RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

PERSO, Regards personnalistes, no 13-14:
Vide existentiel du capitalisme.” Octobre 2007-janvier 2008
Éditorial


Une édition électronique réalisée à partir du Numéro 13-14 de la revue PERSO, Regards personnalistes, “Vide existentiel du capitalisme.” Octobre 2007-janvier 2008. Louvain-la-Neuve, Belgique: Centre d'Action pour un Personnalisme Pluraliste. [Autorisation accordée par la direction du Centre d'Action pour un Personnalisme Pluraliste [C@PP] de diffuser ce document dans Les Classiques des sciences sociales.


Éditorial

2008, NOUVEAU DÉPART !


CE NOUVEAU NUMÉRO de Perso – Regards personnalistes porte la double marque du changement et de la continuité. Celle-ci se traduit par la poursuite de la réflexion sur les fondements anthropologiques du système capitaliste, déjà mise en chantier dans des éditions précédentes de Perso, ainsi qu’auparavant dans les Cahiers de l’Atelier du Personnalisme (voir site www.personnalisme.org). Notre revue poursuit ainsi le projet de C@PP : développer une vision alternative de l’homme et de la société, en luttant contre les excès d’un individualisme et d’un matérialisme exacerbés.

Dans cette livraison, c’est à travers plusieurs éclairages, parmi lesquels celui de Christian Arnsperger, professeur à l’UCL, qu’est mise en lumière l’impuissance du capitalisme à créer et entretenir le lien social. D’un point de vue philosophique et existentiel, il s’agit moins d’opposer l’avoir et l’être que de situer le goût de l’avoir dans le désir de persister dans l’être, un désir qui fait écho à l’angoisse de la mort que nous tentons illusoirement de refouler. En somme, la question qui se pose est de savoir comment vivre dans ce monde, comment vivre de ce monde et de ses richesses, sans les épuiser au détriment des générations futures, et sans demeurer prisonnier de sa loi biologique qui consiste à « être-pour-soi ».

Avant d’être celui du C@PP, le développement d’un projet alternatif a été porté par l’Atelier du Personnalisme, inauguré en 1995. L’aventure a donc commencé voici douze ans. Lors de l’assemblée générale du C@PP qui a eu lieu en novembre dernier, le moment nous a paru propice pour renouveler notre organisation. La continuité implique aussi de changer. Avec reconnaissance et confiance, j’ai transmis le flambeau de la présidence de l’association à Aaron Mundaya. À ses côtés, Monique Misenga Banyingela assumera la vice-présidence du C@PP. Les finances seront prises en charge par Abdeslam El Mohandiz, à partir du deuxième trimestre de cette année. Christophe Engels, qui nous apportait jusqu’ici son aide précieuse avec efficacité et discrétion, rejoint officiellement le conseil d’administration. D’autres cappistes viendront certainement encore renforcer le Conseil d’Administration dans les semaines et les mois qui viennent. Quant à Sully Faïk, notre efficace secrétaire de rédaction, il est confirmé dans cette fonction sans laquelle notre revue n’existerait pas. Pour ma part, avec Aïcha Boulbayem, j’assurerai le secrétariat général de l’association ainsi que la fonction de rédacteur en chef de la revue Perso.

Nous sommes ainsi en ordre de marche pour aborder l’année nouvelle.

Vincent Triest



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le vendredi 27 janvier 2012 8:56
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie retraité du Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref