RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Les dissolutions matrimoniales, un phénomène latent dans le Québec des années 60.” (1985)
Résumé


Une édition numérique réalisée à partir du texte de madame Renée B.-Dandurand, “Les dissolutions matrimoniales, un phénomène latent dans le Québec des années 60.” Un article publié dans la revue Anthropologie et sociétés, vol. 9, no 3, 1985, pp. 87-115. Numéro intitulé : “Parentés au Québec”. Québec : Département d'anthropologie, Université Laval . [Autorisation accordée le 13 août 2006 par l'auteure de diffuser cet article dans Les Classiques des sciences sociales.].

RÉSUMÉ / SUMMARY 

Les dissolutions matrimoniales, un phénomène latent
dans le Québec des années 60
 

L'émergence de dissolutions matrimoniales visibles dans les années 60 reçoit une explication à multiples volets. Si elle est liée aux contradictions structurelles de la famille des sociétés industrielles avancées, elle a pris au Québec l'aspect d'une transformation accélérée et soudaine. Des facteurs conjoncturaux rendent compte de la rapidité de cette évolution pendant les années 60. Quoique réelle, la soudaineté du phénomène est aussi un effet du « regard » : la perception idéologique/idyllique des institutions familiales et matrimoniales a empêché de voir les dissolutions latentes que l'analyse du matériel ethno-sociographique des années 60 nous a restituées.

 

Marriage Breakup :
A Latent Phenomenon in 1960's Québec
 

The emergence as a phenomenon of a marked decline of marriage during the 1960s has a variety of causes. It is of course linked to structural contradictions of the family in advanced industrial society, but, in Québec, it erupted as a suddent and quickening transformation. Contingent factors of general context, aside from the family itself, explain the rapidity of the evolution through the 1960s. Although the abruptness of the phenomenon is clear, it is in part a matter of « perspective » : the ideological/idyllic perception of family and marriage institutions camouflaged the latent decline of matrimony now reemerging through analyses of ethno-sociographic data for the 1960s.



Retour au texte de l'auteure: Renée B.-Dandurand, anthropologue, INRS-culture Dernière mise à jour de cette page le mercredi 22 août 2007 7:55
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref