RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Yao Assogba, La sociologie de Raymond Boudon.
Essai de synthèse et applications de l'individualisme méthodologique
. (1999)
Introduction


Une édition électronique réalisée à partir du livre de Yao Assogba, La sociologie de Raymond Boudon. Essai de synthèse et applications de l'individualisme méthodologique. Québec/Paris, Les Presses de l'Université Laval (P.U.L) et L'Harmattan. 1999, 321 pp. Collection: sociologie contemporaine. Une édition numérique réalisée par mon épouse, Diane Brunet, bénévole, guide de musée à la retraite. [Autorisation de diffuser ce livre dans Les Classiques des sciences sociales accordée par l’auteur le 9 juillet 2012.]

[xxi]

La sociologie de Raymond Boudon.

Essai de synthèse et application
de l’individualisme méthodologique.


Introduction



Une des grandes figures de la sociologie contemporaine française est sans conteste Raymond Boudon. Sa pensée est continuellement en évolution et sa démarche intellectuelle, tout en se perfectionnant, témoigne toujours d'une rigueur authentique tout au long de son trajet. L'œuvre de Boudon est importante et impressionnante. Elle aborde plusieurs thématiques qui renvoient aux grandes questions des sociétés contemporaines.

La pensée de Boudon est appelée à pérenniser au-delà des modes intellectuelles du moment, car elle pose des questions fondamentales de la vie en société et tente d'y apporter des éléments de réponse en se plaçant du point de vue de l'homo sociologicus situé et daté, doté d'intentionnalité et toujours appelé à trouver une solution appropriée en tant qu'être individuel et social. Mais, à tort ou à raison, l'œuvre de Boudon est encore peu connue du grand public, ou sa connaissance se réduit à un petit cercle de chercheurs en sciences sociales aussi bien dans le monde francophone (surtout) qu'anglophone. Or, en raison de sa richesse thématique et de sa grande portée heuristique, cette œuvre mérite d'être largement diffusée. Ce livre entend participer, tant soit peu, à cette diffusion en présentant une synthèse - qui se veut éclairante - de la pensée de Boudon.

En 1973, Raymond Boudon publie L'inégalité des chances. Ce sera un point tournant non seulement en sociologie de l'éducation, mais également dans la sociologie contemporaine française. Celle-ci était jusque-là dominée par les théories holistes qui mettent le primat des structures sociales sur l'individu déterminé. Constatant l'impasse sociologique dans laquelle on était dans les années 1970, et retournant aux pères fondateurs de l'autre sociologie - la sociologie compréhensive -, Raymond Boudon, à l'instar [xxii] de Michel Crozier en sociologie des organisations, fait revivre l'acteur social, homo sociologicus rationnel ou intentionnel. Des années 1970 aux années 1990, tout en s'articulant toujours autour du paradigme général de l'individualisme méthodologique, la pensée de Boudon évoluera de la rationalité instrumentale ou utilitariste vers une rationalité axiologique inspirée d'une sociologie cognitive. Le présent ouvrage suit cette dynamique dans la synthèse qu'il fait de la pensée de l'auteur.

L'ouvrage comprend deux grandes parties subdivisées en huit chapitres au total. La première partie, qui s'intitule La pensée du sociologue, présente dans le chapitre premier la formation et l'essor du sociologue, dont on suit la trajectoire du lycée, de l'École normale supérieure à Paris, aux États-Unis comme « stagiaire » et le début de carrière comme sociologue. Le deuxième chapitre est consacré à l'œuvre sociologique de Raymond Boudon. Celui-ci est d'abord situé dans le paysage de la sociologie contemporaine française. Ensuite, l'ensemble de sa conception sociologique est défini et développé. Dans le troisième chapitre, on voit l'orientation progressive de la sociologie boudonienne du « rational choice » vers une sociologie cognitive. Le quatrième chapitre présente une systématisation de l'ensemble de la pensée de Raymond Boudon. Enfin, le cinquième chapitre qui clôture la première partie du livre est un entretien exclusif que nous avons eu avec Boudon à Evora au Portugal en juillet 1996 lors du Congrès de l'Association internationale des sociologues de langue française (AISLF). L'homme et le savant nous parle de sa trajectoire sociologique, jette un regard sur sa sociologie et se prononce sur les perspectives d'avenir de celle-ci.

La deuxième partie du livre montre les applications de la sociologie de Raymond Boudon dans différents domaines. Le sixième chapitre donne des exemples d'applications de la théorie systémique de la rationalité de l'acteur dans les domaines de l'éducation et du travail social ; le septième chapitre au domaine du changement social et le huitième ou dernier chapitre aux domaines des valeurs, croyances collectives et au relativisme moderne. Une bibliographie thématique non exhaustive de l'œuvre de Raymond Boudon est placée en annexe.



Retour au texte de l'auteur: Yao Assongba, sociologue, Université du Québec en Outaouais Dernière mise à jour de cette page le samedi 27 juin 2015 7:24
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur associé, Université du Québec à Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref