RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Rencontres internationales de Genève, 1965, Le robot, la bête et l'homme
Introduction


Une édition électronique réalisée à partir des Rencontres internationales de Genève, 1965, Le robot, la bête et l'homme. Textes des conférences et des entretiens organisés par les Rencontres internationales de Genève 1965 avec le concours de l'UNESCO. Neuchatel: Les Éditions de la Baconnière, 1965, 360 pp. Collection: Histoire et société d'aujourd'hui. Une édition numérique réalisée par Pierre Palpant, bénévole, Paris.

Introduction

Dans son remarquable petit ouvrage La mutation humaine [1], M. Pierre Bertaux veut montrer que cette mutation est en train de se produire, au milieu de nous, et qu’elle nous concerne tous personnellement, « nous les paléos de l’âge néotechnique ». Qu’il y ait ou non mutation, il est incontestable que la conscience humaine se trouve devoir affronter depuis une quinzaine d’années des données entièrement nouvelles, et que la culture subit de ce fait une crise profonde. Or, notre civilisation se caractérise dès son origine par son besoin et sa capacité de s’interroger ; capacité que les temps modernes ont consacrée en quelque sorte par le prix qu’ils attribuent au libre examen. Mais cette liberté de comprendre et de juger paraît aujourd’hui singulièrement compromise, au moment où il faudrait plus que jamais y voir un peu clair et se demander vers quoi nous marchons. Même si les bouleversements qu’ils vivent paraissent s’imposer du dehors aux individus, le pire malheur serait d’oublier que prendre conscience du cours des choses est précisément l’unique moyen de leur enlever ce poids de fatalité qui décourage à première vue.

Comme la situation actuelle offre des visages divers et qu’il fallait se limiter, notre Comité a décidé de faire converger les débats sur un problème essentiel : qu’est-ce que l’humain ? De nos jours où tout se passe comme si des cybernéticiens et des biologistes visaient à réduire en fin de compte l’homme à un robot ou à une espèce animale supérieure, il devient urgent de se demander s’il est vraiment possible de construire un robot qui soit un homme, avec cependant des capacités de calcul, de mémoire et de prévision supérieures à celles de l’« homme naturel ». Ou s’il y a dans celui-ci une quintessence que le robot le plus parfait ne possédera jamais.

En d’autres termes, les machines à traduire, à penser, à décider, contestent-elles l’homme ? Dans le domaine de la création artistique en particulier, est-il vraiment possible, comme le prétendent certains, de produire mécaniquement des œuvres d’art ? Et aujourd’hui que l’idée de la pluralité des mondes habités fait son chemin, si les astronautes rencontraient effectivement un jour dans un astre quelconque des vivants qui nous ressemblent, à quels critères recourraient-ils pour décider si ce sont ou non des hommes ? En bref donc, le thème des XXes RIG a pour but de promouvoir une recherche en commun visant à une définition de l’humain. Ses principaux aspects sont abordés avec toute la compétence et l’information nécessaires par d’éminents conférenciers qui sont tous animés des préoccupations humanistes caractérisant l’effort des Rencontres internationales de Genève.

*

Les conférences, dans ce volume, ne sont pas présentées par ordre chronologique, mais selon un ordre plus systématique, l’accent étant mis successivement sur le monde animal par M. Caillois ; sur les machines cybernétiques et la machine biologique par MM. Ulam et Monod ; sur l’aventure psychologique, morale et spirituelle de l’homme par MM. de Ajuriaguerra, Calogero, et le R. P. Niel ; et sur la place de l’art dans l’univers humain par Vercors et Ernest Ansermet.

Les deux exposés sur la musique expérimentale suivent immédiatement la conférence de Maître Ansermet.

L’ordre des entretiens suit évidemment celui des conférences ; leur numérotation ne correspond donc pas à la chronologie.



[1] Petite Bibliothèque Payot, 1964.



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le lundi 18 février 2008 7:28
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref