RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Sciences du développement »

Michel Maldague
professeur émérite à la Faculté de foresterie de l'Université Laval
Directeur honoraie de l'ERAIFT, consultant de l'UNESCO.
Philosophie du directeur de la collection “Les sciences du développement”


MICHEL MALDAGUE
Professeur à la Faculté de foresterie et de géomatique

Sources.

Monsieur Michel Maldague est ingénieur agronome, diplômé de l'Université de Louvain (Belgique). C'est au début des années 1960 que le professeur Maldague entreprend une carrière professorale à la Faculté d'arpentage et de génie forestier de l'Université Laval. Précurseur de l'approche globale en gestion des ressources forestières, il participe, en 1970, à la création du Conseil québécois de l'environnement, dont il assume la présidence. Le professeur Maldague se distingue par l'élaboration de concepts tout à fait nouveaux en gestion des ressources forestières, concepts qui bouleverseront l'orientation de la formation à la Faculté de foresterie et de géomatique de l'Université Laval. Un nouveau programme d'études supérieures en aménagement du territoire et en développement régional naît, bientôt suivi par le programme d'études supérieures en développement rural intégré qui connaîtra un succès fulgurant et une renommée mondiale.L'expertise et l'initiative du professeur Maldague dans ce domaine ont mené à l'élaboration de la politique de développement forestier du Québec contemporain et à l'élaboration de nombreux accords avec les pays en voie de développement sous l'égide des plus grandes organisations internationales. Les compétences du professeur Michel Maldague sont rapidement sollicitées par de nombreux organismes publics dont l'Agence canadienne de développement international (ACDI), l'Entraide universitaire mondiale du Canada, le Conseil des sciences du Canada, le ministère des Terres et Forêts du Québec, le ministère de l'Environnement du Québec, le ministère des Affaires indiennes du Canada, la Commission canadienne pour l'UNESCO et le Conseil international de Droit de l'environnement, pour ne nommer que ceux-là. Il est l'auteur de plus de 250 publications scientifiques. Le professeur Maldague reçoit en 1987 le prix Michel-Jurdant de l'Association canadienne-française pour l'avancement des sciences. Professeur invité de nombreuses universités canadiennes et étrangères, dont l'Université de Rennes (France) où son enseignement en gestion de projets industriels et agricoles fait partie du programme obligatoire de formation, le professeur Michel Maldague est un scientifique de renommée mondiale dont l'apport au développement des sciences de l'environnement et des sciences forestières se révèle déterminant.


LA MÉDAILLE MIROSLAW ROMANOWSKI
MIROSLAW ROMANOWSKI MEDAL
Prix de la Société royale du Canada (1997)

 Michel Maldague, l'Université Laval, est très connu pour ses multiples travaux dans le domaine de la zoologie appliquée, et en particulier pour ses études sur les mécanismes qui sont à la base de la fertilité des sols forestiers équatoriaux, en particulier le rôle des Termites dans la pluviisylve sempervirente; les travaux sur les fonctions des Lumbricides dans les processus de dégradation des litères et la constitution d'un humus zoogène; l'utilisation des Lombrics comme indicateurs de la pollution des sols ou de la qualité des composts; la mise au point d'une méthode écologique (non destructive et non polluante) permettant d'éviter la présence des Vers de terre à proximité des aéroportes (solution au problème des oiseaux à proximité des pistes des aéroportes); mise au point d'une méthode originale et invention d'un dispositif permettant d'abaisser le niveau d'eau des étangs de Castors; invention d'une méthode et mise au point d'un appareil semi-automatique pour le dénombrement des populations des termitières: mise au point d'une nouvel indicateur de l'activité biotique des sols, faisant appel à l'utilisation de carbone radioactif.

Le professeur Maldague a été le pionnier de l'utilisation des isotopes radioactifs à la Faculté de Foresterie et de Géomatique à l'Université Laval, y créant le premier laboratoire de biologie des sols forestiers.

Michel Maldague of Université Laval is renowned for his diverse work in applied zoology. His studies of note include examinations of the basic fertility mechanisms of equatorial forest soils, particularly the role of termites in evergreen rainforests; work concerning the role of earthworms in decomposition of forest litter and the generation of zoogenic humus; the use of earthworms as indicators of soil pollution or compost quality; development of an ecological method (non‑destructive and non‑polluting) to avert the presence of earthworms near airports (to resolve the problem of birds in the vicinity of airport landing strips); development and invention of an original method and apparatus to lower the water level in beaver ponds; invention of a method and development of a semi‑automatic apparatus to inventory termite populations; development of a new radioactive carbon‑based biotic soil activity indicator.

Professor Maldague also pioneered the use of radioactive isotopes at the Faculty of Forestry and Geomatics of Université Laval, establishing their first forest soil biology laboratory.


Renseignements généraux

MALDAGUE Michel, Edmond

18 mai 1929, Anvers.
Nationalité d'origine: belge Nationalité canadienne (décret de citoyenneté: 24 août 1966).
Professeur émérite à l'Université Laval.
Adresse: 1641, avenue des Rocs,
Sainte-Foy (Québec)
G1W 3J7, Canada
Tél. (418) 651-2218 (Québec) ;
Tél. (418) 635-1548 (Cap-aux-Oies, Les Éboulements).
Fax: (418) 651-4304 (Québec).
Courriel: michel_maldague@uqac.ca

Distinctions honorifiques:

 1. Récipiendaire 1987 du prix Michel Jurdant, décerné le 19 mai 1987, par l'Association canadienne française pour l'avancement des sciences (ACFAS); ce prix couronne une contribution exceptionnelle dans les sciences de l'environnement.

 2. Membre correspondant de l'Académie Nationale des Arts, des Lettres et des Sciences de Madagasçar.

 3. Nommé professeur émérite par le Conseil de l'Université Laval en février 1997.

 4. Récipiendaire 1997 du prix Miroslaw Romanowski, décerné par l'Académie Nationale du Canada en récompense d'une contribution remarquable aux sciences de l'environnement.

 5. Chevalier de l'Ordre National de Madagascar (par Arrêté du Président de la République.

 6. Président-fondateur de l'Académie des Sciences du Développement de la République Démocratique du Congo.

 --------------------------------------­

ÉTAT DES SERVICES

Situations occupées dans les différents emplois

 I. Institut national pour l'étude agronomique du Congo (INEAC) et Fonds national de la recherche scientifique de Belgique (FNRS)

 - Novembre 1954 à septembre 1957: assistant à la Division d'Agrologie de l'INEAC, à Yangambi (Congo); grade: ingénieur agronome de lère classe.

 - Octobre 1957 à août 1958: assistant à l'INEAC, détaché au Laboratoire de Zoologie des sols de l'Université de Louvain (préparation d'un mémoire de licence en Sciences zoologiques).

(Congo); grade: ingénieur agronome principal.

 - Juillet à octobre 1960: voyage d'étude aux USA; travaux dans les laboratoires de zoologie des sols. Fellow de la Belgian American Educational Foundation.

 - Octobre 1960 à juin 1961 : boursier du Fonds national de la recherche scientifique de Belgique (FNRS), à l'Institut Royal des Sciences naturelles de Belgique.

 II. Université Laval

 - 1er juillet 1961, engagé à l'Université Laval, comme professeur auxiliaire à la Faculté de Foresterie et de Géodésie.

 - 1965, nommé professeur agrégé à la Faculté de Foresterie et de Géodésie de l'Université Laval. - 1971, nommé professeur titulaire à la Faculté de Foresterie et de Géomatique de l'Université Laval.

 - Co-fondateur, en 1971, du Programme interdisciplinaire de maîtrise en Aménagement du territoire et développement régional de l'Université Laval (ATDR); directeur de ce Programme de janvier 1970 à fin-janvier 1978.

 - 1978-1979, première année sabbatique, accordée par l'Université Laval (plusieurs missions de consultation pour l'UNESCO).

 - 1979 à 1986, attaché au Programme interdisciplinaire de maîtrise en Aménagement du territoire et développement régional (ATDR) de l'Université Laval, en tant que professeur titulaire du cours de Gestion de l'environnement.

 - 1986-1987, deuxième année sabbatique (plusieurs missions pour l'UNESCO; présidence du premier Colloque international sur l'environnement, FUL, Arlon).

 - 1980-1986, conception et fondation du Programme de deuxième cycle en Développement rural intégré (D.R.I.) de l'Université Laval, ratifié par le Conseil de l’Université Laval en décembre 1987; le Programme en D.R.I. est rattaché à la Faculté des Études supérieures de l'Université Laval et a été reconnu comme cours post-universitaire de l'Unesco.

 - 1988-1998, directeur du Programme en Développement rural intégré.

 - Chargé par le Conseil exécutif de l'Université Laval de la mise en oeuvre et du fonctionnement des protocoles d'accord avec l'Université de Toamasina [Madagascar] (en 1990); l'École supérieure des Sciences agronomiques de l'Université d'Antananarivo (en 1991); le Projet MAG/86/005 de la FAO à Miarinarivo [Madagascar] (en 1991); le Projet intégré de l'UNICEF [Région de Manakara-Vohipeno] (en 1993 et 1994); la Faculté des Sciences agronomiques de l'Université du Burundi (en 1993).

 - 1997, nommé professeur émérite, par le Conseil de l'Université Laval, le 4 février 1997; titre décerné lors de la Collation des grades, le 8 juin 1997.

 Occupation actuelle

 - Professeur émérite de la Faculté de Foresterie et de Géomatique, Université Laval.

 - Consultant de l'UNESCO et titulaire de trois Chaires à École régionale post-universitaire d'Aménagement et de gestion intégrés des forêts et territoires tropicaux (ÉRAIFT).

 - Membre du Conseil international de supervision (CIS) pour le projet ÉRAIFF du PNUD-UNESCO.

 - Membre et rapporteur du Comité des Affaires universitaires de l'ÉRAIFI.

 - Promoteur du projet d'électrification rurale de base, Global Enviromnent Facility (GEF), Nations Unies, dont fait partie Madagascar (sous réserve de l'acceptation du Gouvernement Malgache).

 - Membre de l'Association canadienne pour le Club de Rome.

Enseignement universitaire :

Le candidat a enseigné dans les universités et institutions suivantes : Université Laval; Université du Québec à Trois-Rivières; Université de Montréal ; Fondation universitaire luxembourgeoise post-universitaire de l'UNESCO en aménagement pastoral intégré au Sahel (EISMV et Université de Dakar), Sénégal ; Université de Rennes I (France ; de 1984 à 1997); Université d'Antananarivo, École supérieure des Sciences agronomiques (ESSA) ; Université de Kisangani (Congo), cours de formation de l'UNESCO ; Université de Conakry, Centre d'étude et de recherche en environnement (CÉRE).

Création de programmes universitaires :

- Maîtrise en Aménagement du territoire et développement régional (ATDR), Université Laval.

 - Cours post-universitaire de l'UNESCO, en Aménagement pastoral intégré au Sahel, École interÉtats de sciences et de médecine vétérinaires (EIMSV), Dakar (Sénégal).

 - Diplôme en Développement rural intégré (DRI), Faculté des Études supérieures, Université Laval. - Diplôme d'études supérieures, École régionale post-universitaire d'Aménagement intégré des forêts tropicales (ÉRAIFT), projet PNUD-UNESCO.

Missions et fonctions électives

Nombreuses missions effectuées pour des organisations internationales

 - Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) : membre de la Commission permanente d'éducation de 1966 à 1990; président du groupe francophone de la Commission à l'Éducation;

 - Président (1987-1998) du Conseil international d'Éducation mésologique, créé à Tbilissi en 1987.

 - UNESCO, Programme MAB : consultant de 1972 à 1998; création de plusieurs réserves de biosphère, au Congo (ex-Zaïre), au Burundi, au Burkina Faso, au Sénégal; rapporteur général de nombreux séminaires de l'UNESCO, dont ceux de Toamasina (1988) et Mahajanga (1989); chargé de l'évaluation de projets (France, Grande-Bretagne, Allemagne, Pays-Bas, Mali, Rwanda, Côte d'Ivoire, etc.).

 - Conseil de l'Europe, membre du Comité organisateur de la Conférence européenne sur la conservation de la nature (Strasbourg, 1970) et rapporteur général du thème agriculture et forêts;

 - Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE); chargé de mission dans tous les pays francophones d'Afrique.

 - Comité inter-États de lune contre la sécheresse au Sahel (CILSS), missions de consultation au projet FAPIS, chaque année, de 1980 à 1989 (fin du projet FAPIS).

 - Autres missions et activités de conseil dans les cadres suivants: FAO, UNICEF; ACCT; CIEM (secrétaire général); TECSULT.

Publications et dérivés de la recherche:

 Quelque 400 livres, articles scientifiques, rapports de missions et de consultations ; cours universitaires.

 Pour les détails, veuillez consulter le CV.


Retour à l'auteur: Michel Maldague, professeur émérite, Université Laval Dernière mise à jour de cette page le Mercredi 13 octobre 2010 11:10
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref