RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

  Veuillez utiliser cette adresse (DOI) pour citer ce document:
http://dx.doi.org/doi:10.1522/cla.tof.com

Collection « Les auteur(e)s classiques »

Ferdinand Tönnies, 1855-1936




Communauté et société (1922)
Catégories fondamentales de la sociologie pure


Consulter la table des matières du livre
Consulter l'ntroduction du traducteur
  • Le livre en format Word 2008 à télécharger (Un fichier de 222 pages de 940 K)
  • Le livre en format PDF (Adobe Acrobat Reader) à télécharger (Un fichier de 222 pages de 896 K)
  • Le livre en format RTF (rich text format) à télécharger (Un fichier de 1 Mo.)
Une édition électronique réalisée à partir du livre de Ferdinand Tönnies (1922), Communauté et société. Catégories fondamentales de la sociologie pure. Introduction et traduction de J. Leif. Titre allemand original: GEMEINSCHAFT UND GESELLSCHAFT. Paris: Retz-Centre d'Études et de Promotion de la Lecture, 1977, 285 pages. Collection: Les classiques des sciences humaines.
« L'antique notion de communauté, avec ce qu'elle implique de fraternel et d'organique, hante les esprits et habite les aspirations. Ce courant de sensibilité invite à redécouvrir l'oeuvre maîtresse du sociologue allemand Ferdinand Tönnies (1855-1936), contemporain de Max Weber et d'Émile Durkheim. Dans « Communauté et Société », Tönnies a analysé les conséquences au niveau humain du passage de l'ère préindustrielle à l'ère industrielle. Aux liens de nature individuelle fondés sur le sang, l'affection, le respect et la crainte de la communauté traditionnelle se substitueraient, selon lui, les liens d'ordre rationnel fondés sur le contrat et l'intérêt de la société moderne. Tönnies prophétisait que la société future serait économiquement plus efficace, mais psychologiquement déprimante. N'est-ce pas contre cette société que certains se révoltent aujourd'hui en appelant à un retour à la communauté? Tönnies a été président de la Société allemande de sociologie de 1909 à 1933 ». (Description au verso du livre)

  • Voir l'article d'Émile Durkheim, disponible ici pour téléchargement, sur le livre de Tönnies, Communauté et société. « Communauté et société selon Tönnies. » Extrait de la Revue philosophique, 27, 1889, pp. 416 à 422.

  • L'Encyclopédie Yahoo, L'ethnologie. 1) Les débuts de l'ethnologie (· Les premières théories)
    2) Les débuts de l'ethnologie française; 3) Spécialisations et technologies; 4) Les grands domaines (· Les technologies culturelles · De la structure familiale à l'organisation sociale); 5) Territoires et approches (· Le continent américain · L'Afrique · L'Asie · L'Océanie · L'Europe); 6) L'avenir de l'ethnologie: http://fr.encyclopedia.yahoo.com/articles/ni/ni_492_p0.html


Texte emprunté à:
http://www.reynier.com/Anthro/Politique/tonnies.html

« Tönnies (1855-1936) est connu pour la distinction qu’il a effectué entre communauté (Gemeinschaft) et société (Gesellschaft) dans Communauté et société. Il est président, pendant la période de Weimar de la société allemande de sociologie

Les concepts de communauté et de société reposent sur un fondement psychologique, sur la reconnaissance de deux formes de la volonté humaine :
  • la volonté organique dépendant de la vie végétative, se manifeste par le plaisir, l'habitude, la mémoire
  • la volonté réfléchie ou rationnelle, pur produit de la pensée se manifeste par la réflexion et la décision.

La communauté naît à partir de la famille. Dans la société, biens et individus, sont organiquement séparés ; l’échange est le seul contenu de la vie sociale, manifesté par le contrat.

Pour Tönnies, la morale est appelée à se dissoudre dans la société : « La grande ville et la société en général représentent la corruption et la mort du peuple ». Sa réflexion devait aboutir à une analyse historique globale de l’évolution de la société contemporaine ; il n’en a livré que des fragments: Geist des Neuzeit - l’Esprit de la période contemporaine (1935), Fortschritt und soziale Entwicklung - Progrès et développement social (1926)


Retour à la collection Dernière mise à jour de cette page le vendredi 31 octobre 2014 9:27
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur associé, Université du Québec à Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref