RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les auteur(e)s classiques »

Émile SALÉ, CAUSERIES DE POPULO. (1909)
Avant-propos


Une édition électronique réalisée à partir du livre d'Émile SALÉ, CAUSERIES DE POPULO. Paris: Bibliothèque d’éducation, 1909, 475 pp. [Scènes scolaires dans les écoles primaires mixtes en France.] Une édition numérique réalisée par Claude Ovtcharenko, bénévole, journaliste à la retraite, France.

Avant-propos

Quelques amis pleins d’indulgence m’ont dit : « Vous devriez éditer les Causeries de Populo. »

Je me suis laissé tenter d’autant plus facilement que notre maître à tous, celui dont la haute conscience a fait nos consciences, M. Ferdinand Buisson, a consenti, avec une bienveillance dont je sens tout prix, à servir de parrain à mon modeste ouvrage.

Qu’il veuille bien agréer l’hommage de ma profonde reconnaissance.

Je dois aussi un remerciement ému à M. Baudéan, directeur de la Revue de l’Enseignement primaire, pour l’accueil qu’il a fait à mes Causeries et les encouragements qu’il m’a prodigués.

Je sens cependant que ce recueil d’articles parus au jour le jour, depuis une douzaine d’années, ne constitue pas un manuel de pédagogie méthodique, que les jeunes — et quelquefois les vieux — consulteront aux heures difficiles : il n’y a là que des réflexions écloses sous l’impression du moment, des idées nées des faits d’actualité, vieilles dès le lendemain.

Mais en les relisant, je me dis qu’après tout il n’est pas désagréable pour les vieux de revivre les heures vécues. Quant aux jeunes, ils trouveront dans ces pages la trace de nos ambitions, de nos efforts, de nos misères et de nos joies. Ils seront indulgents pour nos erreurs. Et peut-être éprouveront-ils quelque fierté à enregistrer les progrès que nous avons réalisés, les petites victoires que nous avons remportées.

Alors ils continueront le bon combat, vaillamment, joyeusement, avec entrain. C’est cet entrain, c’est cette vieille gaieté française qui allège le poids du labeur et met un rayon de soleil dans l’école sombre. La gaieté ? mais c’est une vertu pédagogique. Aussi me suis-je appliqué à en jeter autant qu’il ne pouvait dans les Causeries de Populo. D’aucuns ont prétendu que j’y avais réussi.

Je souhaite, ai lecteur, que vous puissiez, après avoir lu, me rendre le même témoignage.

Emile Salé,

Inspecteur primaire honoraire.



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le jeudi 22 décembre 2011 21:27
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie retraité du Cegep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref