RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Sciences du développement »

Willy MUSITU Lufungula
Docteur en sociologie du développement, Post-doctorant à l'Université Humboldt, Berlin, 2006


Brève présentation de l’auteur 
mise à jour le 27 avril 2007.

Né le 24 décembre 1967 à Fumunjoko (territoire de Bulungu) en République Démocratique du Congo, Dr. Willy Musitu Lufungula a été de 1973 à 1979 à l’école primaire à Dwe mission puis à Dwe collectivité. De 1979 à 1981, il fera son cycle d’orientation (enseignement pré-secondaire) à l’Institut Musim de Mokala. De 1981 à 1986, il sera au Petit Séminaire de Laba où il obtiendra son diplôme d’État (certificat de l’enseignement secondaire) de la section scientifique, option Biologie-Chimie.

Après un séjour philosophique de trois ans, de 1986 à 1989, au Grand Séminaire de Kalonda, Willy Musitu Lufungula s’inscrira en octobre 1991 à la Faculté dessd Sciences et Techniques de Développement des Facultés Catholiques de Kinshasa où il achèvera avec distinction sa formation universitaire, cinq ans après. Ce qui lui fera mériter en 1999 une bourse de recherche doctorale de la part du Service Allemand d’Echanges Universitaires (DAAD), bourse qu’il mettra à profit pour rédiger sa thèse en sociologie (du développement) soumise à la Faculté d’Agriculture et d’Horticulture de l’Université Humboldt de Berlin et défendue avec brio le 17.07.2003.

En dehors de cette thèse de doctorat intitulée «Technologies paysannes et développement endogène. Une étude comparative dans les provinces de Bandundu et du Bas-Congo en République Démocratique du Congo» et publiée à Berlin en 2003 (ISBN 3-89574-501-4) ainsi que de ses travaux de fin de cycle universitaire antérieurs, Willy Musitu Lufungula est l’auteur de quatre articles à savoir :

- « Nécessité de la réhabilitation des infrastructures: une urgence pour le nouveau gouvernement de la République Démocratique du Congo », dans Développement et Coopération n° 2 (mars-avril 2002), pp. 22-25 (voir aussi sur Internet);

- « Les Organisations Non-Gouvernementales sont-elles acteurs de développement en milieu paysan africain ? », dans Développement et Coopération n° 4 (juillet-août 2002), pp. 19-21 (voir aussi sur Internet);

- « Le calvaire du dédouanement des voitures d’occasion au port de Matadi », dans Le Potentiel n° 3224 (du mardi 14/09/2004), p.11 (voir aussi sur Internet) et

- « La femme congolaise : pilier de l’économie informelle en milieu urbain », publication originale des Classiques des sciences sociales (voir sur Internet : http://dx.doi.org/doi:10.1522/cla.muw.fem.).

En collaboration avec Willy Kitoko Matumona, il vient de signer sa plus récente contribution scientifique intitulée :

- « Nouveaux mouvements religieux et identité culturelle », une autre publication originale des Classiques des sciences sociales (voir sur Internet : http://dx.doi.org/doi:10.1522/24954797.).

Désigné chargé de cours début 2004, à la Faculté des Sciences Sociales, Administratives et Politiques de l’Université de Lubumbashi en République Démocratique du Congo, Willy Musitu Lufungula n’occupera pas ce poste pour des raisons indépendantes de sa bonne volonté. Néanmoins il assurera la même année les cours de «Culture(s) africaine(s) et développement» et de «Gestion des ressources humaines» à la Faculté d’Economie et Développement des Facultés Catholiques de Kinshasa.

Willy Musitu Lufungula reste enfin intéressé aux questions de développement concernant les pays les plus pauvres dont les pays d’Afrique : activités visant la réduction de la pauvreté (technologies appropriées, secteur informel etc.), prévention contre les maladies sexuellement transmissibles ou MST, lutte contre la pollution de l’environnement, promotion sociale de la femme, éducation et accompagnement des marginaux sociaux (enfants de la rue, filles-mères etc.), éducation et alphabétisation des adultes, impact socio-économique du foisonnement de nouveaux mouvements religieux, phénomène observé tant dans les pays du Sud que dans les populations immigrées des pays du Nord. 

Résidant actuellement au Royaume de Belgique, Willy Musitu Lufungula est inscrit depuis 2004 au programme postdoctoral à l’Université Humboldt de Berlin. Sa recherche porte sur la «vulgarisation des plantes sauvages locales comme légumes: un moyen de lutte contre la malnutrition rurale et urbaine en République Démocratique du Congo». En outre, il participe depuis juillet 2006 à une recherche relative au « déficit communicationnel entre groupes culturels en Belgique » auprès de l’Agence de publicité et de communication Dubois meets Fugger installée à Anvers.


Retour à l'auteur: Prof. Dr. Monzambe Mapunzu Dernière mise à jour de cette page le vendredi 27 avril 2007 11:30
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref