pensée institutionnelle du développement. (2006)
Quatrième de couverture


Une édition électronique réalisée à partir du livre sous la direction de Jean-François BARÉ, Paroles d’experts. Études sur la pensée institutionnelle du développement. Paris: Les Éditions Karthala, 2006, 444 pp. [Autorisation accordée par l'auteur le 19 mai 2012 de diffuser ce livre dans Les Classiques des sciences sociales.]

Quatrième de couverture

Pour résoudre les problèmes économiques et sociaux les plus variés, l’intervention publique de « développement » doit d’abord construire des grilles de lecture du monde.

En ce sens elle est essentiellement fondée, pour le meilleur ou pour le pire, sur une activité intellectuelle, voire « cognitive », qui dans les faits relève tout autant de savoirs empiriques, de la « pensée sauvage », que de modèles constitués et indépendants des contextes.

Les études réunies dans ce livre abordent cette question à partir d’une observation concrète d’une variété de situations du monde.

Elles montrent dans le même mouvement la variété des thèmes que les cadres du développement sont désormais amenés à traiter ou à affronter : l’assistance électorale à la démocratie par des moyens pacifiques, l’extension de la législation internationale du travail aux peuples « indigènes et tribaux », « l’optimisation » des frontières, les relations entre « bonne gouvernance « et sécurité publique, la « quête d’identité » d’agents du développement, « l’approche systémique » dans les réformes agraires, la « souffrance sociale », « l’épreuve du feu » pour les humanitaires, deux formes « d’optimisme » congénital (technologique et participatif), la décentralisation, l’institutionnalisation de l’action associative.

Ont participé à ce livre : Christophe Albaladejo (IRD / INRA), Laetitia Atlani (Université Louis Lumière Lyon II, associée à l’IRD), Sarah Bennéfissa (IRD), Arnaud Cuisinier-Raynal (Chercheur associé à l’I.R.D.), Jean-François Deluchey (Chercheur associé à l’I.R.D.), Emmanuel Fauroux (I.R.D), Philippe Geslin (INRA / CNRS, associé à l’I.R.D.), Karam Karam (chercheur associé à l’I.R.D.), Marc-Antoine Pérouse de Montclos (I.R.D.), David Recondo (CNRS / FNSP, associé à l’IRD), Aquiles Simoes (Université de Belem, doctorant à l’IRD).

Jean-François Baré, est anthropologue à l’Institut de Recherche pour le Développement, et directeur de l’Unité de Recherche de l’I.R.D. n° 102 « Intervention Publique, Espaces, Sociétés » Il a été notamment éditeur de Les Applications de l’Anthropologie. Un essai de réflexion collective depuis la France (Karthala, Paris 1995), de Regards interdisciplinaires sur les politiques de développement (L’harmattan, Paris 1997) et de l’Evaluation des Politiques de Développement. Approches pluri-disciplinaires (L’harmattan, Paris 2001, « Logiques politiques »). Il dirige des travaux dans les Universités de Bordeaux II, de Paris I et de Toulouse II.


Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le mardi 16 octobre 2012 13:59
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie retraité du Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref