RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les auteur(e)s classiques »

Psychologie économique. Tome premier (1902).
Table des matières


Une édition électronique réalisée à partir du livre de Gabriel Tarde, Psychologie économique. Tome premier. Paris: Félix Alcan, Éditeur, 1902, 383 pages. Collection: Bibliothèque de philosophie contemporaine. Une édition numérique réalisée par Réjeanne Toussaint, bénévole, Chomedey, Ville Laval, Québec.

Table des matières 

Partie préliminaire 

Chapitre premier. Considérations générales et lois sociales. 

I. La société, tissu d'actions inter-spirituelles. Deux grandes espèces du lien social, l'un direct, l'autre indirect. 

II. Tendance de tout exemple au rayonnement imitatif. Expansivité universelle. Adaptation et répétition, deux problèmes capitaux. Mérite et erreur de Darwin. 

III. L'amplification historique. Exemple de cette loi : le rapport des métropoles aux colonies dans le monde antique et dans le monde moderne. 

IV. Conséquence nécessaire : l'unification finale du genre humain. Par voie impériale ou fédérative ? Importance ici du facteur géographique, de la forme sphérique de la terre. Hypothèse d'une terre plate, au point de vue économique. 

V. De là, division tripartite de l'histoire humaine. Les trois grandes phases de la vie de l'humanité. 

VI. Considérations générales à propos de l'adaptation, de la répétition, de l'opposition. Les trois formes de la répétition universelle, de l'opposition universelle, de l'adaptation universelle. 

VII. Lois communes à chacune de ces trois formes dans chacun de ces trois aspects de l'évolution. Principe d'irréversibilité. L'importance de l'accident. 

VIII. Classification des types sociaux. 

IX. Nécessité ou non de la mort des sociétés. 

Chapitre II. La valeur et les sciences sociales. 

1. Place de l'économie politique parmi les autres sciences sociales. Théorie des vérités, théorie des utilités, théorie des beautés. 

II. Valeur-vérité, valeur-gloire, valeur-crédit. 

III. Idées de monnaie, de propriété, de travail, d'association, etc. 

IV. Valeur d'un livre, production et concurrence des livres, offre et demande des livres. 

Chapitre III. Discussion du plan 

Chapitre IV. Coup d'oeil historique 

I. Importance de la psychologie, et surtout de l'inter-psychologie, en économie politique. Le loisir et le travail. Répartition du loisir. Psychologie du travailleur. 

II. Adam Smith psychologue. Son optimisme fondé sur son déisme. Successeurs d'Adam Smith. 

Livre premier. La répétition économique 

Chapitre I. Division du sujet. 

Chapitre II. Rôle économique du désir 

I. Distinction nette des aspects différents sous lesquels la morale, la jurisprudence, la politique (branches diverses de la téléologie sociale) embrassent l'ensemble des désirs humains (et non chacun des désirs spéciaux). 

II. Le bonheur, rotation périodique de désirs enchaînés. Courbes fermées et courbes ouvertes de désirs. 

III. Naissance des désirs, leur propagation, leurs luttes. 

IV. Distinction entre les désirs qui, en se propageant, se fortifient, et ceux qui, en se propageant, S'affaiblissent. Désirs passifs et désirs actifs. 

V. Couple important de désirs : l'offre et la demande. An sens objectif, stérilité, et, au sens subjectif, utilité de cette distinction. 

Chapitre III. Rôle économique de la croyance 

I. Action des croyances sur les désirs, et réciproquement. Leurs combinaisons. La réclame et son évolution : la réclame acoustique d'abord, puis visuelle.

II. Comment naît et grandit la confiance en une nouveauté. Nos droits fondés sur nos attentes.

III. Action de la conversation. Attente des demandes de la clientèle par le producteur : échelle des degrés de probabilité qu'elle monte ou descend au cours du développement économique. 

Chapitre IV. Les besoins. 

I. Besoins, combinaison de croyances et de désirs. Leur propagation intra-nationale et internationale. Lois somptuaires de deux espèces opposées. Besoins virtuels. 

II. Cycle individuel des besoins, l'habitude, et cycle collectif, la coutume. Comparaison avec le cycle des travaux. 

III. Budgets des familles et des États, où cette périodicité s'exprime. Régularité croissante des revenus et des dépenses. Dépenses accidentelles qui deviennent régulières. Pourquoi les budgets sont annuels. Pourquoi ils vont grossissant. Budgets d'ouvriers. 

Chapitre V. Les travaux. 

I. Définition du travail. Le travail et l'invention. 

II. La fatigue et l'ennui, fatigue musculaire et fatigue nerveuse. Le remède à l'ennui. L'hérédité des professions ennuyeuses. La fatigue régie par une loi opposée à la loi de Weber. 

III. Le travail, de moins en moins fatigant, devient-il de moins en moins ennuyeux ? Chants du travail primitif. 

IV. Degrés inégaux de la considération attachée aux divers travaux. Considération des travaux, non toujours proportionnelle à leur utilité. Hausse et baisse alternatives, en Grèce, de l'estime des travaux manuels. Causes de ces variations en tout pays. 

V. Classification générale des travaux. 

VI. Transformations historiques du travail. 

VII. Autres aperçus sur la périodicité des travaux. 

VIII. Le loisir périodique, les vacances. Leur origine et leur extension. 

Chapitre VI. - La monnaie 

I. Définition. Comment a pu se produire ce caractère de désirabilité constante, universelle et indéfinie, qui est propre a la monnaie, et qui explique son échangeabilité universelle. 

II. Sa nature. Elle est économiquement ce que les mathématiques sont intellectuellement. 

III. Pourquoi elle ne sert pas de moyen d'échange aux valeurs-vérités. 

IV. Caractère tout subjectif de la monnaie. 

V. Le pouvoir, le droit, l'argent. 

VI. La terre et l'argent, ressemblances et différences entre leurs rôles économiques, entre leurs modes d'accroissement et de répartition. 

VII. Effets psychologiques du règne de l'argent ; ses bienfaits, substitution des payements en argent aux payements en nature, facilités des voyages, etc. 

VIII. Ses méfaits. La liberté terrienne et la liberté monétaire ; le droit terrien et le droit monétaire. 

IX. Loi des transformations monétaires : diminution du nombre des monnaies en cours et extension du domaine des survivantes. Attachement des modernes mêmes aux monnaies nationales. 

X. Petits problèmes relatifs à la monnaie. 

Chapitre VII. - Le capital 

I. Définitions diverses du capital. Son origine. Son caractère essentiel. 

II. Le capital essentiel et le capital auxiliaire, le germe et le cotylédon. Leurs manières très distinctes de s'accroître ou de périr. 

III. Deux causes de destruction du capital-invention. 

IV. Réfutation d'erreurs à ce sujet. 

V. L'appropriation collective du capital. Machine et talent. Partage, entre capitaliste, ouvrier et public, des avantages de la machine. 

VI. Intérêt des capitaux. Le revenu sans travail. 

VII. Circulation du capital monétaire. Le cycle monétaire dans ses rapports avec le cycle des travaux et celui des besoins. Tendance à l'agrandissement de ces cycles et à l'acceptation de leur rotation. 

VIII. Karl Marx et la rotation économique. 

IX. Le crédit, ses origines. Le prêt, antérieur peut-être à l'échange. Formes successives du prêt.


Retour au livre de l'auteur: Gabriel Tarde Dernière mise à jour de cette page le mardi 11 avril 2006 15:51
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue.
 
Commanditaires

Antidote, correcteur
de nouvelle génération.




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
Site pédagogique de Jean-Marie Tremblay,
sociologue, professeur associé, UQAC.
La vie des Classiques des sc. soc.
dans Facebook.
Membre Crossref