RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Les dernières potières de Sainte-Anne, Martinique. (1979)
Glossaire


Une édition électronique réalisée à partir du livre de Noëlle De Roo Lemos, Les dernières potières de Sainte-Anne, Martinique. Centre de recherches caraïbes, Fonds St-Jacques, Sainte-Marie, Martinique. Université de Montréal 1979, 75 pp. [Autorisation accordée par M. Jean Benoist le 9 octobre 2008 de diffuser cette étude dans Les Classiques des sciences sociales.]

BA' I COUÉBI

Moin ka ba' i face (ou dos) couébi : j'applique au canari, le couébi sur la tranche (ou sur le dos). Cf. couébi.

BONDA

Cf. fond canari.

BAS PILON

Partie inférieure du pilon  (uniquement employé, selon une informatrice, pour le pilon en une pièce).

BAS RÉCHAUD

Partie inférieure du tesson deux pièces.

BOIS CAMPÊCHE

Bois de campêche (Haematoxylon campechianum, L.). Considéré comme le meilleur pour le charbon de bois.

BOIS FÈ

Bois de fer (nomenclature incertaine). L'une des meilleures espèces pour la confection du pilon.

BOIS LANCE

Bois de lance (nomenclature incertaine). L'une des meilleures espèces pour la confection du pilon.

BOIS MAHOGANY

Mahogany, type de bois dont peut être fait le pilon.

BONNE TÈ

Terre propre à la confection des poteries et sélectionnée lors du ramassage. Constitue un juste équilibre entre la terre grasse et la terre maigre.

BOUDIN

Ventre de la poterie.

BRILÉ' CANARI

Faire cuire la poterie sur un four à l'air libre : canari i a pas brilé assez ou quand canari brile trop, i crochi, i ka trop fermé.

CANARI

Terme présumé d'origine caraïbe servant à désigner l'ensemble des poteries destinées à aller au feu. Également attribué dans le langage courant actuel au coco nègue, mais aussi appliqué dans le cadre de la nomenclature technique (planche canari, brilé' canari ... ) dans un sens générique.

CANARI DILLON

Ou canari dame Gervais. Réputés  pour leur qualité, on pouvait se les procurer aux Salines Dillon (cf. I-1).

CASSEROLE

Type de canari servant à la cuisson des aliments nécessitant peu d'eau.

CASSEROLE France

Type de canari, aujourd'hui disparu, à manche arrondi et bec verseur.

CEC'BARI'

Morceau de cercle de baril servant à confectionner le couteau canari.

CHAUDIÈRE

Mortier, fait d'un fond de cuve en fonte ou en fer qu'on enfonce dans le sol de l'atelier. Tiendrait son nom des anciennes chaudières des sucreries : on en découvrait souvent fêlées dans les broussailles.

COCO NÈGUE

Type de canari qui doit son nom (testicule de nègre) à sa forme sphérique. Sert, en particulier, aux cuissons nécessitant beaucoup d'eau. Également employé, dans le langage actuel, au sens large (voir canari).

COUÉBI

Terme présumé d'origine caraïbe. Morceau de calebasse assez plat et ovale destiné à travailler la paroi de la pièce. S'utilise des deux côtés, selon l'effet désiré (cf. dos couébi et face couébi). Souvent entendu sous une forme altérée : crébi

COUI

Terme présumé d'origine caraïbe. Moitié d'un fruit de calebassier (Crescentia cujete, L.), préalablement vidé et séché, servant à de multiples usages mais, en particulier, à mouiller mains et outils lors du montage de la poterie.

COUPÉ'CANARI

Gratter l'excédent de matière, à mi-séchage, à l'aide du couteau canari.

COUTEAU CANARI

Instrument tranchant destiné à gratter l'excédent de terre des pièces ébauchées. On le confectionne à partir d'un morceau de cercle de baril (cec' bari') aiguisé sur l'un des bords d'une des extrémités recourbées.

DGELLE CANARI

Gueule, bordure de la poterie.

DOUBLÉ' CANARI

Appliquer les poignées sur la bordure extérieure. Cf. zoreilles.

DOS COUÉBI

Partie convexe du couébi. Sert à polir la paroi interne de la pièce en confection ou à lui donner un certain galbe en dilatant la matière.

ENFOURNÉ'CANARI

Empiler les pièces les unes sur les autres en vue de la cuisson.

FACE COUÉBI

Partie concave du couébi. L'application de la tranche de celui-ci, en raclant la paroi interne de la poterie, a pour effet de l'égaliser (avant l'application du dos couébi).

FINI' CANARI

Cf. frotté' canari et dos couébi.

FOND CANARI

Base, fond de la poterie.

FOND CARRÉ

Se dit d'un fond qui est plat.

FOND ROND

Par opposition au fond carré, se dit d'une poterie à fond convexe.

FOUGON

Longue perche de deux à trois mètres de long servant à déplacer les poteries en cours de cuisson.

FOUILLÉ' TÈ

Ramasser la terre, l'extraire du filon.

FROTTÉ' CANARI

Lisser les parois intérieure ou extérieure à l'aide d'un galet de manière à tasser les grains et diminuer la porosité du vase.

GALISÉ'

Égaliser la paroi extérieure à l'aide des doigts ou du couébi de manière à la rendre égale sur toute sa surface.

GAULETTE Tl' BAUME

Tiges de bois de la grosseur de la section d'un doigt dont on se servait pour la construction des cases traditionnelles. Le bois est entrelacé et les murs sont ensuite colmatés, de l'intérieur, avec du caca boeuf, du ciment, des journaux ou de la matière plastique.

GRAIN

Résidus du tamisage. Peuvent être réutilisés : moin ka pilé grain tè ya pour moin rifai' d'aut' canaris. Peuvent également, une fois débarrassés des pierres, être trempés dans l'eau et servir de substitut au « levain ».

GRILLADE

Type de canari. An grillade c'est pour grillé' café ou bien pistache la ou encore de la farine de coco, du cacao

KILOLIN

Type de canari, aujourd'hui disparu, dont on se servait pour le lait ou d'autres cuissons.

LÉBICHÉ

Terme d'origine caraïbe (hébichet) signifiant tamis. Aujourd'hui utilisé pour désigner une gorgone locale dont on se sert pour tamiser la terre.

LÉCHUITE

Type de canari utilisé pour la cuisson des grands poissons ou pour glisser au four (d'où sa relation avec lèchefrite) : an léchuite c'est pour rôti' gigot, poule ou bien râgout, pour bouilli' poisson an.

LÉLÉ

Branche avec des ramifications en étoile à l'un des bouts servant à mélanger jus ou aliments.

LÈ RÉCHAUD

Partie supérieure du tesson deux pièces.

LINGE DGELLE

Petit bout de chiffon destiné à arrondir et parfaire la bordure de certaines pièces.

L'VAIN

« levain » : copeaux de terre provenant de la finition des poteries à mi-séchage, mis à tremper, donnant une pâte très liquide et riche en humus que l'on ajoute à la terre tamisée. Matière indispensable à la solidité de la poterie.

MANCHE PILON

Partie supérieure, ou manche, du pilon (uniquement employé, selon une informatrice, pour le pilon en une pièce).

METTÉ' 1 SEC

Dessiccation imposée à la terre avant le pilonnage, puis au canari avant et après l'avoir « coupé ».

METTÉ' ZOREILLES

Cf. doublé' canari.

MONTÉ'CANARI

Faire se succéder, à partir de la platine et à l'aide de colombins, différents étages pour constituer la paroi de la poterie.

PÉTRI' TÈ

Pétrir la terre de manière à atteindre la plasticité requise pour la confection.

PIERRE À POLI'

Petit galet arrondi, généralement aplati, qui sert à polir, par frottement, l'intérieur de certaines pièces.

PIERRE TONNERRE

Terme attribué, par confusion avec les haches de pierre polie, à la pierre à poli' qui serait alors dotée de pouvoirs surnaturels.

PILÉ' TÈ      

Broyer la terre séchée, à l'aide du pilon, en vue du tamisage.

PILON

Partie inférieure du pilon (uniquement employé, selon une informatrice, pour le pilon à manche).

PILON À MANCHE

Pilon taillé en deux parties distinctes emmanchées l'une dans l'autre et de bois souvent différents.

PILON BOIS

Cf. pilon tè.

PILON TÈ

Terme générique pour le pilon. Sert à broyer la terre. On peut le faire en un ou en deux morceaux de bois distincts. Il est composé du manche pilon et du pilon proprement dit ou bas pilon.

PLANCHE CANARI

Planche de bois qui tient lieu de table de travail lors du montage des poteries.

PLATINE

Galette d'argile sur laquelle les colombins sont montés. Sert de base au vase. Terme également utilisé pour désigner les anciennes « platines » à cassave.

POLI' CANARI

Moin ka poli' canari a ; cf. frotté' canari.

RANGÉ' DGELLE

Moin ka rangé' dgelle canari a : parfaire la bordure supérieure par addition de terre ; la lisser ensuite avec les doits puis avec le linge dgelle.

RIBO'

Ventre de la poterie.

ROCHE À POLI'

Cf. pierre à poli'.

ROCHEFÈ

Terre ferrugineuse (contient des hydroxydes de fer) ; on l'oppose à la roche à ravets comme emplacement propre au ramassage de la matière première.

ROCHE FROTTÉ'

Cf. pierre à poli'.

ROCHE RAVET

Roche à « ravets », terre sédimentaire calcaire propre à la région de Sainte-Anne ; ne convient pas comme matière première.

ROULÉ' TÈ

La terre pétrie donne une pâte qu'on continue de « rouler » et malaxer jusqu'à obtention d'une motte ayant la plasticité adéquate.

TAMISÉ' TÈ

Tamiser la terre séchée et pilonnée en vue d'obtenir la tè fine qui servira au pétrissage.

TCHOU

Cf. fond canari.

TÈ CANARI

Terre ayant les qualités requises pour la confection des poteries.

TÈ FINE

Terre fine, obtenue par tamisage, qui, mélangée au « levain » donnera une pâte propre à la confection.

TERRINE

Sorte de bassine servant surtout à la lessive ou à la toilette (moin ka prend an terrine pour moin bain' ien) ou encore pour un grand ragoût à l'occasion d'une fête. Aujourd'hui peu utilisée.

TÈ SALÉ

Terre sableuse impropre à la confection des poteries.

TÈ TUF

Terre maigre. Cf. tè trop maigre.

TESSON

Sorte de barbecue en terre cuite pour les cuissons rapides à l'air libre. Se fait en un seul ou en deux morceaux.

TESSON DEUX PIÈCES

Tesson composé d'une partie inférieure ou bas réchaud séparée de la partie supérieure ou réchaud.

TESSON UNE PIÈCE

Tesson fait d'un seul tenant.

TÈ TROP GRAS

Terre trop grasse pour la confection des pièces ; facilite le modelage mais rend la poterie fragile au séchage ou à la cuisson. Cf. bonne tè.

TÈ TROP MAIGRE

Terre trop maigre ; rend difficile la cuisson de la pièce et la rend moins résistante à l'usage. Cf. bonne tè.

Tl' CAILLOUX

Cf. pierre à poli'.

TOILE CANARI

Cf. linge dgelle.

TOILE DGELLE CANARI

Cf. linge dgelle.

VERNI'CANARI

Cf. frotté' canari.

ZOREILLES

Ou pitit zoreilles : moin metté' zoreilles ba' i ; petits colombins d'environ cinq centimètres de long que l'on applique sur la bordure extérieure ; servent de renfort plutôt que d'anse proprement dite.



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le samedi 7 mars 2009 19:08
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref