RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Jean Leca, Pour(quoi) la philosophie politique ?
Petit traité de théorie et de science politique, tome 1. (2001)
Quatrième de couverture


Une édition électronique réalisée à partir du livre de Jean Leca, Pour(quoi) la philosophie politique ? Petit traité de théorie et de science politique, tome 1. Paris : Les Presses de Sciences Po, 2001, 297 pp. Une édition numérique réalisée par Roger Gravel, bénévole, Québec. [M. Jean Leca nous a accordé le 4 avril 2018 son autorisation de diffuser la presque totalité de ses publications, y compris ce Traité de science politique.]

Quatrième de couverture

La science prétend dire tout le réel, physique et social, et ainsi le dominer. La philosophie prétend dire… le reste, « le sens de la vie ». Quant à « la politique », elle est mensonge. Vraiment ? Et si tout cela, et son reflet obligé (la « revanche » de la nature physique « violentée » par les hommes, et de la « société civile », violentée par l’État, la « déconstruction » des lois scientifiques, la « réduction » de la philosophie à une illusion), n’était que billevesée ? Et si l’unification de la science du génome humain, de l’intelligence artificielle, du marché et de la démocratie droit-de-l’hommesque n’était que le récent avatar du darwinisme social ? Et si l’on avait oublié que l’homme, parce qu’il est social, parle toujours du réel « politiquement » ? Et que la division « Nature »-« Société » est elle-même politique parce que seuls des humains peuvent la formuler à partir des organisations où ils sont situés ? Et si la philosophie était une partie du contexte de la découverte scientifique et la science, une partie du contexte de la découverte philosophique ? Et si la musique et les mathématiques nous signifiaient également que le zoon politikon use toujours de langages sociaux de part en part pour essayer de dire plus que le social ? Et si le politique, à la fois l’objet dont nous parlons et le lieu d’où nous parlons, révélait que le réel est à nos yeux irréductiblement plural et en désordre et que la science quelle qu’elle soit, loin de le réduire et l’épuiser (c’est-à-dire le dissoudre), le renouvelle en y trouvant toujours de nouvelles énigmes dont la résolution ne tombe jamais tout à fait juste ? Et s’il ne pouvait y avoir de « théorie de tout » parce que nous nous essayons toujours à théoriser « universellement » à partir du seul « univers » humain que nous connaissions parce que c’est le seul dans lequel nous vivions : le « plurivers » politique ?

Cette réflexion sur la science politique est donc aussi destinée aux philosophes et aux savants de toutes provinces, « durs » ou « mous », et à tout un chacun.

JEAN LECA, président de l’Association française de science politique, a dirigé avec Madeleine Grawitz le Traité de science politique (PUF, 4 vol., 1985).

septembre 2001

prix 29,50 Є – 193,51 F

ISBN 2-7246-0826-7

960 696.6



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le samedi 24 novembre 2018 15:26
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur associé, Université du Québec à Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref