RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Yao Assogba, La sociologie de Raymond Boudon.
Essai de synthèse et applications de l'individualisme méthodologique
. (1999)
Table des matières


Une édition électronique réalisée à partir du livre de Yao Assogba, La sociologie de Raymond Boudon. Essai de synthèse et applications de l'individualisme méthodologique. Québec/Paris, Les Presses de l'Université Laval (P.U.L) et L'Harmattan. 1999, 321 pp. Collection: sociologie contemporaine. Une édition numérique réalisée par mon épouse, Diane Brunet, bénévole, guide de musée à la retraite. [Autorisation de diffuser ce livre dans Les Classiques des sciences sociales accordée par l’auteur le 9 juillet 2012.]

[ix]

Table des matières


PRÉFACE [xiii]

AVANT-PROPOS [xvii]

INTRODUCTION [xxi]

PREMIÈRE PARTIE

LA PENSÉE DU SOCIOLOGUE [1]

Chapitre I : Études, formation et essor sociologue [3]

1. Le Parisien lycéen, normalien et professeur à la Sorbonne [3]

2. L'aspiration aux sciences sociales « éclairantes » et non « séduisantes » [5]

3. La découverte de Lazarsfeld et de la « sociologie éclairante » [6]

4. Début de carrière [8]

5. Des origines immédiates et des fondements lointains de la sociologie boudonienne [10]

5.1. Caractéristiques principales du déterminisme sociologique [12]
5.2. Caractéristiques principales de l'interactionnisme en sociologie [15]

6. Pour un retour au paradigme interactionniste [21]

Chapitre II : L'œuvre sociologique de Raymond Boudon [27]

1. Raymond Boudon dans le paysage de la sociologie contemporaine française [27]

2. La conception sociologique générale de Raymond Boudon [40]

2.1. L'individualisme méthodologique [41]
2.1.1 La controverse autour d'une notion [42]
2.1.2 De la définition d'une notion méthodologique et épistémologique [43]
2.1.3 De l'éclaircissement d'une notion d'ordre méthodologique et épistémologique [44]
2.1.4 Schéma et exemples d'illustrations [47]

2.2. Une notion corollaire de l'individualisme méthodologique : les effets pervers [52]

2.2.1 La notion d'effets pervers sur le plan social [53]
2.2.2 La notion d'effets pervers en sciences sociales [54]
2.2.3 Les systèmes d'interaction comme objet d'analyse sociologique [56]
2.2.4 Typologie ou différents cas de figures d'effets pervers [59]
2.2.5 Conséquence performative des effets pervers [60]

2.3 Une deuxième notion corollaire de l'individualisme méthodologique : la rationalité de l'acteur [61]
2.3.1 Difficultés inhérentes à la définition de rationalité [63]
2.3.2 Frontière difficile à tracer entre rationalité et irrationalité [65]
2.3.3 Quelques exemples d'action jugées irrationnelles [66]

Chapitre III : Du « rational choice »
à une sociologie cognitive
[69]

1. Orientation vers une sociologie cognitive [70]

2. D'abord l'étude des idéologies [75]

3. Puis l'étude des croyances collectives et du relativisme contemporain [83]

Chapitre IV : Systématisation de la sociologie
de Raymond Boudon
[89]

1. Synthèse des relations épistémologiques entre l'individualisme méthodologique et la notion de rationalité « élargie » [90]

2. La théorie systémique de la rationalité de l'acteur [91]

3. « Théorie restreinte de l'idéologie » de Boudon [93]

4. Le phénomène de la persuasion et de l'autopersuasion [99]

5. Fondements de la théorie cognitiviste [102]

6. Le modèle cognitiviste ou l'individualisme méthodologique « élargi » à la rationalité axiologique [104]

7.  Le modèle cognitiviste ou l'individualisme méthodologique « élargi » aux valeurs et aux sentiments moraux [115]

8.  Le relativisme [123]

Chapitre V : Raymond Boudon : le sociologue par lui-même.
Entretien de Yao Assogra avec Raymond Boudon
[131]

DEUXIÈME PARTIE

APPLICATION DANS DIFFÉRENTS DOMAINES

Chapitre VI :  Théorie systémique de la rationalité de l'acteur
appliquée aux domaines de l'éducation et du travail social
[145]

1. Domaine de l'éducation [145]

1.1. Dépasser les explications unifactorielles et déterministes des inégalités scolaires [146]
1.2. Effets pervers et sociologie de l'éducation [148]
1.3. La crise de l'éducation universitaire et le modèle de la frustration relative considérée comme effets pervers [151]
1.4 Les réformes de l'enseignement supérieur et les pièges de l'action collective [153]
1.5. Effets pervers et inégalité des chances devant l'école [154]
1.6. Conséquence performative de l'approche boudonienne de l'inégalité des chances scolaires [158]
1.7 Réformes scolaires et comportements des enseignants [160]

2. Domaine du travail social et exemples de quelques problèmes sociaux [163]

2.1. Individualisme méthodologique et intervention sociale [163]
2.2. Individualisme méthodologique, phase d'analyse et phase d'intervention sociale [166]

2.2.1 Principes du paradigme et intérêts pour l'intervention sociale [167]
2.2.2 Démarche de l'individualisme méthodologique et intérêts pour l'intervention sociale [169]

2.3. Analyse de quelques problèmes sociaux dans la perspective de l'individualisme méthodologique : les cas de l'homicide conjugal et du suicide [173]

Chapitre VII : Théorie systémique de la rationalité de l'acteur
et changement social
[179]

1. Critique boudonienne des théories du changement social [179]

2. Paradigme des effets pervers et changement social [184]

3. Paradigme des effets pervers et projets de développement en Afrique noire [189]

3.1. La rationalité des populations africaines, la rationalité des « développeurs » et l'échec des projets [189]
3.2. Paradigmes du développement et pratiques participatives dans les projets communautaires [206]
3.3. Conséquence performative [215]

4. La rationalité des paysans de l'Inde du Sud [220]

Chapitre VIII : Théorie systémique de la rationalité de l'acteur :
domaines des valeurs, des croyances collectives et du relativisme
[227]

1. Définition élargie de la rationalité, dépassement de la conception wébérienne et halte aux modèles de l'irrationalité [229]

2. Applications de la théorie restreinte de l'idéologie [243]

3. Le modèle cognitiviste appliqué aux phénomènes de persuasion, d'autopersuasion et aux idées et aux idéologies [253]

4. Le modèle cognitiviste appliqué aux domaines politique, juridique et des valeurs [256]

5. Le modèle cognitiviste, le domaine des arts et le champ de l'esthétique [264]

6. Le relativisme et la socialisation dans les sociétés modernes [274]


Conclusion [281]

Références bibliographiques [289]

Annexe : Bibliographie thématique de Raymond Boudon [303]

Index des thèmes [315]



Retour au texte de l'auteur: Yao Assongba, sociologue, Université du Québec en Outaouais Dernière mise à jour de cette page le samedi 27 juin 2015 7:24
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur associé, Université du Québec à Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref