RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Analyse argumentative des discours d’Edmond Mulet, représentant spécial du Secrétaire général
de l’ONU en Haïti et Chef de la MINUSTAH (2010-2011)
.
(2016)
Résumé


Une édition électronique réalisée à partir du texte de Pierre Michelot JEAN-CLAUDE, Analyse argumentative des discours d’Edmond Mulet, représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU en Haïti et Chef de la MINUSTAH (2010-2011). Haïti, Port au Prince: Mémoire pour l’obtention du grade de Licence en Communication sociale sous la direction du professeur Hérold Toussaint, Faculté des sciences humaines, Université d’État d’Haïti, mai 2016, 114 pp. [Autorisation formelle accordée par l’auteur le 17 novembre 2015 de diffuser ce mémoire, en accès libre dans Les Classiques des sciences sociales. L’autorisation nous a été transmise par le directeur de la collection “Études haï-tiennes, Ricarson Dorce.]

Résumé

Le départ anticipé du président Jean Bertrand Aristide le 29 février 2004 a laissé Haïti dans une violente crise socio-politique. Dans ce contexte de grande instabilité, le Conseil de Sécurité de l’ONU a créé et déployé la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) avec pour tâches d’appuyer le processus politique et de garantie un climat sécuritaire et stable. Environ une décennie après sa création, la MINUSTAH continue de s’impliquer considérablement dans la vie politique haïtienne en dépit de la persistance des problèmes socio-économiques qui constituent les causes profondes de la violence et qui met en question l’efficacité des interventions de cette mission dont la crédibilité s’affaiblit considérablement.

Sachant que la MINUSTAH opère dans un contexte dominé par la défense des principes démocratiques, cette étude questionne les moyens discursifs utilisés par les dirigeants de l’ONU pour légitimer leurs actions (dans ce contexte paradoxal décrit plus haut) dans le pays. Il s’agit d’une étude de cas qui se limite à l’analyse des discours prononcés par Edmond Mulet, Représentant Spécial du Secrétaire Général de l’ONU en Haïti et chef civil de la MINUSTAH de janvier 2010 à mai 2011.

Au regard de la théorie de l’argumentation, l’approche psychosociologique de la communication et de la théorie des représentations sociales, l’analyse des discours de ce fonctionnaire onusien montre que ce dernier projette une image dégradante des acteurs politiques haïtiens et de l’État haïtien dont la faiblesse constitue la principale cause du « malheur » d’Haïti et de sa dépendance par rapport à la communauté haïtienne. Ses discours sont fondamentalement des discours argumentatifs par lesquels le diplomate canalise les actions des acteurs politiques (autorités de l’État, élus, leaders politiques) en fonction des priorités de l’ONU.


Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le mardi 20 décembre 2016 8:46
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur associé, Université du Québec à Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref