RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Yao Assogba, Le paradigme des effets pervers et l'inégalité des chances en éducation,
une application de l'étude des aspirations scolaires au cours secondaire
. (1984)
Préface


Une édition électronique réalisée à partir du texte de Yao Assogba, Le paradigme des effets pervers et l'inégalité des chances en éducation, une application de l'étude des aspirations scolaires au cours secondaire. Québec, Université Laval, Les Cahiers du LADRAPS, Laboratoire de recherche en administration et politique scolaires. Série “Études et recherche”, vol. 1, no 3, 1984, 256 pp. [Autorisation de diffuser ce livre dans Les Classiques des sciences sociales accordée par l’auteur le 9 juillet 2012]


Préface

Yao Assogba a participé pendant plusieurs années à la vie pédagogique du Département d'administration et politique scolaires de l'Université Laval. Il a apporté une contribution importante au cours Analyse sociale de l'éducation. Aujourd'hui ce sont ses qualités de chercheur qui nous ont incités à publier sa thèse de doctorat en administration et politique scolaires.

L'auteur s'intéresse particulièrement à l'étude de l'inégalité des chances devant l'enseignement par le biais des aspirations scolaires exprimées par un échantillon d'étudiants et d'étudiantes québécois de niveau secondaire III.

L'auteur veut rompre avec un certain "chauvinisme sociologique". Il introduit la dimension psychologique aux théories économique et sociologique de la rationalité de l'acteur ou de l'actrice sociale.

La question principale à laquelle il tente de répondre est la suivante : "peut-on mieux comprendre et expliquer des différences, des niveaux d'aspirations scolaires des étudiants selon les origines sociales (inter et intra), en considérant, dans le cadre de la théorie de la rationalité de l'acteur social, "l'effet médiateur" de l'estime de soi qui représente un trait important de la personnalité d'un individu ou d'un acteur social ?".

Autrement dit l'auteur fait l'hypothèse que l'aspiration de poursuivre des études au-delà du niveau secondaire relève, chez 1'étudiant/e, de l'évaluation qu'il/elle fait non seulement des coûts/bénéfices/risques de niveau économique et social mais également de niveau psychologique. Il introduit la variable estime de soi entre celle de l'origine sociale des étudiants/tes et leurs aspirations scolaires. L'auteur montre que l'estime de soi de la clientèle étudiante ne varie pas en fonction de l'origine sociale. Cependant elle semble influencer leurs aspirations scolaires.

En espérant que cette publication suscite des collaborations interdisciplinaires et qu'elle ouvre des voies d'intervention qui favoriseront l'égalité des chances devant l'enseignement.

Renée Cloutier, Ph.D., Professeure-sociologue

Directrice du Laboratoire de recherche en administration et politique scolaires
Faculté des sciences de l'éducation
Université Laval



Retour au texte de l'auteur: Yao Assongba, sociologue, Université du Québec en Outaouais Dernière mise à jour de cette page le vendredi 13 février 2015 18:21
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur associé, Université du Québec à Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref