RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

À l’ombre du rationalisme, la société québécoise, de sa dépendance à sa quotidienneté (1984)
Table des matières


Une édition électronique réalisée à partir de l'article du professeur Gilbert Renaud, À l’ombre du rationalisme, la société québécoise, de sa dépendance à sa quotidienneté. Montréal : Les Éditions Albert Saint-Martin, 1984, 287 pp. Collection: Groupe d'analyse des politiques sociales. Une édition numérique réalisée par Marcelle Bergeron, bénévole, professeure retraitée de l'École polyvalente Dominique-Racine de Chicoutimi. [Autorisation accordée par l'auteur le 2 mars 2007 de publier ce livre dans Les Classiques des sciences sociales.]

Table des matières

Avant-propos 

 

Premier acte :

À l'ombre du rationalisme: l'articulation du mode de développement et du mode de production au sein de la société québécoise

 

Introduction 

Chapitre I : Le mode de développement : vers un capitalisme périphérique 

La Révolution tranquille : un mode d'intervention étatique
 
Une modernisation de plus en plus conservatrice : la rupture au sein de l'élite dirigeante
 
Le Parti québécois au pouvoir : le retour à la construction du capitalisme périphérique
 
Le développement économique – Le problème de l'État : la question nationale – La mobilisation nationale. 

Chapitre II : Le mode de production : vers la société programmée

 

La Révolution tranquille : les fondations de l'édifice
 
Le modèle culturel : de l'esprit religieux à l'esprit scientifique – La fonction publique – La société de participation.
 
L'avancée de la société programmée : la Commission d'enquête sur la santé et le bien-être social et ses suites
 
La Commission d'enquête sur la santé et le bien-être social : le modèle culturel des sociétés programmées – La réforme des services sociaux et sanitaires : la rationalisation productiviste – La gestion des populations.
 
La consolidation de la société programmée : l'État péquiste
 
Le modèle culturel : son affirmation et son appropriation – La gestion des populations-cibles : la Loi sur la protection de la jeunesse – La décentralisation : l'autogestion technocratique.
 
Conclusion : L'État national technocratique et la construction d'un mouvement social

 

Deuxième acte :

À l'ombre du rationalisme :

ouverture sur la face ombragée de la société québécoise

 

Introduction 

Chapitre I : La Révolution tranquille et ses suites : l'État-providence national et          « la fin du social » 

Les fondements du mouvement civilisationnel occidental et leur aboutissement totalitaire
 
De la Révolution tranquille à l'État péquiste la structuration du social-étatique et sa crise  

Chapitre II : Le verbe sociologique rationnel 

En guise de conclusion 

Bibliographie



Retour au texte de l'auteur: Gilbert Renaud, Université de Montréal Dernière mise à jour de cette page le dimanche 30 décembre 2007 16:07
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref