RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Dominique Ramarlah, Croyances et santé chez les Bara. (2016)
Introduction


Une édition électronique réalisée à partir du livre de Dominique Ramarlah, Croyances et santé chez les Bara. Collection anthropologie, 2016, 189 pp. [Autorisation de l'auteur de diffuser en libre accès à tous ce livre dans Les Classiques des sciences sociales accordée le 8 janvier 2016.]

Croyances et Santé chez les Bara

Introduction

Que faire d’un manuscrit centenaire sur les Bara lorsque le destin a voulu que vous en soyez le dépositaire ? Ma première idée était de le partager avec les descendants du Dr Antoine Marie Ramarlah.

En 1907, mon grand-père fut le 171e médecin sorti de l’École de Médecine d’Ankadinandriana Tananarive.  Il occupe son premier poste en tant que Médecin de colonisation de 4e classe à l’hôpital d’Antsirabe. En 1910 il fait partie de la Commission Régionale de l'Assistance Médicale et de l'Hygiène Publique Indigène à Maevatanàna Majunga. En 1912 il rejoint le centre médical de la sous-préfecture de Benenitsa, toujours au titre de l’Assistance Médicale Indigène (AMI).

Tout au long de sa mission, il se familiarisa avec le dialecte bara et nous lui devons d’avoir rédigé ce qui semble être le premier recueil manuscrit  par un malgache sur les Croyances, les mœurs et coutumes des Bara. Vers 1914, libéré de ses obligations administratives, il s’installa à Ivohibe et ne quittera la région des Bara qu’en 1922.

Les observations de ce pionnier de la médecine à Benenitsa tiennent compte des premiers contacts de la population locale avec les missions norvégiennes.

N’ayant jamais visité le sud de Madagascar, je n’avais aucune idée du monde de ces « autres tribus ». Au fil du temps, les questionnements sur les Bara m’ont amené à consulter diverses publications, en quête de « ce qu’il faut savoir sur les Bara »[1] selon le Père Luigi Elli – c’est-à-dire un vaste programme ! Par la même occasion, j’ai pu m’immerger dans les croyances malgaches afin d’essayer de comprendre leur manière d’être et de penser (75% de la population de la Grande Île sont des paysans).

Les Bara ne sont pas que des dahalo ou « voleurs-de-zébus », comme on a tendance à les désigner, à tort ou à raison. Ce sont des Malgaches qui, à l’égal de tous les habitants de la Grande Île, sont aussi faibles de leurs défauts que forts de la richesse de leur Culture.

Plusieurs hypothèses sur le peuplement de Madagascar passionnent les chercheurs. Apparemment d’origine bantoue, les Bara sont des pasteurs réputés pour leurs grands troupeaux de zébus. Leur territoire est difficile à délimiter car les pérégrinations ont conduit certains jusque dans le Moyen-Ouest dont la capitale Tsiroanomandidy est l’un des plus grands marchés de zébus de l’île.

Issus de la segmentation des royautés du Sud-Est, les Bara ont également appris l’astrologie et la divination héritées des descendants des Antalaotra ou « gens de la mer », des navigateurs arabisants. Cette monographie tente de mettre en lumière le rôle clé des devins guérisseurs ou ombiasa chez ces pasteurs, mais aussi aujourd’hui à Madagascar.

*
* *

Le lecteur retrouvera en index les mots malgaches utilisés. Je me suis efforcé de traduire le malgache officiel en dialecte bara mitaky. Il s’apparente à la fois aux groupes occidental et oriental des dialectes du sud malgache.

Enfin, l’ouvrage de Roger Bruno Rabenilaina intitulé Morpho-syntaxe du malgache : description structurale du dialecte bàra[2] permettra aussi d’approfondir le sujet.

*
* *



[1] ELLI, Luigi. (1993). Une civilisation du boeuf. Les Bara de Madagascar : Difficultés et perspectives d’une évangélisation. Fianarantsoa, (Madagascar): Ambozontany, collection « Gasikarako ».: 116.

[2] RABENILAINA, Roger Bruno. (1983). Morpho-syntaxe du malgache. Description structurale du dialecte bàra. Paris: SELAF, coll. « Langues et civilisations de l’Asie du Sud-Est et du monde insulindien », N°14.



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le mercredi 18 avril 2018 18:35
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur associé, Université du Québec à Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref