RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

La problématique de la réintégration sociale des déportés dans la société haïtienne... (2014)
Résumé


Une édition électronique réalisée à partir du texte de Jameson LEOPOLD, La problématique de la réintégration sociale des déportés dans la société haïtienne: le cas des migrants déportés des États-Unis, accueillis par la Fondation haïtienne des familles des rapatriés (FONHFARA) en avril 2011. Mémoire pour l’obtention du grade de licencié en service social de l’Université d’État d’Haïti sous la direction du professeur Hancy PIERRE. Port-au-Prince: Département de service social, Faculté des sciences humaines, Université d’État d’Haïti, avril 2014, 106 pp. [L’auteur nous a accordé le 6 octobre 2015 l’autorisation de diffuser en accès libre à tous ce mémoire dans Les Classiques des sciences sociales.]

Résumé

La déportation est une réponse à l’immigration. Un outil de réglementation de la société d’accueil. Bien qu’elle soit peu abordée dans la littérature théorique et empirique des migrations internationales, la déportation des migrants Haïtiens des États-Unis constitue un sujet d’une extrême importance pour Haïti vu que presque chaque mois, des Haïtiens sont déportés après avoir purgé leur peine pour des infractions commises sur le territoire États-unien. La présence de ces derniers en Haïti peut engendrer deux effets : positifs ou négatifs. Des effets positifs et bénéfiques, notamment à travers les transferts de connaissances acquises à l’étranger et le développement d’activités économiques. Des effets négatifs, ces déportés peuvent causer de graves dommages à la société haïtienne en continuant avec les mêmes pratiques du passé ayant conduit à leur déportation. D’où un véritable danger sociétal. Ceci, dans la mesure où n’est disponible une structure d’accueil efficace et une forte implication des familles visant leur pleine réintégration sociale. Malgré son importance, la question des migrants Haïtiens déportés des États-Unis ainsi que celle de leur devenir dans le pays restent très mal connues. Pourtant, une bonne connaissance du sujet est essentielle pour l’élaboration de politiques de réintégration adéquate par les organismes nationaux, internationaux et gouvernementaux qui soutiennent ces déportés.   

Cette recherche vise à étudier la déportation des migrants Haïtiens des États-Unis d’Amérique et leur réintégration sociale qui s’avère difficile dans la société haïtienne. Ceci à partir des entretiens qualitatifs réalisés auprès de la Fondation Haïtienne des Familles des Rapatriés (FONHFARA), mettant en œuvre le Programme National de Réintégration des Haïtien(ne)s Retourné(e) dans leur pays, et auprès des déportés bénéficiaires du programme. D’abord, nous nous interrogeons sur les facteurs qui caractérisent les migrants Haïtiens déportés des États-Unis. Ensuite sur l’impact du programme dans le processus de réintégration sociale des déportés bénéficiaires. Enfin sur le niveau d’implication des familles dans ce processus. Tout ceci s’inscrit dans une dynamique d’identification des causes réelles de la réintégration sociale difficile des déportés en Haïti.



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le dimanche 11 octobre 2015 10:25
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur associé, Université du Québec à Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref