RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Histoire du Saguenay—Lac-Saint-Jean »

Guy Coutu, CHICOUTIMI, 150 ANS D'IMAGES. (1992)
Avant-propos


Une édition électronique réalisée à partir du livre de Guy Coutu, CHICOUTIMI, 150 ANS D'IMAGES. Chicoutimi, Le Musée du Saguenay—Lac-Saint-Jean, 1992, 317 pp. [Le 5 juin 2014, la direction du Musée de la Pulperie de Chicoutimi, conjointement avec les auteurs, nous a accordé son autorisation de diffuser ce livre, en accès libre à tous, en version numérique, dans Les Classiques des sciences sociales.]

[11]

AVANT-PROPOS

Les photos historiques retenues pour faire partie de l'exposition et du catalogue ont été sélectionnées parmi des dizaines de milliers de photos anciennes, dont la grande majorité proviennent des divers centres d'archives de Chicoutimi : les Archives du Séminaire de Chicoutimi, la Société historique du Saguenay et les Archives nationales du Québec à Chicoutimi.

Nous avons procédé à cette sélection en fonction de deux approches complémentaires. La première tenait compte de la trame historique de base et d'un découpage chronologique déterminé, afin de couvrir l'ensemble de l'histoire de Chicoutimi. La deuxième consistait à établir des subdivisions et des regroupements d'ordre géographique ou thématique, pour mettre en relief les principales composantes de la vie quotidienne à Chicoutimi. Cette double approche visait dans l'ensemble à présenter la ville, Chicoutimi en l'occurrence, à la fois comme un lieu physique en développement et comme un milieu de vie, celui de ses habitants.

Une ville est un phénomène dynamique en continuelle transformation. Elle évolue constamment, mais toujours à partir d'une structure de base relativement permanente, basée sur les voies d'accès, le tracé des rues principales, la localisation des édifices publics, etc. Son territoire s'agrandit peu à peu, selon la progression de l'occupation humaine. Son image se modifie d'une décennie à l'autre, par l'ajout de nouvelles infrastructures, l'ouverture de nouvelles rues et la construction de nouveaux édifices. Néanmoins, ces ajouts viennent généralement s'insérer dans une trame urbaine permanente dans laquelle les gens habitent, se situent et se reconnaissent.

Bon nombre de photos du catalogue, notamment les grands panoramas et les vues aériennes, nous permettent d'observer cette lente évolution du milieu urbain de Chicoutimi et de chacun de ses quartiers. Ces multiples portraits de la ville rendent possible des comparaisons échelonnées dans le temps et nous permettent ainsi de mieux reconstituer et comprendre comment, d'une époque à l'autre, la ville de Chicoutimi s'est articulée et développée.

D'autre part, une ville est aussi — et surtout — un milieu de vie pour ses habitants. De nombreuses photos, illustrant plus particulièrement des scènes de rues, des habitations, des commerces et des institutions, font ressortir cet aspect fondamental. Elles évoquent des faits et gestes du vécu quotidien et révèlent des détails relevant de la petite histoire. En plus de susciter des souvenirs, les photos de cette nature constituent une source importante d'informations sur les activités humaines d'antan, à condition de bien les observer et de bien les décoder.

Ce catalogue n 'est pas exhaustif. Il résulte de choix personnels et comporte à coup sûr plusieurs lacunes et oublis. Nous croyons tout de même avoir identifié et illustré les éléments essentiels de l'histoire de Chicoutimi, reconstitué de façon cohérente la trame qui les relie et présenté une vue d'ensemble à la fois équilibrée et complète.

Nous souhaitons que le présent ouvrage incite ses lecteurs à regarder d'un autre oeil le Chicoutimi actuel, pour y reconnaître la présence souvent camouflée ou ignorée de cet héritage historique, patrimonial et architectural que nous avons voulu faire découvrir dans ces pages.

G.C.

[12]

Fig. 2. La rivière du Saguenay en remontant jusqu'à Chicoutimi, avec vue de Chekoutimi du côté de l'ouest-sud-ouest, vers 1748. Le poste de traite est situé sur la rive ouest de la rivière Chicoutimi, au carrefour du Saguenay. Il comprend à l'époque (1748) sept bâtiments principaux, des dépendances, deux jardins (k : jardin des français ; l : jardin et four du missionnaire) ainsi qu'un cimetière.

L'identification des bâtiments à gauche de la carte renseigne sur les diverses activités exercées par les résidents : a : la chapelle ; b : la croix ; c : le presbytère ; d : la maison du commis ; e : le four ; f : le magasin (au bord du Saguenay) ; g : l'arsenal ; h : l'étable ; i : la vieille boutique de l'armurier. Sur la rivière, on aperçoit le voilier qui vient, trois fois par année, ravitailler le poste de traite et prendre livraison des fourrures entreposées.



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le mardi 7 avril 2015 18:55
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur associé, Université du Québec à Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref