RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les auteur(e)s classiques »

François Simiand
Sociologue et économiste français, 1873-1935






Les fluctuations économiques à longue période et la crise mondiale (1932). Paris: Félix Alcan, 1932. Collection: Les questions du temps présent. Texte téléchargeable!




«John Maynard Keynes. - A tract on monetary reform.» (Londres, Macmillan, 1923. Traduction française: La réforme monétaire. Paris: Éditions du Sagittaire, 1924. Article in revue L'Année sociologique, 1925, pp. 778-784. Texte téléchargeable! Édition numérique réalisée en collaboration avec M. Jean-Pierre Bienvenu, professeur de philosophie, à partir d'un fac-similé de l'article (en format image) de la Bibliothèque nationale de France.

Méthode historique et sciences sociales. Réimpression. Paris: Éditions des archives contemporaines, 1987, 534 pp. Choix de Marina Cedronio.

1re partie: « Le tournant du siècle: la science sociale ».

I. Simiand contre les sociologues métaphysiques.

II. Simiand contre l'histoire historisante.

III. Simiand contre “l'économie abstraite” et contre “l'historicisme économique”.
  • 23. « Sociologie économique » (1898). Extrait de l'Année sociologique, 1898, Tome II, page 438. Texte téléchargeable!
  • 24. « L'École historique allemande » (1900). (Compte rendu de G. Schmoller, Grundriss der Allgemeinen Volkswirtschafilehre, ter ). Extrait de l'Année sociologique, 1900, Tome IV, pp. 487-496. Texte téléchargeable!
  • 25. « Éléments de statistique » (1901). (Compte rendu de A. Bowley, Elements of Statistics). Extrait de l'Année sociologique, 1901, Tome V, pp. 472-474.Texte téléchargeable!
  • 26. « L'École historique allemande » (1904). (Compte rendu de G. Schmoller, Grundriss der Allgemeinen Volkswirtschafislehre. Zweiter). Extrait de l'Année sociologique, 1904, Tome VIII, pp. 514-520. Texte téléchargeable!
  • 27. « Économie sociale » (1905). (Compte rendu de Ch. Gide, Économie Sociale. Les institutions du progrès social au début du XXème siècle). Extrait de l'Année sociologique, 1905, Tome IX, pp. 516-522.
  • 28. « Un système d'économie politique pure » (1912). Extrait de François Simiand, La méthode positive en science économique, 1912, pp. 82-101. Texte téléchargeable!
  • 29. « La méthode positive en science économique » (1908). Communication au 3e Congrès international de philosophie, Heidelberg, 1908. Revue de Métaphysique et de Morale, novembre 1908. Extrait de François Simiand, La méthode positive en science économique, 1912, pp. 178-206. Texte téléchargeable!

2e partie: « Les années trente: les sciences sociales ».
I. La sociologie et son domaine scientifique.
  • 30. « Que visera notre recherche positive ? » (1932). Extrait de François Simiand, Le salaire, l'évolution sociale et la monnaie, Tome I, 1932, pp. 14-25. Paris: Félix Alcan, Éditeur. Texte téléchargeable!
  • 31. « Conditions de constatation des faits » (1932). Extrait de François Simiand, Le salaire, l'évolution sociale et la monnaie, Tome I, 1932, pp. 29-43. Paris: Félix Alcan, Éditeur. Texte téléchargeable!
  • 32. « Ce que nous devons rechercher et dégager » (1932). Extrait de François Simiand, Le salaire, l'évolution sociale et la monnaie, Tome I, 1932. Paris: Félix Alcan, Éditeur. Texte téléchargeable!

    [
    A propos de l'étude des changements et des différences]
    — « Précepte du phénomène se produisant » (extrait de François Simiand, Le salaire, l'évolution sociale et la monnaie, 1932, T. I, pp. 68-79)
    — « Précepte de l'identité de base », (extrait de François Simiand, Le salaire, l'évolution sociale et la monnaie, 1932, T. I, pp. 96-100)

    [
    À propos des cadres de recherche]
    — « Précepte de la supériorité des correspondances en succession pour la détermination des dépendances » (extrait de F. Simiand, Le salaire, l'évolution sociale et la monnaie, 1932, t. I, pp. 106-110)
    — « Précepte de la revue sélective » (extrait de F. Simiand, Le salaire, l'évolution sociale et la monnaie, 1932, T. I, pp. 114-119)

    (Reproduction dans
    Méthode sociologique et sciences sociales, pp. 379 à 409)

  • 33. « Traitement des ensembles » (1932). Extrait de François Simiand, Le salaire, l'évolution sociale et la monnaie, Tome I, 1932, pp. 43-50. Paris: Félix Alcan, Éditeur. Texte téléchargeable!
  • 34. « Détermination du cadre et de l'ordre de la présente étude (Cadre et modalités de l'exécution) » (1932). Extrait de François Simiand, Le salaire, l'évolution sociale et la monnaie, Tome I, 1932, pp. 114-119. Paris: Félix Alcan, Éditeur. Texte téléchargeable!
    II. Sociologie et sciences sociales.
  • 35. « Sociologie et spécialement sociologie économique » (1932). Extrait de François Simiand, Le salaire, l'évolution sociale et la monnaie, Tome 2, 1932, pp. 572-590. Paris: Félix Alcan, Éditeur. Texte téléchargeable!
  • 36. « Économie empirique, statistique économique, histoire économique » (1932). Extrait de François Simiand, Le salaire, l'évolution sociale et la monnaie, Tome 2, 1932, pp. 556-572. Paris: Félix Alcan, Éditeur. Texte téléchargeable!
    III. Simiand critique « l'économie idéologique» et «l'économie finaliste».

    • 37. « Économie conceptuelle (ou idéologique) » (1932). Extrait de François Simiand, Le salaire, l'évolution sociale et la monnaie, Tome 2, 1932, pp. 541-556. Paris: Félix Alcan, Éditeur. Texte téléchargeable!
    • 38. « Économie appliquée et économie finaliste » (1932). Extrait de François Simiand, Le salaire, l'évolution sociale et la monnaie, Tome 2, 1932, 532-541. Paris: Félix Alcan, Éditeur. Texte téléchargeable!

    « François Simiand (1872-1935) est un économiste français soucieux d'appliquer à l'étude des phénomènes économiques les principes d'analyse des faits sociaux exposés par le sociologue Émile Durkheim. Sa démarche valorise l'usage des données statistiques et manifeste son désir constant d'ancrer la science économique dans l'histoire. Il a particulièrement étudié les cycles économiques sur longue période. Dont l'origine des cycles est pour lui monétaire. L'accroissement de la quantité de monnaie (que ce soit du fait de nouvelles découvertes de mines d'or ou d'argent en régime d'étalon métallique ou du fait de la fabrication de papier monnaie et de l'octroi de crédits) engendre une phase de croissance longue tandis que les restrictions monétaires génèrent une phase de ralentissement prolongé de l'activité économique.

    Bibliographie indicative: Parmi les publications de François Simiand, on signalera La méthode positive en sciences économiques (1911) : il y expose ses méthodes d'analyse des phénomènes économiques ; dans Le salaire, l'évolution sociale et la croissance (1932), il tente d'établir une théorie des salaires sur la base d'observations statistiques ; dans Les fluctuations économiques à longue période et la crise mondiale (193 2), il interprète la crise des années 1930 à la lumière de sa théorie des cycles longs. ? (Professeur Serge D'Agostino)

    Retour à la collection Dernière mise à jour de cette page le vendredi 6 février 2015 12:55
    Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
    professeur associé, Université du Québec à Chicoutimi.
     
    Commanditaires




    Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
    La vie des Classiques des sciences sociales
    dans Facebook.
    Membre Crossref