RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Histoire du Saguenay-Lac-Saint-Jean »

Russel Aurore Bouchard
citoyenne libre et historienne professionnelle, Chicoutimi, Ville de Saguenay (1948 - )


Biographie

Âgée de 66 ans, je suis née à Chicoutimi le 4 octobre 1948, d'un père métis (montagnais et canadien-français) et d'une mère métisse (montagnaise, écossaise et canadienne-française). La région où je vis —le Saguenay–Lac-Saint-Jean— était jadis, en des temps immémoriaux, le pays des Indiens Kakouchaks. Ceux-ci sont devenus Montagnais par le goupillon des Français, qui ont commencé à le pénétrer par son embouchure (à Tadoussac, en 1600), et par le rappel des commerçants de fourrures, qui en ont fait le « Domaine du Roy » à partir de 1652 et qui ont fondé le poste de traite de Chicoutimi en 1676.  

Je suis diplômée en histoire de l'Université du Québec à Chicoutimi (diplôme de Bachelier) et de la Faculté des Lettres de l'Université Laval, à Québec, où j'ai obtenu mon diplôme de Maître Es Art, spécialité Histoire. Au niveau professionnel, j'ai occupé le poste de conservateur du Musée régional du Saguenay (de 1975 à 1978), puis celui de conservateur en arts héraldiques et en sigillographie pour le service des Archives nationales du Québec (1979-1980). Ma première publication remonte à l'année 1975 ; j'ai entrepris de vivre de ma plume en 1980 et je n'ai jamais cessé depuis.  

Dans ma région, on me considère, à juste titre je crois, comme « une écrivain prolifique » qui n'a pas peur de déranger. On me dit également pamphlétaire, ce qui n'est pas sans fondement et ce que je ne répudie pas et on apprécie à la fois ma rigueur de chercheur, ma capacité de travail et ma détermination qui ne vont pas sans mon désir de dire vrai et de le bien dire malgré ce qu'il en coûte parfois. Puisqu'il faut le dire également, je suis l'auteure de quelque 70 volumes. Une somme littéraire à laquelle s'ajoutent une correspondance soutenue depuis 1987 (des centaines de lettres pour ne pas dire des milliers, dont mes préférées échangées avec un ami de Versailles). La rédaction d'un journal intime depuis 1992 (93 livres à ce jour, dont un compte rendu de ma visite à Ferney, en février 2001). Je compte à mon actif près d'une centaine d'articles d'histoire publiés dans différentes revues et plus d'une centaine d'articles et pamphlets divers publiés dans plusieurs journaux et revues du Québec.  

Parmi mes travaux d'histoire, mes bouquins sur « Les fusils de Tulle en Nouvelle-France » et « Les armes à feu en Nouvelle-France » m'ont valu la notoriété aux États-Unis, au Canada et au Québec en tant qu'historienne militaire spécialisée dans la Nouvelle-France. Celui titré « Le dernier des Montagnais » (qui est aussi celui d'une quête identitaire personnelle) me vaut, encore aujourd'hui, dix ans plus tard, d'être le centre d'un débat historiographique cuisant qui est loin de vouloir tirer sa révérence. Depuis le 14 juillet 2000, je combats toujours âprement pour les honneurs de l'Histoire et des Lettres, mais je suis également engagée (en tant qu'historienne et « lien de mémoire » de la communauté métisse du Domaine du Roy) dans la lutte pour la reconnaissance des droits du peuple métis de La Boréalie (ce pays de 700 000 km2 situé au nord du fleuve Saint-Laurent). Grand admiratrice de Voltaire, j’ai aussi la tête suffisamment froide pour analyser et pointer la « petitesse » de notre « Grand Homme » !

Mercredi, le 8 octobre 2014.

Voir la belle lettre d'accueil de la différence du maire de Ville de Saguenay, M. Jean Tremblay, à la nouvelle de notre ami Russel “trans-genre”. Voir à ce sujet, le bel article de l'anthropologue de l'Université Laval, M. Bernard Saladin D'Anglure, “Réflexions anthropologiques à propos d’un «3e sexe social» chez les Inuit”. Un article publié dans la revue Conjonctures, no 41-42, hiver-printemps 2006, pp. 177-205. Numéro intitulé: “Drôle de genre”. Texte reproduit dans Les Classiques des sciences sociales avec l'autorisation de l'auteur.

Revenir à la page dédiée à Russel Bouchard, historien. Dernière mise à jour de cette page le mercredi 8 octobre 2014 14:14
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref