RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Méthodologie en sciences sociales »

Edward Twitchell Hall,
anthropologue américain (1914- )


Edward T. Hall, de son nom complet Edward Twitchell Hall (Webster Groves, Missouri, 16 mai 1914 - ) est un anthropologue respecté doublé d'un chercheur de l'interculturel. Il a enseigné à l'université de Denver (Colorado), au Bennington College dans le Vermont, à Harvard Business School, à l'Institut de Technologie de l'Illinois, etc. Le fondement de la recherche qu'il a poursuivie toute sa vie sur la perception culturelle de l'espace remonte à la Seconde Guerre mondiale, pendant laquelle il a servi dans l'US Army en Europe et aux Philippines.

Entre 1933 et 1937, Edward T. Hall a vécu et travaillé avec les nations Navajo et Hopi dans les réserves dans le Nord-Ouest de l'Arizona, il tira de cette expérience le sujet de West of the Thirties. Il a reçu son diplôme de Doctor of Philosophy (Ph.D.) à Columbia University en 1942 et a continué son travail sur le terrain en Europe, au Moyen-Orient et en Asie. Pendant les années 1950, il a travaillé pour le Département d'État des États-Unis d'Amérique où il enseignait les techniques de communication interculturelle au personnel du service étranger, il a développé le concept "high-context and low-context cultures", et écrit plusieurs livres de vulgarisation sur des sujets interculturels.

Le concept le plus connu de Edward T. Hall est la proxémie (distance physique qui s'établit entre des personnes prises dans une interaction). Dans son livre La dimension cachée, il décrit la dimension subjective qui entoure quelqu'un et la distance physique à laquelle les individus se tiennent les uns des autres selon des règles culturelles subtiles.
Dans The Silent Language (1959), Edward T. Hall introduit le néologisme « polychronique » pour décrire la capacité à assister à de multiples événements simultanément, par opposition à « monochronique » (individu ou culture qui gère les événements séquentiellement).

Source: Wikipédia, L'Encyclopédie libre.

Revenir à l'auteur: Jacques Brazeau, sociologue, Univeristé de Montréal Dernière mise à jour de cette page le Samedi 19 mai 2007 19:09
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref