RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Jean Leca, Pour(quoi) la philosophie politique ?
Petit traité de théorie et de science politique, tome 1. (2001)
Table des matières


Une édition électronique réalisée à partir du livre de Jean Leca, Pour(quoi) la philosophie politique ? Petit traité de théorie et de science politique, tome 1. Paris : Les Presses de Sciences Po, 2001, 297 pp. Une édition numérique réalisée par Roger Gravel, bénévole, Québec. [M. Jean Leca nous a accordé le 4 avril 2018 son autorisation de diffuser la presque totalité de ses publications, y compris ce Traité de science politique.]

[13]

Pour(quoi) la philosophie politique.
Petit traité de science politique. Tome 1.

Première partie
Prologue : Thèmes et variations sur la pensée [du] politique


Table des matières

Quatrième de couverture

Remerciements [9]

Au lecteur [11]

Chapitre i. Les « notes » de M. de Norpois. Allegretto ma non tanto [17]

Chapitre ii. La « conversation musicale » de Richard Strauss. Capriccioso [29]

Chapitre iii. « Piccinistes » et « gluckistes », « philosophartistes » et « scientechniciens ». Allegro energico ed appassionato. Doppio movimento [37]

Chapitre iv. L’« objective » naturalisation scientifique de l’univers social-humain et la « subjective » création esthétique de la nature : les deux contes de fées. Lo stesso tempo. Ancora più pesante [67]

Chapitre v. Histoire et philosophia perennis : l’entrée des Duègnes. Maestoso [93]

Chapitre vi. Ni apartheid ni duel à la mort. Intermezzo religioso 103

Chapitre vii. Connaissance et éducation. Alla Marcia [113]

Chapitre viii. Le croissant de Mme Verdurin et la politique de Tip O’Neil : contre le scepticisme. Andantino Mosso [125]

Chapitre ix. Derrière toute chose, l’angoisse du chant social-humain. Coda – Ben Marcato. Puis Moderato Cantabile [135]

[14]

Annexes

(Regroupées et numérotées en fin de texte, les Annexes dont chacune est pourvue d’un titre font l’objet d’un appel dans le texte principal. Dans la table des matières, le chapitre où elles sont appelées est indiqué.)

I (chap. iii). L’art et son explicitation. Dissertation sur la science politique comme esthétique et – déjà – les déclamations de Charles Péguy [151]

II (chap. iii). Quand l’art « se fait spontané » : petite divagation picturale et « poétique » [201]

III (chap. iv). La science économique : une « philosophie politique » mathématisée ? Une incise documentaire avec quelques références à la « méthodologie politique » et à « l’économie politique » [203]

IV (chap. iv). À propos de « la vérité comme correspondance » et de « la conception équivalentiste » de la vérité : le problème de la réalité et de sa connaissance est un problème social et politique [221]

V (chap. iv). Le langage juridique, « science de la nature normative » ? Une apostille [259]

VI (chap. vi). Humbles excuses à Spinoza [267]

Plan général de l’ouvrage (3 volumes) [271]

Index des noms de personnes [281]

Index thématique [293]



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le samedi 24 novembre 2018 15:23
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur associé, Université du Québec à Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref