RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

PERSO, Regards personnalistes, no 9: “Au féminin sa part.” Mai 2006
Éditorial


Une édition électronique réalisée à partir du Numéro 9 de la revue PERSO, Regards personnalistes, “Au féminin sa part.” Mai 2006. Louvain-la-Neuve, Belgique: Centre d'Action pour un Personnalisme Pluraliste. [Autorisation accordée par la direction du Centre d'Action pour un Personnalisme Pluraliste [C@PP] de diffuser ce document dans Les Classiques des sciences sociales.


Éditorial

SALUT, OH FEMME UNIFIÉE, FLAMBEAU DE L’HUMANITÉ !


Un numéro de Perso consacré à la femme, m’exclamerais-je avec Arlette Lenotte, l’idée est ingénieuse ! Debout les femmes !

Depuis quelques décennies, les voix montent pour acclamer celle qui, à temps et à contre temps, relève les défis de l’Humanité, la rend Personne. Sous sa brise légère, dans le silence profond de son être, elle la conçoit, la protège, l’accouche, l’éduque, la subit, l’épanouit, la promeut.

Dans cette perspective, avec une lucidité qui lui est propre, Christophe Engels nous livre une grille de lecture d’une vision personnaliste de la maturité intersubjective et sociale. Cette montée vers un vivre ensemble en harmonie, nous dit Christophe, se réalise par une échelle à neuf marches le long de laquelle on « vagabonde », selon les circonstances de la vie, de l’individualisme à l’altruisme, libre et responsable, en passant par une double logique d’échange, du calcul et de la gratuité.

Le chemin le plus court offert à la personne pour atteindre une dimension supérieure de nature transpersonnelle nous est présenté par Gaëlle Faïk. Dans cette intéressante approche, elle met l’accent sur les implications spirituelles, religieuses, voire cosmiques de la thérapie. Elle souligne qu’afin d’atteindre la complétude de l’être, chacun est appelé à développer en soi-même, autant les qualités féminines que masculines.

En effet, n’est-ce pas ainsi que « Isha l’hommesse » devient « Êve » c’est-à-dire la vivante, celle qui fait de l’homme un humain ? C’est ce que nous rappelle Vincent Triest sous ce beau titre Le féminin, « trace » du plus qui est en l’homme. Il est reconnu à travers toute l’humanité, autant dans l’espace que dans le temps, comme l’annonce le récit de la Genèse, que la femme accède la première à la conscience de la responsabilité. « Oui, dit Adam, elle est la mère de tous les vivants. » (Gen 3,20). À lire ou à relire…

Pour que cette reconnaissance soit réelle et judicieuse, selon la tradition africaine à laquelle Albertine Tshibilondi Ngoyi fait appel, c’est par l’éducation qu’il s’agit d’oeuvrer à « l’accomplissement du muntu ». Son analyse philosophique, sémiologique et africaniste du terme « muntu » montre que le sens générique de homo en langue bantu d’où est tiré le mot muntu désigne la personne humaine dans sa plénitude, à savoir aussi bien le muntu-homme que le muntu-femme. Se référant également à la tradition africaine, Aaron Mundaya fait appel à un mythe qui illustre explicitement cette ambivalence et la complémentarité des deux pôles de l’humain.

Annick de Souzenelle, dans Le Féminin de l’Être – Pour en finir avec la côte d’Adam, éclaire à sa manière cette part féminine de toute personne, telle que la conçoit la tradition judéo-chrétienne, notamment dans les premier et second testaments. La fécondité, que généralement on lui attribue essentiellement, n’est pas le propre de la femme : chacun de nous – femme et homme – doit enfanter l’être humain, enfanter l’« humanitude » en devenir.

Monique Misenga Banyingela



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le vendredi 27 janvier 2012 8:46
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie retraité du Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref