RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Méthodes de recherche pour l’éducation. Éducation et formation. Fondements. (2004)
Table des matières


Une édition électronique réalisée à partir du livre de Jean-Marie Van der Maren, Méthodes de recherche pour l’éducation. Éducation et formation. Fondements. Montréal: Les Presses de l’Université de Montréal; DeBoeck Université, 2e édition, 2004, 502 pp. Collection: Méthodes en sciences humaines. [Le directeur général des Presses de l’Université de Montréal, Monsieur Antoine Del Busso, nous a accordé, le 9 juin 2015, son autorisation de diffuser, dans Les Classiques des sciences sociales, en accès libre à tous et en versions électroniques, ce livre de Monsieur Jean-Marie Van der Maren.]

[493]

Table des matières

Quatrième de couverture

Introduction [5]

1. Quelle conception de la recherche scientifique en éducation ? [5]
2. Qu'est-ce que la méthodologie de la recherche ? [9]
3. Les visées, les options et le style de ce livre [10]
4. Structure du livre [12]
5. Itinéraires de lecture [14]

1. Épistémologie [17]

Chapitre 1. Les présupposés [19]

1. Les sciences de l'éducation : entre développement des connaissances et développement des pratiques [20]
2. La règle de la clôture sémantique et la distinction des champs, des objets et des méthodes [23]
3. La spécificité du champ de l'éducation par rapport aux disciplines contributives [26]
4. Une science pour l'éducation : pas une science positive mais une science morale [33]

Chapitre 2. Les savoirs et la recherche pour l'éducation [37]

1. De la recherche sur l'éducation, de la recherche à propos de l'éducation, mais peu de recherche pour l'éducation [38]
2. Les conditions pour la constitution d'une discipline au bénéfice de l'éducation [39]
3. Les cinq savoirs [43]
3.1. Le savoir scientifique et le savoir pratique [44]
3.2. Le savoir appliqué ou le savoir technique [45]
3.3. La praxis [46]
3.4. Le savoir stratégique [48]
4. Un programme de recherche pour l'éducation : construire un savoir stratégique [49]
4.1. Les défis de l'élaboration d'une praxis [49]
4.2. Le savoir appliqué et le modèle des contraintes [56]
4.3. Conclusion : le savoir stratégique et le troisième homme [57]

Chapitre 3. Les enjeux et les discours de la recherche [58]

1. La recherche est d'abord une affaire de graphie [59]
2. Les enjeux de la recherche [61]
2.1. L'enjeu nomothétique [61]
2.2. L'enjeu politique [63]
2.3. L'enjeu pragmatique [65]
2.4. L'enjeu ontogénique [66]
2.5. La particularité et la complémentarité des enjeux [68]
3. La typologie des théories : à quel genre de discours font appel les problématiques et les interprétations ? [70]
3.1. Les discours selon leur fonction [71]
3.1.1. Les théories descriptives ou empiriques [71]
3.1.2. Les théories interprétatives ou herméneutiques [71]
3.1.3. Les théories prescriptives [72]
3.1.4. Les théories stratégiques [72]
3.1.5. Les métathéories [74]
3.2. Les discours selon leur niveau nomologique [75]
3.3. Les prétentions et la validation des types théoriques [76]

Chapitre 4. Quantitatif, qualitatif et paradoxes [80]

1 La distinction entre quantitatif et qualitatif [82]
1.1. Les données [82]
1.1.1. Le matériel Invoqué, provoqué ou suscité [82]
1.1.2. Les données qualitatives, quantitatives et les conventions de quantification [85]
1.2. Les produits de la recherche : les théories [87]
1.3. Les démarches de recherche [90]
2. Les paradoxes de la recherche quantitative [91]
2.1. La formulation conjecturale et la prévision du futur [92]
2.2. Des excès de sens du hasard [95]
2.3. Quantification, réduction et déformation [97]
2.4. Une durée diverse dans un temps précis qui change [100]
3. Les risques, les limites et les paradoxes de la recherche qualitative [103]
3.1. L'observation et la reconnaissance du connu [104]
3.2. La reconstitution du passé comme reconstruction du passé 106
3.3. L’hypervalorisation du cas et l'idéalisation 107
3.4. L’élaboration réductrice de la complexité du sujet 108
3.5. L'élévation de la subjectivité du chercheur [109]
4. Conclusions [110]

Chapitre 5. Le discours méthodologique [111]

1. Définition [112]
2. Les critères de la rigueur ou les cinq thèmes des discours méthodologiques [112]
2.1. Le rapport des inscriptions au réel [112]
2.2. Le rapport des inscriptions aux concepts [114]
2.3. La consistance programmatique [115]
2.4. L e rapport des conclusions à la réalité [117]
2.5. L’indépendance  de la démarche à l'égard des biais subjectifs et techniques [119]
3. Les critères latents d'estimation de la validité de la recherche [119]
3.1. La pertinence de la recherche [120]
3.2. La rationalité [120]
3.2.1. La validité théorique des énonces [120]
3.2.2. Inadéquation de la problématique [121]
3.2.3. La correspondance formelle entre objet, modèle et théorie [121]
3.2.4. La responsabilité morale [126]
4. Les usages de la méthodologie [126]
4.1. Le doute méthodique et la crédibilité [126]
4.2. Un catalogue d'outils ou une suite de prescriptions [127]
4.3. L'évaluation-adaptation ou la censure [128]

2. Méthodologie [131]

Chapitre 6. Les stratégies de la recherche spéculative [133]

1. La constitution du corpus des énoncés de base [135]
1.1. Le corpus unique, intertextuel ou contrasté [135]
1.2. La qualité et la validité des corpus [136]
2. L’analyse conceptuelle [139]
2.1. Les objectifs de l'analyse conceptuelle [139]
2.2. Les perspectives et les niveaux de l'analyse [140]
2.3. Les méthodes de l'analyse conceptuelle [142]
3. L'analyse critique [146]
3.1. Les objectifs de l'analyse critique [146]
3.2. Les tactiques de l'analyse critique [146]
3.3. Les pièges de l'analyse critique [148]
4. L’analyse inférentielle [148
4.1. Les objectifs de l'analyse inférentielle [148]
4.2. Les méthodes de l'analyse inférentielle [149]
4.3. Les pièges de l'analyse inférentielle [151]
5. Les questions stratégiques [152]
5.1. Les fausses évidences de l'analyse du manque [152]
5.2. De quelques stratégies de conviction [153]
5.2.1. L'argument étymologique [153]
5.2.2. L'argument historique [154]
5.2.3. L'argument du bon sens ou du sens commun [154]
5.2.4. L'argument anecdotique [154]
5.2.5. L'argument par le jeu de mots [155]
5.2.6. L'argument de la logique et de la raison [155]
5.2.7. L'argument de l'éthique et de la métaphysique [156]

Chapitre 7. Les démarches de la recherche appliquée [157]

1. La recherche évaluative [158]
1.1. L’évaluation critique [159]
1.2. L’évaluation empirique [160]
1.2.1. L'évaluation expérimentale [160]
1.2.2. L'évaluation par comparaison interne des paramètres et des conditions de la performance [162]
1.3. L’évaluation adaptative : amélioration et promotion [165]
2. La recherche-intervention [167]
2.1. La recherche-action (enjeux politiques) [167]
2.2. L’analyse de système et la méthode des systèmes souples (ou la recherche-action aux enjeux pragmatiques) [172]
2.3. L'innovation et sa dissémination [176]
3. La recherche de développement [178]
3.1. Le développement de concept [179]
3.3. Le développement d'objet [179]
3.4. Le perfectionnement des habiletés personnelles comme développement d'outils professionnels [183]

Chapitre 8. Les démarches empiristes d'une recherche nomothétique [185]

1. Quelques axiomes empiristes de la recherche nomothétique [186]
2. Les stratégies de la recherche empiriste [189]
3. L'induction d'hypothèses : la recherche exploratoire [191]
3.1. La stratégie statistique [192]
3.1.1. Instrumentation et l'analyse des données [192]
3.1.2. La synthèse des données et la production de résultats [195]
3.1.3. L’interprétation des résultats : induire et valider des hypothèses [196]
3.2. La monographie [197]
4. La déduction d'hypothèses : la recherche vérificative [200]
4.1. La vérification de la validité logique [201]
4.2. La vérification de la validité empiriste [201]
4.2.1. La confirmation [202]
4.2.2. La vérification infirmative [204]
4.3. La décision dans une recherche vérificative [205]
4.3.1. La détermination préalable des seuils [205]
4.3.2. Le contrôle des aléas d'échantillonnage [206]
4.3.3. Le contrôle des variables parasites [210]
4.3.4. Les incertitudes de la décision dans la vérification confirmative [211]
4.4. L’étude de cas vérificative [212]

Chapitre 9. Les plans de recherche [215]

1. Du désordre apparent à l'ordre grâce à l'organisation [216]
2. Les plans de recherche à organisation temporelle [216]
2.1. Les études longitudinales [217]
2.2. Les études rétrospectives [217]
2.3. Les études transversales [218]
2.4. Les séries temporelles [219]
3. Les plans de recherche à organisation spatiale [220]
3.1. L’échantillonnage et l'aléatorisation [222]
3.2. Les variables parasites et les plans expérimentaux [224]
3.3. Les plans quasi expérimentaux, appariés et a posteriori [227]
4. Les plans mixtes à organisation spatio-temporelle [232]
5. Les plans à plusieurs dimensions : plans factoriels et carrés [234]
6. Les études de cas simples et croisées [237]

Chapitre 10. Les biais psychosociaux de la recherche en éducation [239]

1. Introduction [240]
2. Les contaminations dans le recueil des données [242]
3. La contamination des résultats [244]
3.1. Les contaminations dues aux élèves [244]
3.2. Les contaminations dues au personnel [246
3.3. Les contaminations dues au chercheur [248
4. La méthode du double aveugle [249
5. Le plan avec groupes à anticipation et double aveugle [254]

Chapitre 11. La modélisation et la simulation [256]

1. La modélisation et la simulation : définition [257
2. Les fonctions et les types de modèles [259
2.1. La fonction exploratoire et préparatoire [260]
 Illustration d'une modélisation et d'une simulation préparatoire [261]
2.2. La fonction interprétative [266]
2.3. La fonction didactique [267]
3. La construction d'un modèle simulable [268]
4. L'application d'un modèle : la simulation [272]

Chapitre 12. Écrire la recherche [274]

1. Une tâche inéluctable [275]
2. La nécessité épistémologique [276]
3. Le caractère culturel et donc collectif de la recherche [279]
4. Les nécessités stratégiques de l'écriture [280]
4.1. Écrire à d'autres avec leur style [280]
4.2. Écrire à propos des énoncés des autres [280]
4.3. Utiliser les écrits des autres [281]
4.4. Ne pas détourner les alliances ni se mettre hors de portée [282]
4.5. Distiller le doute [283]
4.6. S'inscrire dans une culture professionnelle [283]
4.7. Proposer, non pas des solutions, mais des outils pour leurs solutions [284]
5. Les questions techniques [284]
5.1. La manière d'écrire : reformuler la pensée pour la communiquer [284]
5.2. Savoir quel est le destinataire et s'adresser à lui [285]
5.3. Les phases de la recherche et le style d'écriture [286]
5.3.1. Le problème [286]
5.3.2. Le cadre conceptuel ou théorique [286]
5.3.3. La chronique [287]
6. Conclusion [288]

3. Techniques de constitution des données [289]

Chapitre 13. Les données invoquées [291

1. De la participation observante à l'observation participante [292]
2. L'observation systématique [295]
3. L'observation électronique [300]
4. Le recueil des documents d'archives comme documents invoqués et les biographies [302]

Chapitre 14. Les données suscitées [306]

1. Les problèmes généraux [307]
2. L'histoire vivante : les histoires de vie et les récits de pratique [308]
3. L’entrevue (libre, semi-structurée et structurée) [312]
4. L’entrevue clinique [316]
5. L’examen systématique [318]
6. La sélection des sources et l'échantillonnage [320]

Chapitre 15. Les données provoquées [326]

1. Le sondage [327]
1.1. Les problèmes généraux [327]
1.2. Les techniques de sondage [329]
1.3. Les plans de sondage [330]
2. Les questionnaires et les échelles [331]
3. Les tests [334]
3.1. Les caractéristiques générales [334]
3.2. Les qualités exigées des tests [336]
3.2.1. La fidélité [336]
3.2.2. La validité [338]
3.2.3. L’étalonnage ou la référence [340]
3.2.4. La hiérarchisation [341]
3.2.5. La discrimination [341]
3.2.6. La standardisation [343]
4. La manipulation des contingences [343]
4.1. La formulation des consignes [344]
4.2. Les consignes explicites et implicites [345]

4. Phases d'une recherche exploratoire [349]

Chapitre 16. Les explicitations préliminaires [351]

1. La description du problème contextualisé [352]
2. L’explicitation des préconceptions [353]
2.1. Le rôle professionnel [355]
2.2. L'épistémologie [356]
2.3. La conception de l'éducation [358]
2.4. Les orientations méthodologiques [359]
2.5. Les orientations théoriques privilégiées [359]
2.6. Les critères retenus pour la validité [361]
2.6.1. La crédibilité [361]
2.6.2. La rationalité [362]
2.7. Les visées de la recherche [363]
3. Le protocole de diffusion [365]
4. La concordance entre les préconceptions, les visées, le problème et les options méthodologiques [365]

Chapitre 17. Le cadre conceptuel et méthodologique [367]

1. Le cadre conceptuel ou le cadre théorique [368]
2. Le cadre théorique [370]
3. Le cadre conceptuel et méthodologique [372]
3.1. La charpente conceptuelle [372]
3.2. L'élaboration des hypothèses de recherche [376]
3.3. L'opérationnalisation : choix et construction d'outils [378]
3.3.1. La sélection des échantillons [378]
3.3.2. La construction des outils [381]
3.3.3. Le contrôle de la qualité des données [382]
3.3.3.1 Le rapport des indices au réel : la vraisemblance ou fidélité [382]
3.3.3.2 Le rapport des indices aux concepts : la pertinence ou la validité [388]
3.3.3.3 L’intention et l'extension des données : la contextualité et la transférabilité [391]
3.4. La planification [393]
3.5. La constitution du matériel de base et la révision du modèle initial [396]

Chapitre 18. Les méthodes d'analyse exploratoire [399]

1. Les étapes de l'analyse et du traitement [400]
2. Les moments de l'analyse des données selon leur format [402]
3. Les niveaux d'exploitation [403]
4. L’exploitation globale d'un matériel [404]
5. L'exploitation analytique [406]
5.1. L'analyse conceptuelle [406]
5.2. L'analyse du contenu [408]
5.2.1. Les contenus latents [408]
5.2.1.1. L’analyse phénoménologique [409]
5.2.1.2. L’analyse interprétative [410]
5.2.1.3. L’analyse structurale de la communication [412]
5.2.2. L’analyse des contenus manifestes [414]
6. Les analyses du discours [415]
6.1. L’analyse propositionnelle des textes [415]
6.2. L’analyse de la structure des textes (analyse nodale) [419]
6.3. L’analyse propositionnelle du discours [424]
6.4. La nouvelle rhétorique et l'analyse des discours sur l'éducation [425]
7. Les grilles d'analyse et leurs présupposés théoriques [426]

Chapitre 19. Le codage et le traitement des données [427]

1. La détermination des unités d'analyse [428]
1.1. Les rubriques construites à partir du cadre conceptuel [428]
1.2. Les rubriques construites par écho analogique [429]
1.3. Les unités de production du sens [430]
1.4. Le choix des unités en fonction du problème [431]
2. Les analyses sélectives et le codage [432]
2.1. Le codage : définition [432]
2.2. Les éléments du codage [434]
2.3. Les types de codage [436]
2.4. Les phases du codage [437]
3. L'examen des données codées [444]
4. Le traitement des données codées [447]
4.1. Le traitement qualitatif des données qualitatives [448]
4.1.1. La catégorisation [448]
4.1.2. La hiérarchisation et la connexion en réseaux [448]
4.1.3. La conceptualisation et la modélisation [450]
4.2. Le traitement quantitatif de données qualitatives [451]
4.2.1. La transformation numérique des données qualitatives [451]
4.2.1.1. Le codage binaire [451]
4.2.1.2. Le codage ordinal [452]
4.2.2. Le traitement conduisant à des classes : l'analyse en grappes [453]
4.2.3. Le traitement établissant des relations : les corrélations [454]
4.2.4. La factorisation et la dispersion dans l'espace des axes principaux [455]
4.3. Remarques finales sur le traitement [456]

Chapitre 20. L'interprétation des résultats et sa validation [458]

1. Les règles de l'interprétation [459]
1.1. Définition [459]
1.2. Les deux moments de l'interprétation dans la recherche [460]
1.3. Les quatre analogies et leurs leçons [462]
1.3.1. La fonction d'interface [462]
1.3.2. La fonction de traduction [463]
1.3.3. L’interprétation comme mise en scène [463]
1.3.4. La fonction de divination [465]
1.4. Les balises de l'interprétation [466]
2. Les techniques d'interprétation des résultats [468]
3. La validation des interprétations [471]
3.1. La vérification des comptes (la rigueur du processus) [471]
3.2. L'évaluation de l'effet des biais (les interférences) [472]
3.3. Le contrôle des hypothèses [473]
3.3.1. Le contrôle sur le matériel résidu [473]
3.3.2. Le contrôle par d'autres chercheurs [475]
3.3.3. Le contrôle par les acteurs [475]
4. Notes sur la rédaction du rapport [476]

Conclusion [479]

Bibliographie [482]



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le vendredi 18 septembre 2015 13:01
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur associé, Université du Québec à Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref