RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Xu Zhen Zhou
professeur de Science politique et Vice-Président du Département de relations internationales
de l’Université Beida de Pékin




L’art de la politique
chez les légistes chinois. (1995)

La table des matièresQuatrième de couverture.
IntroductionBibliographie.

Une édition électronique réalisée à partir de Xu Zhen Zhou, L’art de la politique chez les légistes chinois. Préface de Jean-Louis Martres, professeur à l’Université de Bordeaux I. Travaux du Centre d’analyse politique comparée de Bordeaux dirigés par Michel Bergès. Paris : Economica, 1995, 324 pp. Thèse de doctorat sous la direction de Jean-Louis Martres. [Autorisation formelle accordée par Jean-Louis Martres et retransmise par Michel Bergès le 4 mai 2011 de diffuser ce livre dans Les Classiques des sciences sociales.]

Courriel: Michel Bergès, directeur de la collection “Pouvoirs comparés”,
Université de Bordeaux:
michel.berges@free.fr.


RÉSUMÉ:

L'objet de la prÉsente thèse est d'essayer de donner une nouvelle interpretation au legisme — le courant politique existant dans l'ancienne Chine du 5ème au 3ème siècle av. J.-C.

Dans la première partie, une présentation précise des résultats des recherches sur ce courant, obtenus par les chercheurs chinois et européens, a été effectuée, en analysant les qualités et les défauts. Dans la deuxième partie, nous avons regroupé la pensée des légistes, pensée politique pure et typique, autour du concept de pouvoir, concept essentiel des sciences politiques. Le légisme a été ainsi envisagé en tant que système théorique complet qui comporte des aspects de la naissance du pouvoir, de l'importance du pouvoir, du fondement du pouvoir, de l'excercice du pouvoir, du maintien du pouvoir et de la perte du pouvoir. Cette nouvelle interprétation pourrait nous permettre d'approfondir la compréhension de l'essence de ce courant. De plus, on a note la différence fondamentale en ce qui concerne la référence culturelle entre cette pensée et la théorie de science politique occidentale, tout en précisant certaines similitudes.

Source: http://www.theses.fr/1991BOR10012. [EN LIGNE] Consulté le 3 mai 2014.

“La thèse de Monsieur Xu Zhen Zhou, en étudiant de façon systématique la pensée des Légistes et les différentes interprétations dont elle a fait l'objet, apporte une contribution importante à la compréhension du système culturel chinois et se situe dans cette problématique d'une meilleure compréhension entre des civilisations apparemment si éloignées.” [p. 46.]

  • Jean Levi, “La doctrine du légisme en Chine, à l'origine des théories du pouvoir fort.” [EN LIGNE], Clio — Le monde de Clio. Consulté le 3 mai 2014.
  • Wikipédia, l'encyclopédie libre, Légisme. [EN LIGNE] Consulté le 3 mai 2014.


Voir la sous-collection
Chine ancienne

Revenir à l'auteur: Jacques Brazeau, sociologue, Univeristé de Montréal Dernière mise à jour de cette page le lundi 30 juin 2014 5:38
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur associé, Université du Québec à Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref