RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Méthodologie en sciences sociales »

Stanley Milgram,
psychologue social américain (1933-1984)


Stanley Milgram (15 août 1933 à New York - 20 décembre 1984 à New York) est un psychologue social américain. Il est principalement connu pour l'expérience de Milgram (sur la soumission à l'autorité) et l'expérience du petit monde. Il est considéré comme l'un des psychologues les plus importants du XXe siècle [1].

[1] Steven J. Haggbloom & col. (2002). The 100 Most Eminent Psychologists of the 20th Century, Review of General Psychology, Vol. 6, No. 2, p.146.
Biographie

Il obtient son diplôme de science politique au Queens College de New York en 1954. Il s'est inscrit à l'université Harvard pour rédiger une thèse en psychologie sociale, demande qui lui a été initialement refusée à cause d'un manque d'études en psychologie. Il fut accepté en 1954 après avoir suivi six cours de psychologie, et obtint finalement sa thèse en 1960. Son mentor à Harvard fut le psychologue Solomon Asch.

Par la suite, il travaille surtout à l'université Yale, où il fera ses découvertes majeures.

C'est de 1960 à 1963 que Milgram mène une série d'expériences, avec plusieurs variantes, visant à estimer à quel point un individu peut se plier aux ordres d'une autorité qu'il accepte, mais qui entre en contradiction avec sa conscience. En 1962, l'American Psychological Association suspend son adhésion à cause de questions concernant l'éthique de ses expériences. Les résultats surprenants et assez inquiétants, mais aussi la méthode, ont provoqué de nombreux remous au sein de la communauté des psychologues et de l'opinion publique.

En 1967, Milgram reprend une idée développée en 1929 par Frigyes Karinthy : la théorie des six degrés de séparation. Milgram essaie de démontrer que tout être humain peut assez facilement être relié à un autre par une chaîne de relations sociales : il s'agit de l'expérience du petit monde.

En 1974, Milgram publie Obedience to Authority.

Il est décédé à New York d'une crise cardiaque à l'âge de 51 ans.

Apport et travaux

Son apport principal est l'étude de la soumission à l'autorité et la chaîne des relations sociales.

Soumission à l'autorité
Icône de détail Article détaillé : Expérience de Milgram.

Sa fameuse expérience, l'expérience de Milgram, devient largement connue à partir de 1963.

On parle plus volontiers dans la Francophonie de « soumission à l'autorité », probablement parce qu'il s'agit là d'une attitude qui va largement au-delà de l'obéissance consentie, et de la simple notion d'obéissance telle que consentie en début d'expérience et qu'il y a un net écrasement du domaine des valeurs : on retrouve la problématique évoquée largement au procès d'Adolf Eichmann, qui articulait sa défense sur le thème « J'ai obéi aux ordres » (voir l'analyse de Hannah Arendt et la banalité du mal). Rappelons que la convention de Genève exige de chacun le refus d'exécution des ordres qui la violeraient.


Source:
Wikipédia, l'encyclopédie libre. [EN LIGNE] Page consultée le 11 mai 2009.


Revenir à l'auteur: Jacques Brazeau, sociologue, Univeristé de Montréal Dernière mise à jour de cette page le lundi 11 mai 2009 14:49
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref