RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Conflits et démocratie. Quel nouvel espace public? (2010)
Présentation des auteurs


Une édition électronique réalisée à partir du livre Sous la direction de Hourya BENTOUHAMI, Christophe MIQUEU, Conflits et démocratie. Quel nouvel espace public? Paris: L’Harmattan, Éditeur, 2010, 234 pp. Collection “Pouvoirs comparés” dirigée par Michel Berges, professeur des universités, agrégé de science politique, Université de Bordeaux IV Montesquieu. Une édition numérique réalisée par Marcelle Bergeron, professeure retraitée de l'enseignement à l'École polyvalente Dominique-Racine de Chicoutimi. [Un livre diffusé dans Les Classiques des sciences sociales avec l'autorisation de Michel Berges, directeur de la collection “Pouvoirs comparés” chez L'Harmattan accordée le 5 mai 2011.]

[p. 9]

Présentation des auteurs



Hourya Bentouhami est agrégée et docteur en philosophie, a été allocataire monitrice normalienne à l’Université Paris VII–Denis Diderot. Elle a publié « Gandhi et les Subaltern Studies. La désobéissance civile en question », in Histoire et subjectivation, Paris, Kimé, 2008 ; « Civil Disobedience from Thoreau to Transnational Mobilizations : the Global Challenge », in Essays in Philosophy, Arcata California, Humboldt State University Press, volume 8, n° 2, Juin 2007.

Laurent Bove est professeur de philosophie à l’université d’Amiens et membre du Cerphi. Il est l’auteur de La Stratégie du conatus. Affirmation et résistance chez Spinoza, Paris, Vrin, 1996 ; d’une édition de Spinoza, Traité politique, Paris, Livre de poche, 2002 ; Vauvenargues – Philosophie de la force activeCritique et Anthropologie, Paris, Honoré Champion, 2001 ; et a codirigé Le Philosophe, le sage et le politique. De Machiavel aux Lumières, Publications de l’université de Saint-Étienne, 2002 (avec C. Duflo) ; Qu’est-ce que les Lumières “radicales” ? Libertinage, athéisme et spinozisme dans le tournant philosophique de l’âge classique, Paris, Amsterdam, 2007 (avec C. Secrétan et T. Dagron) ; Pascal et Spinoza, Pensées du contraste : de la géométrie du hasard à la nécessité de la liberté, Paris, Amsterdam, 2007 (avec É. Méchoulan et G. Bras).

Gérard Bras est professeur de philosophie en Khâgne au lycée Schweitzer au Raincy et ancien directeur de programme au C. I. Ph. Il est l’auteur de Hegel et l’art, Paris, PUF, 1994 ; Pascal. Figures de l’imagination, Paris, PUF, 1994 (avec J.-P. Cléro) ; Les Ambiguïtés du peuple, Nantes, Pleins Feux, 2007. Il a aussi participé à l’ouvrage collectif De la puissance du peuple, Paris, Le Temps des Cerises, 2000, 2003 et 2007.

Jean-Philippe Deranty est Senior Lecturer au département de philosophie de Macquarie University (Australie). Il a notamment publié Recognition, Work, Politics : New Directions in French Critical Theory, Leiden, Brill, 2007 (avec J. Rundell et R. Sinnerbrink) ; Critique Today, Leiden, Brill, 2006 (avec N. Smith et P. Schmiedgen)

Luc Foisneau est directeur de recherche au CNRS ; il appartient au Centre de recherches politiques Raymon Aron de l’Ehess. Il est l’auteur de Hobbes et la toute-puissance de Dieu, Paris, PUF, 2000, et l’éditeur, en collaboration, de Leviathan after 350 years. Il est le general editor du Dictionary of Seventeenth-Century French Philosophers, Londres, Thoemmes-Continuum, 2008.

Roberto Gargarella est professeur titulaire de droit constitutionnel de l’Universidad Torcuato di Tella à Buenos Aires en Argentine. Il a écrit et codirigé de nombreux ouvrages sur la question du constitutionalisme et du républicanisme : Democratization and the Judiciary, Londres, Frank Cass, 2004 (avec S. Gloppen and E. Skaar) ; Crítica de la Constitución, Buenos Aires, Cecoopal, 2004 ; The Scepter of Reason, Dordrecht, Kluwer, 2000 ; Las teorías de la justicia después de Rawls, Barcelone, Paidós, 1999.

Sophie Guérard de Latour, ancienne élève de l’Ens-Paris, agrégée de philosophie et docteur en philosophie, est l’auteur de La Société juste : égalité et différence, Paris, Armand Colin, 2001. Elle poursuit ses recherches sur les rapports entre démocratie et multiculturalisme dans le cadre d’un post-doctorat à Queen’s University (Canada).

Christian Laval est sociologue, chercheur associé au Sophiapol et au Centre Bentham (Paris X-Nanterre), et chercheur associé auprès de l’institut de recherches de la FSU. Il est l’auteur de L’Homme économique, essai sur les racines du néolibéralisme, Paris, Gallimard,  2007 et coauteur de Sauver Marx ? Travail immatériel, Empire, Multitude (avec Pierre Dardot et El Mouhoub Mouhoud), Paris, La Découverte, 2007.

Sotiria Liakaki, diplômée en science politique de l’université d’Athènes, est doctorante en philosophie politique. Elle accomplit sous la direction de Christian Lazzeri, dans le cadre du laboratoire Sophiapol, une thèse consacrée aux mutations contemporaines de la citoyenneté. Elle a notamment publié « O Povo Invisivel : As Dificuldades da Cidadania na Europa », in Cadernos de Direito, volume 3, n° 5, p. 260-275, décembre 2003.

Christophe Miqueu est agrégé et docteur en philosophie, ainsi qu’Ater en Science politique à l’Université Montesquieu-Bordeaux IV. Il a soutenu une thèse consacrée à l’histoire de l’idée de citoyenneté sous la direction de Christian Lazzeri dans le cadre du laboratoire Sophiapol. Il est notamment l’auteur de « En-deçà de la sujétion : Hobbes et le problème de la citoyenneté », in J. Terrel et J. Berthier, Hobbes : nouvelles lectures, revue Lumières, Bordeaux, Presses universitaires de Bordeaux, 2008.

Christian Nadeau est professeur de philosophie politique à l’université de Montréal et membre du CREUM. Il est notamment l’auteur de Justice et démocratie. Une introduction à la philosophie politique, Montréal, Presses de l’université de Montréal, 2007 et a codirigé avec Daniel M. Weinstock, Republicanism : History, Theory, and Practice, Londres, Portland, Frank Cass, Taylor & Francis, 2004.

Emmanuel Renault est maître de conférences en philosophie à l’École normale supérieure de Lettres et Sciences Humaines de Lyon. Il est l’auteur notamment de L’Expérience de l’injustice, Paris, La Découverte, 2004 ; Mépris social. Ethique et politique de la reconnaissance, Bègles, Éditions du Passant, 2000, réédité en 2004 ; en collaboration avec Yves Sintomer, Où en est la Théorie critique ?, Paris, La Découverte, 2003 ; Marx et l’idée de critique, Paris, PUF, 1995.

Étienne Tassin est professeur de philosophie politique à l’université Paris VII-Denis Diderot. Il est l’auteur de : Un monde commun. Pour une cosmo-politique des conflits, Paris, Seuil, 2003 ; Le Trésor perdu. Hannah Arendt et l’intelligence de l’action politique, Paris, Payot, 1999 ; et il a dirigé, entre autres, les ouvrages suivants : Critique de la politique. Autour de Miguel Abensour, Paris, Sens et Tonka, 2006(avec Anne Kupiec) ; Crises de l’État-nation. Pensées alternatives, Paris, Sens & Tonka, 2007 (avec Anne Kupiec, Martine Leibovici, Géraldine Muhlmann).



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le jeudi 22 mars 2012 15:28
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie retraité du Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref