RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les auteur(e)s classiques »

Philippe Sagnac, La formation de la société française moderne.
Tome II.
La révolution des idées et des moeurs et le déclin de l’ancien régime (1715-1788). (1946)
Index


Une édition électronique réalisée à partir du livre de Philippe Sagnac, La formation de la société française moderne. Tome II. La révolution des idées et des moeurs et le déclin de l’ancien régime (1715-1788). Paris: Presses Universitaires de France, 1946, 356 pages. Une édition numérique réalisée par Jean-Marc Simonet, professeur retraité de l'enseignement, Université de Paris XI-Orsay, bénévole.

Index

A

Abbaye-aux-Hommes, à Caen, II, 29.

Abbeville, I, 217 ; II, 229.

Académies — fondation au XVIIIe s. dans les provinces, II, 30 ; — leur activité, 100.

Académie française, I, 22, 41 ; — et Montesquieu, II, 11, 18.

Académie d’Architecture, I, 89.

Académie de France à Rome, I, 90.

Académie de Peinture et de Sculpture, I, 89.

Acteurs dramatiques, I, 42, 123.

Afféagements, II, 220 ; Appendice, n. V.

Agriculture, I, 5, 47, 204-206 ; II, 124-130, 194-196, 256-257.

Aiguillon (duc d’), II, 222.

Aix-en-Provence, II, 154.

Alais — ses mines de charbon, II, 196.

Alary (abbé) — et le « Club de l’Entresol », II, 31.

Allemagne — et la franc-maçonnerie, II, 208-209.

Alsace, I, 64-65.

Amelot, conseiller d’État sous Louis XIV, I, 194.

Amelot, administrateur sous Louis XVI, II, 248.

Amérique espagnole — commerce français, I, 194 ; II, 198.

Ancy-le-Franc (château d’) en Bourgogne — achat par Louvois, I, 110.

André (le P.) — ses « Éléments d’Astronomie », II, 41-42.

Angers — son université cartésienne, I, 87.

Angivillier (d’), directeur des Bâtiments, II, 269.

Angleterre — tentative de Louis XIV en vue d’un traité de commerce, I, 195 ; —son industrie, II, 197, 198 ; — traité de commerce de 1786, 229, 261-262 ; — et la Compagnie française des Indes, 263 ; — et l’Égypte, 263 ; — influence de ses philosophes, de ses romanciers (et de Shakespeare), II, 282 ; — les Anglais à Paris (Gibbon, Horace Walpole, Wilkes), 282 ; — ses institutions connues de quelques Français seulement, 283 ; — ignorance en France de l’état présent de l’Angleterre et de sa « révolution industrielle », 283-284 ; — cependant bonne information politique de Suard, 284-285 ; — l’anglomanie, 285-286.

Anisson — député du Commerce, envoyé en Angleterre (1713), I, 195, n. 1.

Anquetil-Duperron, savant orientaliste, II, 279.

Antiquité — anciens et modernes, I, 149 ; — étude privilégiée dans les collèges, au XVIIIe s., comme au XVIIe, II, 34-37 ; — résurrection antique dans l’art, 204 ; — influence et prestige, 260. (Voir Cité antique.)

Anzin (Hainaut) — compagnie minière, II, 131-132, 225.

Apanages des princes, II, 64 ; — du duc d’Orléans, 65 ; — des comtes de Provence et d’Artois, Appendice n° V.

Apothicaires, I, 42.

Architectes, décorateurs — avant 1660, I, 43 ; — sous Louis XIV, 122 ; — sous Louis XV, II, 27-29 ; — sous Louis XVI, 204.

Argenson (comte d’), ministre de la Guerre, II, 56.

Argenson (marquis d’) — ses opinions politiques, II, 12 ; — sociales, 42, 105 ; — sur la révolution, 114 ; — sur la « Noblesse commerçante », 162.

Aristote, I, 86 ; 88-89.

Armateurs, I, 43-44, 213 ; II, 61-62, 230.

Armée — au XVIIe siècle, I, 27, 29 ; le gouvernement militaire sous Louis XIV, 66-70, 103-105 ; — répression des révoltes, 140-143 ; plan de réforme dû à Fénelon et Chevreuse, 184-185 ; — déclin au XVIIIe s., II, 37, 44, 158, 274.

Arnauld, I, 10, 23, 31.

Arsenal — ses salons XVIIIe s., II, 28.

Artillerie (« Corps royal »), II, 234, 271.

Artois — municipalités des villes, II, 179.

« Asiento » — acquisition, I, 194, puis perte du monopole du commerce dans l’Amérique espagnole, 212.

Assas (chevalier d’), II, 21.

Assemblées provinciales — projet de Turgot, II, 250 ; — créations d’essai dans deux généralités par Necker, 251 ; — création générale (1787), 252.

Assistance — fondation d’hôpitaux par le Clergé régulier, I, 219 ; — philanthropie, 138-139, 207. (Voir Saint-Sacrement de l’Autel.)

Associations pieuses d’ouvriers, I, 12, 130.

Assurances (Compagnies d’), II, 199, 231.

Audibert (Dominique), négociant de Marseille, II, 62, 153.

Audra (abbé), II, 215.

Aumont (duc d’), premier gentilhomme de la Chambre, I, 102.

Auriol, village de Provence, II, 176.

Auvergne, I, 26, 48 ; — « Grands Jours », 77.

Avesnes, ville du Hainaut, II, 66 ; et Appendice, VII.

Avocats, I, 40 ; — leurs plaidoiries, II, 65 ; — leur influence, 236.

B

Bachelier, directeur de l’École de Dessin, II, 270.

Bailly (Sylvain), savant, II, 279.

« Balance » du commerce », au XVIIIe siècle, II, 7, 103, 197, 198-199.

Ballard, curé poitevin, II, 215, n. 2.

« Banalités » — au XVIIIe s., II, 190.

Banque — tentative de John Law, II, 5.

Banque de Saint-Charles, à Madrid, II, 199, 265.

Barberini (Antoine), archevêque de Reims, I, 113.

Barbezieux — domaine acquis par Le Tellier pour Louvois, I, 109.

Barbezieux (marquis de), fils de Louvois, secrétaire d’État de la Guerre (1691), I, 113.

Barbier, avocat parisien — opinion sur la noblesse à l’armée, II, 37 ; — sur les jansénistes à Paris, 10 ; — sur l’impiété, 108 ; — sur les billets de confession, 109 ; — sur la défaite de Crefeld, 160.

Barnave, II, 235, 268.

Barthélémy (abbé), II, 279.

Barthez, célèbre médecin, — au salon de d’Holbach, II, 99.

Bassinet (abbé) — son éloge de Saint-Louis, II, 114.

Bastille, I, 81.

Basville (Lamoignon de), intendant du Languedoc, I, 197.

Bâtiments royaux, I, 55, 124 ; — II, 269.

Batteux (abbé), de l’Académie, II, 233.

Bayle (Pierre) — son Dictionnaire critique, I, 148 ; — sa diffusion, 171 ; — son influence, II, 17.

Beaujon, financier, II, 207.

Beaumarchais — ses « Mémoires », II, 115 ; — ses comédies, 202, 227, 273.

Beaumont (Christophe de), archevêque de Paris, II, 157.

Beauvillier (duc de), I, 28 ; — mariage, 107 ; — son enquête sur le royaume (1698), 159 ; — ministre d’État, opine pour la renonciation à la Succession espagnole, 179 ; — ses rapports avec Fénelon et avec le duc de Bourgogne, 180, 193 ; — et Mme de Maintenon, 193 ; — et sa dévotion, 175 ; — son haut patriotisme, 210.

Béchamel, fermier général, I, 117.

Bégon, intendant de La Rochelle, I, 205.

Bellefonds (maréchal de), I, 114.

Belzunce, évêque de Marseille, II, 49.

Bénédictins de Saint-Maur, I, 7, 100, 211 ; II, 53.

Bénéfices ecclésiastiques — cumul, I, 32 ; II, 47 ; — revenus, 48 et Appendice.

Bernard (Samuel), financier, I, 213, 214 ; — ses alliances avec la Noblesse de robe (Mole, Lamoignon) et avec la Noblesse d’épée (Mirepoix), II, 60.

Berry (duchesse de), fille du duc d’Orléans, le Régent — ses mœurs dissolues, 173-175.

Berthelot — directeur du Service des Poudres, I, 117.

Berlin (Mlle), couturière de la Reine, II, 239.

Beccaria — au salon de d’Holbach, II, 99.

Belle-Isle (de), maréchal, II, 111, 112, 159.

Belloy (de) — son « Siège de Calais », II, 113.

Bénazet, quaker, II, 294.

Bergasse, avocat, II, 209, 210.

Bernardin de Saint-Pierre, II, 202.

Bernis (de), abbé, puis cardinal — ami de Mme de Pompadour, II, 43 ; — son opinion sur les généraux, nobles, de jadis, 42, n. 3, 111 ; — sur le gouvernement, 159-160.

Bertin, ministre — sa propagande agricole, II, 129.

Bérulle (cardinal de), I, 6 ; — son « Traité des énergumènes », 19, 105.

Beugnot — et l’illusion de l’avenir, II, 211.

Bevière, « officier » royal à Avesnes, puis notaire à Paris, député aux États Généraux, II, 66, n. 1.

Bibliothèques — leur multiplication, II, 101 ; — leur importance, Appendice, XIII.

Blés — crise (1709), I, 204-205 ; — crise (1777), II, 240-242.

Blondel, architecte, I, 90.

Boileau, I, 147.

Boisguillebert, économiste, I, 207.

Boisgelin, archevêque — et la tolérance civile, II, 214, 267.

Bolingbroke (lord), ministre anglais, — en faveur du traité commercial franco-anglais, I, 195 ; — son influence en France sur les philosophes, II, 30-31.

Boncerf, réformateur social, — avec Turgot, II, 221, 240, 268.

Bonzi (cardinal), I, 34, 99 ; — et l’intendant du Languedoc, Lamoignon de Basville, 197.

Bordeaux — Embellissements au XVIIIe s., II, 28-29 ; — son Académie et Montesquieu, 30 ; — sa vie sociale, 153 ; — son port : le privilège commercial, 69 ; — son activité et sa prospérité, 197, 198, 199 ; — franc-maçonnerie mystique, 209.

Bordes (Charles), poète, à Lyon, II, 150.

Borély — famille noble de Marseille, II, 173.

Bossuet, I, 14, 33, 88, 94, 100, 101, 124 ; — son opposition à la déclaration de Mme de Maintenon comme reine, 202.

Bossut (abbé), savant, II, 233, 271.

Bouchardon, II, 27, 28, 29.

Boucher (François), peintre, II, 27.

Boucher d’Argis, juriste, encyclopédiste, II, 89.

Bouchu, intendant de Bourgogne, I, 134-135.

Bouhier, président au Parlement de Dijon, II, 55, 154.

Bouillon (cardinal de), I, 99.

Boulanger — et l’Encyclopédie, II, 89 ; — hôte de d’Holbach, 99 ; — son orientalisme, 279.

Boulonnais — révolte (1662), I, 5, 48 ; — municipalités, II, 179.

Bourbon (duc de), ministre, II, 9 ; — ses mœurs dissolues, 40.

Bourbon (duchesse de), II, 209.

Bourgelat, créateur des Écoles vétérinaires, II, 136.

Bourgeoisie — avant 1660, I, 39-46 ; — après 1660, officière, 115-116 ; — capitaliste, 116-122 ; — intellectuelle, 122-124 ; — dans son ensemble (de 1661 à 1685), 125-127, 145-146 ; — au XVIIIe siècle, II, 57-70 : a) les financiers, 57-61 ; b) négociants, fabricants, armateurs, 61-64 ; c) bourgeoisie moyenne, 64-69 ; d) petite bourgeoisie, 69-70 ; — achat de terres au XVIIIe s., 176 ; — organisation municipale, 177-182 ; — petite bourgeoisie, 183-184 ; — ensemble bourgeois à la fin du siècle, 227-236 ; — état d’esprit général, 298-299, 301-303.

Bourgogne, I, 25, 39, 41, 45, 125 ; II, 55, 154.

Bourgogne (duc de) — espérance des opposants, Fénelon, Chevreuse, I, 180 ; — sa dévotion, 200 ; — son hostilité aux protestants, 200, n. ; — sa mort, 190 ; — brûlement de ses papiers, 193, n.

Bourse — de Paris (1724), II, 14, 199, 264, 265.

Boy de La Tour, banquier suisse fixé à Lyon, II, 150, 151.

Bretagne — révolte, I, 141, 154 ; — les « États », 63, II, 303 ; — les dialectes gaéliques, 271.

Breteuil, ministre — son opposition à Calonne dans l’affaire de la Compagnie des Eaux, II, 265.

Brienne (Loménie de), cardinal, II, 213, 252, n. 1 ; 267 et Appendice, XIII, sur sa Bibliothèque.

Brissot, II, 236, 290, 292, 295.

Broglie (prince de), fils du maréchal, II, 288.

Brosses (de), président au Parlement de Dijon, II, 55, 154.

Buffon — son « Histoire et théorie de la Terre », II, 24-25 ; — sa méthode comparative, 79 ; — conception de l’univers, 80-81 ; — transformation des espèces, 80-81 ; — les résultats de la science et la « Genèse », 81 ; — l’homme à part dans la nature, 82 ; — son hommage à l’« âme » immatérielle, 82-83 ; — « les Époques de la Nature », 201, 277, 278.

« Bureau du Commerce » — fondé en 1722, II, 6, 7.

C

Cabarrus, banquier espagnol, II, 199.

Cadets de Noblesse, II, 222-223.

Cagliostro, II, 209.

Cahors — émeutes (1707-1709), I, 221.

Caisse d’Escompte, II, 199.

Calas — affaire Calas et Voltaire, II, 110.

Calonne, II, 199, 253, 260, 263-265.

Cambacérès, maire de Montpellier, II, 180.

« Camisards » — guerre des Cévennes, I, 201.

Canada, I, 46, 120.

Cantillon, économiste, II, 15.

« Capitulations » et réunions, I, 64.

Capucins — et Richelieu, I, 7.

Carmaux (Tarn) — mines, 162, 196.

Carmélites — couvent rue Saint-Jacques, I, 30.

Castries (maréchal de), — son administration de la Marine, II, 260.

« Catéchisme royal », I, 84.

Catinat, II, 235.

Caulet, évêque de Pamiers, I, 33, 101.

Caumartin, intendant de Champagne, I, 68.

Cavelier de La Salle, I, 55.

Censure, I, 124 ; II, 10-11, 139-146, 272-273.

Cerfvol (de) — attaque à la richesse du Clergé, II, 107.

Cernay (marquis de) — actionnaire d’Anzin, II, 162.

« Chambrelans », ouvriers clandestins, I, 128.

Chambres de commerce — résistance de Marseille, I, 120 ; — fondation de nouvelles Chambres, 194.

Champfort, II, 202.

Champs, château de la Brie (1720), II, 29.

Chanceliers, I, 72.

Chantilly — les écuries, bâties par Aubert, II, 29.

Charbon, son emploi, II, 7. (Voir Mines.)

Chardin, II, 27.

Charges de Cour et d’État — leur vénalité, I, 102, 109-110, 112.

Charles, physicien — ses ascensions, II, 276.

Charrand (le P.) — son œuvre de charité, I, 219.

Chastel (Jean), sculpteur, II, 154.

Chastellux (chevalier de) — chez d’Holbach, II, 99, en Amérique, 288.

Chateaubriand, père de l’écrivain, armateur, II, 165.

Châteauroux (duchesse de), maîtresse de Louis XV, II, 43.

Châtelet (marquise du) — et la philosophie de Newton, II, 24.

Chaulieu, poète libertin, I, 171.

Chaulnes (duc de), gouverneur de Bretagne, I, 142-143.

Chaville (château de), à Le Tellier, I, 109.

Chelles (Mlle de) — son sacre (1681), vrai spectacle, I, 98.

Chénier (André), II, 202, 278, 298.

Chevert, II, 234.

Chevreuse (duc de) — mariage avec une Colbert, 107 ; — confident du duc de Bourgogne et même du roi, 170, 193 ; — et Fénelon, 169-170, 175, 176, 180, 181 ; — l’entrevue avec Fénelon à Chaulnes et les plans de gouvernement concertés, 181-190 (voir « Tables de Chaulnes ») ; — contre le Jansénisme, 175-176 ; — son libéralisme à l’égard des protestants, 180-181.

Chili — commerce français, I, 212.

Chirurgiens, I, 41.

Choiseul, comte de Stainville, épouse une Crozat, la fille du lieutenant-général du Châtel, II, 59 ; — devient (1758) duc de Stainville et ministre, 121, 159, 160.

Choiseul-Praslin (duc de), cousin de Stainville, II, 225.

Chouin (Mme), maîtresse du Grand-Dauphin, I, 203.

Cicé (Champion de), archevêque — et la tolérance civile, II, 214, 267.

Cité antique — ses institutions déclarées non conformes aux besoins des Français, II, 280-281. (Voir Fustel de Coulanges.)

Clairaut, savant, II, 79.

Clairon (Mlle), actrice, II, 45.

Clary, négociant de Marseille, II, 173.

Claude, dit le Lorrain, peintre, I, 22.

Clavière, banquier, II, 231, 236, 290, 292.

Clergé (haut clergé) — avant 1660, I, 31-35 ; — après 1660, 88, 90-92, 94, 97-102 ; — sa médiocrité, son déclin au début du XVIIIe siècle, 210 ; — sa résistance au « vingtième », II, 8 ; — tout entier d’origine noble au XVIIIe s., 49 ; — « menses episcopales », de revenus très inégaux selon les sièges, 47-48 ; — recrutement, 133 ; — action religieuse, 156-157 ; — « dons gratuits », 213, 253 ; — caste fermée, 301.

Clergé régulier — haute valeur morale et intellectuelle des grands ordres », I, 6-9, 11, 15, 82, 87, 88, 101, 210-211 ; — sa science, son rôle social, II, 52, 53.

Clerselier, éditeur de Descartes, I, 18, 87.

Clodion, sculpteur, II, 171.

Clôture des terres, II, 125-126.

Cluny (abbaye de), I, 99.

Coignet (Horace), compositeur lyonnais, II, 150, 151.

Colbert, I, 37, 53, 54, 55, 71 ; — sa charte du travail, 73-76 ; — sa reconstitution du Domaine, 78-79, — et des intendants, 103 ; — sa politique familiale et les survivances, 109-112 ; — mariage de ses trois filles aux ducs de Chevreuse, de Beauvillier et de Mortemart, 107 ; — sa fortune, 109-110.

Colbert (Charles-Maurice), fils du ministre, archev. de Rouen, I, 112.

Colbert de Croissy, frère du grand Colbert, I, 112.

Colbert de Saint-Pouanges, beau-frère de Le Tellier, intendant † 1663, I, 113 ; — ses enfants à caser dans les Bureaux ou dans l’Armée, 113.

Collèges — leur multiplicité et leur humanisme, I, 83-84 ; — nobles et bourgeois sur les bancs, 127 ; — enseignement traditionnel, II, 111-112 ; — suppression des Jésuites et rénovation limitée, 137.

Collège royal (Collège de France), I, 82 ; — son développement scientifique après 1772, II, 269.

Combourg (château de), acheté par le père de Chateaubriand, II, 165.

Commerce — et Colbert I, 120-121 ; réaction contre le colbertisme, 160-162 ; — libéralisme et traités avec l’étranger, 194-195 ; — entraves intérieures, 195 ; — extérieur, II, 103, 197-199, 260-264 ; — progrès de la balance commerciale, 264.

Commissaires des guerres, I, 67-70.

Communaux — usurpations par les seigneurs, I, 134-135 ; — partages suivant divers modes, II, 126-127 ; — usurpations, 243 ; — efforts capitalistes pour la suppression, 257.

Compagnie des Indes, I, 121 ; — II, 12 ; — nouvelle Compagnie (1785), 263.

« Compagnons », I, 12-13, 44, 47 ; — activité des « compagnonnages » au XVIIIe s., II, 71-72 ; — « coalitions », 185 ; — chômage fréquent dès 1777, 237-238.

Concile de Trente — réception de ses Décrets demandée dans le plan de Fénelon, I, 188.

Condé (prince de), I, 27 ; — son éducation, II, 41.

Condillac — succès de sa philosophie, II, 53, 150.

Condorcet — sa philosophie, 11, 278 ; — son enthousiasme pour les États-Unis et ses théories politiques, 290-297.

Conseil de Commerce, I, 160. (Voir Bureau du Commerce.)

Conti (prince de) xvne s. — vente de terres en Berry à Le Tellier, I, 109.

Conti (prince de) XVIIIe s. — ses « thés à l’anglaise », II, 113.

Contre-réforme, I, 7, 8.

Contrôle des actes de baptême et d’enterrement — émeutes à cette occasion, I, 196, 221.

Cooper (Dr), pasteur de Boston, II, 290.

« Cordons bleus », II, 272.

Corneille, I, 21, 22, 24, 123-124.

Corporations de métiers, I, 44, 73-74, 118-120,217 ; II, 7. (Voir Industrie.)

Correction (droit de) — des parents, 79 ; — du roi, 80-81. (Voir Lettres de cachet.)

Coton, II, 229.

Cour du roi — sous Louis XIV, I, 56, 58, 124 ; — au XVIIIe s., II, 42-43, 120, 272-273.

Court (Antoine) — « replante » l’Église huguenote, I, 201.

« Coutumes », droit coutumier, I, 90.

Coyer (abbé) — sa « Noblesse commerçante », II, 107, 161.

Croÿ (prince de) — actionnaire d’Anzin, 162, 225.

Crozat (Antoine), financier, I, 212-213 ; — Mécène, 214 ; — marquis du Châtel, II, 59.

Cumul, d’offices et places diverses, II, 65.

Curés et vicaires — leur situation, II, 50 ; — leur esprit démocratique, 51 ; — le « richérisme », 51-52 ; — gallicanisme et jansénisme, 51-52, 157-158 ; — leurs syndicats, 215 ; — statistique, 216.

D

Daguesseau (Henri-François), conseiller d’État — sa tournée dans l’Orléanais et le Maine (1687), I, 137 ; — sa direction de l’Économie, 194, 199 ; — procureur général au Parlement, I, 157, 211-212 ; — sa résistance gallicane, 199-200 ; — chancelier, II, 65.

Dalembert — son « Traité de Dynamique », II, 24, 79 ; — et l’« Encyclopédie », 85 ; — sa prudence politique, 89.

Dangeau, I, 104.

Daniel (le P.), historien — son éloge de la Révocation de l’Édit de Nantes, II, 41.

Danse — sa rénovation, II, 270.

Darcet (Jean), chimiste, de l’Académie des Sciences, II, 99.

Daubenton, collaborateur de Buffon, II, 79.

David (Louis) — le « Serment des Horaces », II, 204, 280.

Décimes ecclésiastiques, I, 34.

Déclaration de l’Assemblée du Clergé (1682), I,,92, 98.

De Cotte (Robert), premier architecte du roi, II, 29.

Decretot, fabricant, II, 228.

Deffand (Mme du) — son salon, II, 26. A

Deffand (Mme du), II, 203.

Delahante (les), famille de finance, du Valois, II, 69-66.

Démonologie, I, 19-20, 105.

Députés du commerce — leurs demandes, I, 160-163.

Dérogeance — commerce et noblesse, I, 162 ; II, 107, 161.

Desandrouin, bourgeois, concessionnaire d’Anzin, anobli, II, 162.

Descartes, I, 16 ; — sa physique, 17-18 ; — diffusion commençante de la doctrine cartésienne, 18 ; — hostilité déclarée des Églises et des sectes, 18 ; — libre pensée, 21 et fuite à l’étranger, 22 ; influence sur Condé, 29 ; — et les Jésuites, 83 ; — influence au XVIIIe s., lutte des tourbillons et de la gravitation, II, 24 ; — éloge tardif de Descartes par les Jésuites (1744, 1755), 42.

Des Caseaux du Hallay, armateur de Nantes, I, 161.

Desmaretz, neveu de Colbert, contrôleur général, I, 112, 195, 206, 218.

« Despotisme légal », II, 245.

D’Estrées (César), évêque de Laon, cardinal, I, 34, 98.

Dette publique, I, 213 ; liquidation, II, 6 ; montant, 232.

Deydier, industriel, II, 173.

Diderot, ,11, 68, 83 — et l’« Encyclopédie », 84-86 ; — réformateur politique, pour une monarchie tempérée, comme Montesquieu, 89 ; — très hardi en philosophie naturelle, 83 ; — réponse à Voltaire qui le presse de fuir, 141 ; — et Malesherbes, 142 ; — admirateur de Térence et de Tacite, 279.

Dijon — vie sociale, I, 45, 47 ; — métiers libres et corporations, 217 ; — érudits Parlementaires, II, 55 ; — progrès social, 154, 202.

Dionis du Séjour, magistrat, II, 224.

Dixième — impôt (1710), I, 196.

Domaine congéable, II, 175.

Domaine royal, I, 77-78 ; II, 232.

Dorset, ambassadeur anglais, II, 261, 265.

Droit — réforme des études, I, 90, 212.

Droit public — tentative de fondation de chaire au Collège de France par Fleury, II, 31 ; — création (1773), id., n. 2.

Dubois (cardinal), II, 3, 4, 5.

Duclos — ses « Considérations sur les mœurs », II, 21-22.

Duel — interdiction, I, 29, 104.

Dufresnoy — et son « Art graphique », I, 89.

Dugué (François), beau-frère de Le Tellier, intendant ; — son intégrité, I, 113-114.

Dugué de Bagnols, intendant de Flandre, I, 65.

Du Guet, de Port-Royal, I, 107.

Dunkerque, I, 55, 64, 160, 162.

Dupaty, magistrat, II, 224.

Dupont de Nemours — l’économiste, II, 86, 248 ; — « Mémoire sur les Municipalités », 250.

Du Port (Adrien), conseiller au Parlement, II, 224.

Dupré de Saint-Maur, intendant, II, 203.

Du Temps, pasteur, II, 267.

Du Verger de Hauranne, abbé de Saint-Cyran, I, 6, 7, 10, 23.

E

Eaux (Compagnies des), à Paris, II, 265.

École du Génie, à Mézières, II, 234, 271.

École militaire, II, 136, 271.

École de Minéralogie, II, 269.

École des Mines, II, 233.

École des Ponts et Chaussées — créée en 1747, II, 6, 136.

Écoles populaires, I, 138.

Économats (Caisse des), II, 158.

Économie sociale — avant 1660, hauts prix ; reconstruction, I, 5-6 ; — après 1660, époque de bas prix, en général, 204-205 ; — les fluctuations, 205 ; — incidence de l’impôt sur le profit, à la fin du XVIIe s., 206 ; — diminution du revenu, 206-207 ; — vie économique au XVIIIe s., 12-16, 102-107, 124-130, 193-197, 256-264.

Écrivains — pensions du roi, I, 55.

Eden (William), lord Auckland, II, 261.

Éducation, I, 82-84 ; II, 101, 111-112, 135-138,233,269.

Église, Réforme générale dans le plan de Fénelon, ultramontain, 1,187-188.

Éloquence judiciaire, I, 41.

« Encyclopédie », II, 78, 84-85, 86, 89 ; — encyclopédistes et Rousseau, 91 ; — la machine de guerre, 96 ; — théorie de la société, 84-86.

Enfants trouvés — Dalembert, II, 40.

Enrôlements dans l’armée, I, 68.

Épinay (Mme d’) — son salon, II, 98.

Épizooties — au XVIIe siècle, I, 206.

Escars (ducd’), II, 224.

Espagne — ouverture de ses ports, II, 99, 260-261.

Estaing (comte d’), amiral, II, 289.

Estrées (duc d’), maréchal, II, 158, 159.

États Généraux — proposés par Fénelon et Chevreuse dans leurs plans pour le duc de Bourgogne, I, 181-182, 189 ; — réclamés par Saint-Simon, 191 ; — représentés, en leur absence, par le Parlement, suivant sa prétention ambitieuse, contestée par Saint-Simon, 191-192 ; — convocation par le roi (1788), II, 268.

États provinciaux, I, 63, 154.

États-Unis d’Amérique — haine de l’impérialisme britannique, 286 ; — influence sur les juristes américains de « L’Esprit des lois », 286 ; — enthousiasme national pour les « Insurgents », 287 ; — les « volontaires », 287 ; — l’alliance, 287-288 ; — l’ordre des Cincinnati, 289 ; — influence sur les jeunes nobles, sur les publicistes, 290 ; — ouvrages sur les États-Unis, formation d’un droit public franco-américain, 290-297 ; — société gallo-américaine, à Paris, 295 ; « Société des Amis des noirs », 294 ; — influence sur les magistrats, les avocats, 296 ; — elle masque l’influence anglaise ; — désir ardent d’une « Déclaration des Droits », propagande de Condorcet, 287.

Exégèse biblique, I, 88, 172.

Expropriations, I, 56.

F

Fabricants, maîtres-marchands, I, 73 ; II, 62 ; — à Lyon, 63, 104.

Fabrique (bureaux de), II, 7.

Faculté de Médecine — et l’« arrêt burlesque » de Boileau, I, 89.

Falconet — à Saint-Pétersbourg, II, 171.

Famille — législation, I, 79-80 ; — sa vie, ses traditions : II, 21, 35, 65, 67, 70 ; — et l’État, 146-147 ; — ses mœurs à la fin du siècle, 165-166, 206, 272-273.

Fargues, possesseur de Basville, et dépossédé, I, 78.

Fauchet (abbé), II, 214, n. 1.

Femmes (rôle social) — d’après Voltaire, II, 20, n. 1 ; — leur goût et leur tact, 98 ; —- leurs attachements, 273. (Voir Salons.)

Fénelon — et Mme de Maintenon, I, 202 ; — et Mme Guyon, 202 ; — à l’archevêché de Cambrai, 169 ; — sa « Lettre au roi », 164 ; — l’’« Examen de conscience sur les devoirs de la royauté », 163, 165 ; — le « Télémaque », 163 ; — et le duc de Bourgogne, 181 ; — et le duc de Chevreuse, 169-170, 175, 176, 180, 181 ; — et le duc de Beauvillier, 170, 176 ; — et le cardinal de Noailles, 175 ; — et le duc d’Orléans, 174 ; — son hostilité aux financiers, 189, 214 ; — sa critique du régime politique, 163-166 ; — les « Tables de Chaulnes », 181-190, et le texte, 225-236 ; — son « Mémoire » relatif à Philippe V, 180-181 ; —- sa lutte contre le Jansénisme, 199.

Fénellon — député du commerce envoyé en Angleterre (1713), I, 195, n. 1.

Féodalité — avant 1660, I, 48, 77 ; — sous Louis XIV, 76, 125, 134-136 ; au XVIIIe siècle, II, 65, 126, 129-130, 187, 190, 194, 195, 242, 274, Appendice, V, VI.

Ferlus (dom), directeur de Sorèze, II, 233, 234, n. 1.

Fermât, magistrat et savant, I, 36.

Fermes — leur réunion et accaparement, vers 1760, II, 129, 176.

Fermiers généraux — leur ascension à la fin de Louis XIV, I, 213 ; — leur train de vie à Paris, 214 ; — leur organisation (1726), II ; — les très riches et les moyens ; — mariages, 184, n. 1.

Financiers — au XVIIe siècle, I, 43, 47, 117, 212 ; — au XVIIIe s., II, 14-15, 57-61 ; 169-170, 199, 264, 265-266.

Flandre maritime, I, 64.

Flandre wallonne, I, 64-65, 119.

Fleury (cardinal) — et la religion, II, 10 ; — et Montesquieu, 11.

Faure, docteur en Sorbonne, I, 100.

Fontainebleau — la Cour, II, 272.

Fontanges (Mlle de), maîtresse du roi, I, 98.

Fontenelle, I, 148, 149.

Forbin-Janson (cardinal), I, 99.

Forbonnais, économiste, II, 15.

Forçats, I, 78.

Forêts, I, 78, 126.

Forez, I, 25, 48.

Formont — banquier, I, 117, 120.

Fouquet (abbé), — vend à Louvois « l’hôtel Louvois » (1669), I, 110.

Fouquet, surintendant, I, 37-38, 114.

Fragonard, II, 171.

Franclieu (marquis de), agronome, II, 163.

Franklin (Benjamin), II, 277.

Freiberg (Saxe) — son École des Mines, II, 233, n.

Fréron — et son Année littéraire, II, 94 ; — suspension de son journal, 94-95 ; — ses démêlés avec les philosophes et arbitrage de Malesherbes, 144-145.

Fürstenberg (cardinal de), évêque de Strasbourg, I, 100.

Fustel de Coulanges — met en garde contre l’imitation des institutions de « la Cité antique », II, 280, note 3.

G

Gabelle, I, 141.

Gabriel (Jacques) — ses monuments à Paris, à Bordeaux, II, 28, 29.

Galiani (abbé), II, 98, 99.

Galilée, I, 16, 17, 21.

Gallicanisme, I, 90-92, 198-200 ; II, 51-53, 134, 133-135.

Garrick — chez d’Holbach, II, 99.

Gassendi, I, 16.

Geneviève (Sainte) — sa procession, II, 206.

Geoffrin (Mme) — son salon, 11,31, 99.

Gibbon, historien — dans les salons de Paris, II, 98.

Gibieuf (le P.) de l’Oratoire, I, 18.

Gobelins, I, 55, 12a

Godeau, évêque de Vence, I, 12.

Gœthe (J. W.), peintre de l’enthousiasme pour les « Droits de l’homme » (mais en 1792), dans l’œuvre postérieure à cet enthousiasme éteint chez lui, II, 299, n. 1.

Goudard, fabricant lyonnais, II, 228, 229, n. 3.

Gourville, I, 114.

Gouttes, curé, II, 215.

Gouverneurs de provinces, I, 67.

Gouy d’Arsy (marquis de), II, 225.

Gracques (les) — évocation par Mirabeau, II, 280.

Gradis, armateur, Juif, à Bordeaux, II, 182, 230.

Graffigny (Mme de) — son salon, II, 31.

« Grand Orient », II, 210.

Greffiers, I, 41.

Grégoire (abbé), II, 215.

Grétry, compositeur, II, 270.

Greuze, II, 27.

Grimm, II, 98, 99.

Guénée (abbé) — ses « Lettres de quelques juifs portugais », II, 95.

Guettard, géologue, II, 278.

Guibert (comte de), II, 203.

Guinée Comp. de, I, 213.

Gustave III — ses relations parisiennes, II, 114-115.

Guyenne — révolte (1674), I, 140-141.

Guy-Patin, médecin, I, 41, 42.

H

Hailes, ambassadeur anglais, II, 252, 261, 263.

Halluin (Flandre) — révolte ouvrière, I, 132.

Hanriot, fabricant, II, 196, 228.

Hanséates — privilèges de commerce, I, 194.

Harlay, archevêque, I, 93, 100-101.

Harvey (William), I, 16.

Hauy (abbé), II, 233, 278.

Helvetius — son athéisme, II, 94, 95, 140, 145, 224.

Hénault, président à mortier, au Parlement de Paris ; — au « Club de l’Entresol », II, 31 ; — historien, 55.

Héré, architecte de Nancy, II, 29.

Herschel (William), II, 278.

Herwarth — financier allemand, banquier du Trésor royal, industriel, I, 117.

Hesdin (Artois) — fermeture du collège et protestation de la Municipalité, II, 137.

Holbach (d’) — son matérialisme, 94-95 ; — son salon du Grandval, 99 ; — son œuvre, 279.

Holker, industriel anglais, à Rouen, II, 173.

Hollande et Hollandais, I, 120, 162, 194, 195 ; II, 261, 262.

Honfleur — port réparé par sa municipalité, I, 216.

Hôtels — à Paris : Rohan, II, 28 ; — Soubise, id.

Houdar de La Motte, I, 149.

Houdon, II, 171.

Hugues (Joseph), négociant de Marseille, II, 173, 182.

Huissiers, I, 41.

Hume (David), économiste, II, 15,99.

Huxelles (d’), maréchal, II, 2.

Hypothèques, I, 78.

I

Iles et alluvions, I, 78.

Illuminés de Bavière, II, 208.

Impôts, I, 178-179, 184-185, 194 ; II, 309.

Imprimeurs, I, 42, 124.

Indret, usine de canons, II, 196.

Industrie, I, 73-76, 116-119, 160-161, 217 ; II, 196-197, 258-259.

Intendants des Généralités, I, 60-62, 103 ; — leurs « Mémoires », 159.

Is-sur-Tille (Bourgogne) — ses communaux, I, 135.

Italie, commerce franco-italien, I, 217.

J

Jabach — banquier de Cologne, amateur d’art, industriel, I, 117.

Jallet, curé poitevin, II, 215, n. 2.

Jansénisme (voir Port-Royal), I, 9, 15, 91, 101, 102 ; II, 134.

« Jardin du roi », I, 82 ; — ses progrès, II, 269.

Jars (chevalier de), métallurgiste, II, 173.

Jaucourt (de), encyclopédiste, II, 89, 139, n. 1.

Jésuites, I, 7, 9, 10, 15, 17, 82-83, 89, 94, 101, 198 ; — détestés à Paris, suivant Madame, l’avocat Barbier, etc., II, 53 ; — soutenus par le roi, id. ; — leurs grands éducateurs au XVIIIe s., 53 (voir le P. Porée) ; — leur chute, 135.

Jeu — fait fureur à la Cour, I, 104 ; — et tricherie, 144.

Jolyde Fleury, procureur général du Parlement de Paris, II, 167.

Jouffroy d’Abbans — son bateau à vapeur, II, 276.

Journaux, II, 155, Appendice, XI.

Journu (Bernard), négociant, II, 230.

Juigné (de), archevêque de Paris, II, 215.

Juilly (collège de), II, 271.

Justice — du roi, I, 80-81.

K

Keralio (de), général ; — son opinion défavorable à l’armée, II, 274.

L

La Barre (chevalier de), II, 110.

Laborde, banquier, II, 231.

La Bruyère, I, 150-153.

Lacaille (abbé), astronome, II, 53, 232.

La Chaize (le P.), I, 93, 101, 156.

La Chalotais, procureur général au Parlement de Rennes, II, 111, 154.

La Chaussée, II, 18.

La Condamine, II, 99.

La Fare, I, 171.

La Fayette — son contrat avec Mesmer, 209 ; — et la gloire, 226 ; — en Amérique, 287-288.

La Fayette (Mme de), écrivain, I, 29.

La Ferté-Gaucher, seigneurie de la Brie, I, 109.

La Fontaine, I, 21.

La Grange — acteur de la troupe de Molière, I, 123.

Lagrange, géomètre, II, 269.

La Grange, intendant d’Alsace, I, 65.

Laguille (le P.), ses « Préservatifs contre l’irréligion », II, 36.

La Harpe, II, 202.

La Hire savant, I, 90.

La Marck (comte de), II, 201, 225.

Lamarck, savant, II, 277, n. 2.

Lambert (Mme de) — son salon, à l’Hôtel de Nevers, I, 171 ; II, 17.

Lameth (les), II, 225, 226, 288.

Lamoignon, premier président du Parlement, — protecteur secret de la Compagnie du Saint-Sacrement, I, 14, 36, 38, 72, 78, 85, 106.

Lamoignon de Basville, intendant du Languedoc, I, 197.

Lamour, décorateur du Jardin de la Pépinière, à Nancy, II, 29.

Langue française — son universalité en Europe, II, 272 ; — négligence de l’État pour assurer partout sa suprématie en France même, 271.

Languedoc — municipalités des villes, II, 180-181.

Lanjuinais, professeur de Droit à Rennes, II, 167.

Laplace, II, 278.

La Poupelinière, fermier général, — son mariage, II, 184 ; — son concert symphonique, 149, 172.

La Rochefoucauld (duc de), auteur des « Maximes », I, 29.

La Rochefoucauld-Liancourt (duc de), agronome, II, 195.

La Rochelle, II, 153 ; — les Comités de religion et les ouvriers, 239.

La Tourette (de), botaniste de Lyon, II, 150, 151.

Lauzun (duc de), I, 81.

Lauzun (duc de), au XVIIIe s., II, 206, 288.

La Vallière (Mlle de), I, 54, 144.

Lavardin (de), gouverneur de Nantes, I, 142.

Le Balp, notaire, I, 141-142.

Lavater, II, 208. 209.

Laverdy, contrôleur général, II, 124, 125.

Lavoisier, II, 201, 216, 217, 277.

Lebreton, éditeur de l’« Encyclopédie », II, 97.

Lebrun, peintre, I, 90, 122.

Le Camus, aumônier du roi, I, 34 ; — évêque de Grenoble, cardinal, 99, 101 ; — son apostolat en Dauphiné, 137.

Le Cesve, curé, II, 215.

Lecouteulx, banquier, II, 265.

Legendre, banquier de Rouen, I, 213, 214.

Lecouvreur (Adrienne), II, 66.

Le Creusot, II, 196.

Lefranc de Pompignan, évêque,II, 156.

Leibnitz, I, 149.

Lemoyne (Jean-Baptiste), sculpteur, II, 28, 29.

Le Nôtre, I, 107.

Le Peletier, ministre de Louis XIV, I, 108.

Le Pelletier de Souzy, intendant de Flandre, I, 65.

Le Peletier, conseiller au Parlement à la fin du XVIIIe s., II, 224.

Le Prince (J.-B.), peintre, en Russie, II, 172, n.

Lesage, II, 18, 23.

Lespinasse (Mlle de), II, 98, 203.

Le Tellier (Madeleine-Pare), duchesse d’Aumont, fille du ministre, I, 103 ; — sa dot, 107.

Le Tellier (Maurice), fils du ministre ; — archevêque, I, 33, 100, 113.

Le Tellier (Michel), ministre, I, 28, 37, 52, 53, 66, 67, 69, 88, 90, 93, 94 ; — sa fortune, 108-109 ; — sa famille, les survivances, 113-114.

« Lettres anglaises » (les) — éloge de Locke et de Newton, H, 23, 25.

Lettres de cachet, I, 81 ; II, 10, 51, 146, 267, 272.

« Lettres persanes », II, 11, 18, 19.

Levant — le commerce, I, 120, 132 ; II, 12, 14, 61, 103, 132, 198, 225.

Le Vau, architecte, I, 22, 122.

Le Vayer de Boutigny, théoricien politique, I, 90, 91.

L’Hôpital (marquise de) — son salon, I, 171.

Libelles anonymes, I, 124.

Libéralisme économique — ses origines, à la fin de Louis XIV, I, 194-195 ; — au XVIIIe s., 123, 130-131, 196, 255-256, 258-264.

Libertinage et libertins, I, 20-22, 172-173, 202-203 ; II, 17-18, 39-41, 108-109, 146, 205-206.

Librairie — « Direction », II, 10. (Voir Malesherbes.)

Libraires, I, 42-43 ; II, 97, 139, 142, 143.

Lieutenants de police, I, 62-63 ; II, 165, n. 3.

Lille, I, 54, 64-65, 160, 161, 194, 217 ; — industrie et lutte contre le travail rural, II, 131 ; — vie sociale, 151-152.

Lionne (Hugues de), ministre, I, 37.

« Livres de raison », II, 46.

Locke (John), I, 149 ; II, 23.

Loges maçonniques, II, 21, 100.

Londres (« Cité » de) — son opposition au traité de commerce franco-anglais (1713), I, 195.

Longueville (Mme de), I, 30-31, 144.

Lorraine (chevalier de), I, 104.

« Louis-le-Grand » (Collège), I, 82-83, 211 ; II, 111-112.

Louis XIV — portrait, I, 50 ; — théories politiques, 51-52 ; — idées religieuses, « sacerdoce royal », 57, 91-94 ; — sa Cour et Versailles, 57-58 ; — sa vie privée, ses maîtresses, 54, 57, 144 ; — mariage secret, 144 ; — et la Noblesse, 26-27, 56, 102-106, 144 ; — et le Clergé, 31-35, 90, 97-102, 157 ; — et la Magistrature parlementaire, 36-37, 59, 71-72, 106 ; — et ses Ministres, 37-38, 50-59, 114-115 (Voir Colbert, Le Tellier, Louvois, etc.) ; — et la Bourgeoisie, 194 ; — politique de conquête, fusion, centralisation des provinces, 65-66 ; — intrusion dans la vie des familles, 79-81 ; — et l’éducation, 82-83 ; — et Descartes, 86-88 ; — et Molière, 85 ; — et Racine, 123-124 ; — et les huguenots, 94-95, 144-145 ; et Mme de Maintenon, 156-157 ; la « justice du roi », 81 ; — la misère, 139 ; — les révoltes (voir Boulonnais, Bretagne, Guyenne) ; revirement de sa politique gallicane, 199-200 ; — échecs de sa politique religieuse, 199-201 ; — et Port-Royal, 198 ; — et les Jésuites, 198-199 ; — et le Parlement et Daguesseau, 199 ; — et le cardinal de Noailles, 199-200 ; — et le pape, 199 ; — échec de sa politique de contrainte morale, 201-203 ; — son testament, 191.

Louis XV — sa jeunesse, II, 43 ; — « Louis-le-Bien-aimé » ( 1744 ), 33 ; — le règne de Mme de Pompadour, 34 ; — et les Jésuites, à Reims ( 1723 ), 52.

Louis XVI (pont), II, 237.

Louvain, université, I, 86.

Louvois, ministre, secrétaire d’État de la Guerre, I, 54, 66-70 ; 108-109, 113, 136 ; — surintendant des Bâtiments, 112 ; — sa famille et les survivances, 113-114 ; — ses châteaux, 110 ; — son opposition à l’ambition de Mme de Maintenon, 202.

Lude (comte du), grand-maître de l’Artillerie, I, 67.

Lulli, I, 123.

Luxembourg (duc de), maréchal, I, 105.

Lyon — banque au XVIIe siècle, I, 212, 213 ; — imprimerie, 124 ; — industrie de la soie, 217 ; II, 63, 71 ; — vie sociale, 150-151 ; — municipalité, 178 ; — franc-maçonnerie, 208-209 ; — déclin industriel, 229, 259.

M

Mabillon, Bénédictin, I, 211.

Mably (de), grand prévôt de Lyon, II, 190.

Mably, publiciste politique, II, 292, 297.

Machault, contrôleur général, II, 8 ; et Mme de Pompadour, 43 ; sa valeur et son intégrité, 56 ; — sa disgrâce, 121.

Machines, machinisme, II, 277.

« Madame », princesse Palatine, duchesse d’Orléans, mère du Régent, — et le duc d’Orléans, 173, 174 ; — et la duchesse de Berry, fille du duc, 173 ; — et les Jésuites, 211 ; — et le rappel des huguenots, II, 4 ; — et le Régent, II, 39-40 ; — et le duc de Bourbon et sa « Vie de polichinelle », 40 ; — et le monde de la Cour, 41.

Madeleine (église de La), Paris, II, 237.

Magie, sorcellerie, I, 18-19 ; — et la magistrature, 20.

Magon, armateur de Saint-Malo, I, 213 ; II, 61, 173.

Mailhe, avocat, II, 296.

Maine (duc du), I, 190.

Maine (duchesse du) — son salon, à Sceaux, I, 171 ; II, 17.

Maintenon (Mme de) (voir aussi Mme Scarron), I, 93, 113, 124, 144, 156-157 ; 174, 202 ; — ses dépenses, 208 ; — ses libéralités à sa famille, 208-209 ; — sa fondation de Saint-Cyr, 208 ; — le mot de Fénelon sur ses aumônes et fondations, 209.

Maisons à porte cochère — à Paris, I, 215.

Malebranche (le P.) — son opinion sur la sorcellerie, I, 19 ; — sur la science et les Livres saints, 20-21 ; — son rationalisme, 101, 105 ; — son influence, 126, 148-149, 171.

Malesherbes (Lamoignon de), II, 119 ; — Directeur de la Librairie, 140-145 ; — ministre, 250 ; — la tolérance, 267.

« Marais » (le) — quartier de Parlementaires à Paris, I, 215.

Marc-Aurèle, I, 30.

Marchands, négociants, I, 43-44, 117-118, 160-162, 212 ; II, 61-63, 130-132, 172-173, 228, 230, 235.

Mariage, I, 81 ; II, 90, n. 2.

« Mariage de Figaro » (Le), II, 227, 268.

Marie-Antoinette, II, 152, 202, 252.

Malouet, Constituant, II, 299.

Marine — sous Colbert, 53, 109 ; — sous Seignelay, 111 ; — à la fin de Louis XIV, 156 ; — au XVIIIe s., II, 2, 161, 197, 260.

Marigny (marquis de), directeur des Bâtiments, II, 269.

Marius — évoqué comme triomphateur de la Noblesse romaine, II, 281.

Marivaux, II, 18, 74.

Marmontel, II, 99 ; —- à la Bastille, 145 ; — son « Mercure de France », 174.

Marseille — et Colbert, I, 120 ; — contre le colbertisme, 160 ; — et le Levant, 213 ; — progrès, II, 12 ; — privilège, 69 ; — vie sociale, 153, 173, 230.

Martinez de Pasqually, franc-maçon mystique, II, 150, 208.

Massiac (marquis de), II, 225, 226.

Massillon, I, 210 ; II, 41 ; — ses théories politiques et sociales, 49.

Mauges d’Anjou — la misère, II, 74.

Maulevrier (comte de), frère de Colbert, lieutenant-général, I, 112.

Maupeou, chancelier, II, 122, 135.

Maupertuis, II, 25.

Maurepas (comte de) — et la Pompadour, II, 56 ; — sa disgrâce, 57 ; — son retour au pouvoir, sous Louis XVI, 246.

Mazarin (cardinal), I, 10, 13, 15, 33, 34, 38.

Mécénat artistique, I, 202.

Médecins, I, 41 ; II, 99.

Méjanes (marquis de), II, 154.

Mellier (Gérard), commerçant, maire de Nantes, II, 64.

Melon, économiste, II, 15.

Mendiants, I, 159 ; II, 72. (Voir Assistance.)

Mercantilisme, I, 119-121 ; — vive critique du système (1700), 160-162 ; — vive réaction mercantiliste, II, 7 ; — vers le libéralisme, 123. (Voir Libéralisme économique.)

« Mer du Sud » (Océan Pacifique) — commerce français sous Louis XIV, I, 212.

Mercier, auteur du « Tableau de Paris », II, 51.

Mercier de La Rivière, économiste, II, 86.

Mersenne (le P.), I, 18, 20.

Mer Noire — commerce, II, 230, 262.

Mesmer, II, 209, 276.

Mesnager, négociant de Rouen, I, 194, 195, 213.

Métayage, I, 26 ; II, 73, 129, 187.

Métiers (voir corporations) ; métiers libres, I, 45, 47 ; II, 130-131.

Metz — vie sociale, II, 152.

Meudon (château de) — achat par Louvois au surintendant Servien, I, 110 ; — acquis par Louis XIV (1695).

Michel (Robert), sculpteur à Madrid, II, 171.

Mines de charbon — monopole (1689) à Montausier, I, 155 ; — à la duchesse d’Uzès, id. ; — révoqué (1698), id. ; — loi sur les mines (1744), II, 7. (Voir Anzin, Carmaux.)

Mirabeau (comte de), II, 230, n. 1, 236, 265 ; — son « Journal des États Généraux », 269 ; — son « Discours à la Nation provençale », 280 ; — et l’Amérique, 290, 294, 296.

Mirabeau « l’Ami des hommes » — l’économiste, II, 86 ; — « gentilhomme campagnard », 46 ; — et Vauvenargues, 20 ; — partisan de la monarchie tempérée, 117-118 ; — sa carrière, 163 ; — et son frère, 222-223.

Mirabeau « le bailli », général des galères de l’Ordre de Malte, II, 222-223.

Miracles, I, 148.

Misère — des campagnes, I, 138-139, 159-160, 207 ; — contraste avec la richesse et sentiments qu’il excite chez des écrivains, II, 16, 74. (Voir Paysans.)

Molière, I, 21, 42, 85, 123.

Mondonville, compositeur, II, 151.

Monnaie, II, 14-15, 99, 199 ; — l’illusion de la richesse, 199-200.

Monnaie (hôtel de la), à Paris — cours de chimie de Saige, II, 201. ‘

Montaigne — et les « livres de raison », II, 46.

Montaran, administrateur, II, 248.

Montauban — vie intellectuelle, II, 153.

Montazet, archevêque de Lyon, II, 157.

Montespan (Mme de), I, 54, 98.

Montespan (M. de), I, 98.

Montesquieu — magistrat, I, 212 ; — au « Club de l’Entresol », II, 31 : — ses « Lettres persanes », 11 ; — et Fleury, 11 ; — son « Esprit des lois », 26 ; — son étude sur la Constitution de l’Angleterre, 32-33 ; — son idéal politique pour la France, 33, 116, 118 ; — l’honneur, fondement de la monarchie, 33 ; — son éloge des Stoïciens, 21 ; — famille et propriété, créations de la société, 85 ; — ses terres de La Brède, 166 ; — sa confession (?) à sa mort, 109.

Montfaucon (Bernard de), Bénédictin, I, 211 ; II, 53.

Montgolfier, II, 276.

Montlosier (comte de), II, 163.

Montmort (de), avocat au Parlement, I, 87.

Montmorency-Luxembourg (duc de), II, 208.

Montyon, financier, II, 207.

Moore (Hanna), mystique anglaise, II, 207.

Morelly, philosophe, II, 92.

Mortalité — I, 159.

Mounier, avocat, II, 236.

Moutons mérinos, II, 195.

Municipal (esprit) — à Nantes, Honneur, etc., à la fin de Louis XIV, I, 216-217 ; au XVIIIe s., II, 64.

Municipalités, I, 40, 46, 116, 129, 153-154 ; — leur réveil à la fin du règne de Louis XIV, 193 ; — sous la Régence, II, 9 ; — entrée des négociants dans le corps municipal, 63-64 ; — rétablissement des élections, 177-182, 324.

Muralt de Béat — et l’influence anglaise en France, II, 30.

N

Nancy — ses places et ses monuments, II, 29 ; — vie sociale, 152.

Nantes, I, 160, 161 ; II, 9, 12 ; — vie sociale, II, 152-153.

Necker, II, 194, 207, 264.

Nègres, II, 199, n. 1, 226, 294.

Newton — éloge et diffusion de son système, II, 23-24.

Nicole, I, 31, 107, 126 ; 175.

Noailles (cardinal de), archevêque de Paris — sacrifie Port-Royal, I, 198 ; — gallican, refuse de désapprouver le P. Quesnel, 198-199 ; — hostilité du roi à son égard, 199-200.

Noailles (vicomte de), en Amérique, II, 288.

Noblesse d’épée — avant 1660, I, 25-31 ; — après 1660, 56, 63, 66-70 ; 102-106 ; — sa ruine à la fin du XVIIe siècle, 144, 206-209 ; — écartée du pouvoir et mécontente, 209-210 (voir Fénelon et ses plans de gouvernement) ; — scepticisme et vie de plaisir au XVIIIe s., II, 17 ; — son ambition politique éphémère, 2-5 ; — ventes de domaines encore au XVIIIe s., 45 ; — nobles industriels, etc., 162 ; — terriens et agronomes, 163 ; — armateurs, 164 ; — caste fermée, 217 ; — son rôle foncier, 186-187, 218-219 ; — amoindrissement de sa valeur militaire, 219 ; — réaction seigneuriale, 221 ; — statistique en 1789, 216 ; — édit des 4 quartiers (1789), 235.

Noblesse de robe — avant 1660, I, 35-37 ; — après 1660, 70-72, 106-107 ; — au XVIIIe siècle, II, 54-56, 166-169, 220-221.

Noblesse des hautes fonctions du gouvernement — avant 1660, I, 37-39 ; — sous Louis XIV, 107-115 ; — au XVIIIe s., 54-57, 247-248.

Noblesse provinciale, gentilshommes campagnards, II, 45-46, 163, 226.

Notaires royaux, I, 41, 115, 214 ; II, 65.

O

Oberkampf, fabricant, II, 197.

Oberkirch (baronne d’), II, 224, 272, 273, n. 2.

Observatoire de Paris, I, 55.

Offices de judicature et divers, I, 35, 72, 115-116, 196 ; — baisse de leur valeur au XVIIIe s., II, 55.

Olier, curé de Saint-Sulpice, I, 6, 8.

Ollivier (Michel), peintre, II, 171.

Opinion publique, II, 125.

Oratoire (l’), rue Saint-Honoré, I, 6, 82, 87, 100, 211 ; — hostile à la Constitution Unigenitus, II, 52 :

Ordonnance civile, I, 72.

Orfèvres, à Paris, II, 67.

Orléans (duc d’), le Régent — et le chimiste Homberg, I, 173 ; — et les soupçons qu’il inspire, 173-174 ; — et Saint-Simon, 190 ; — la Régence, II, 1-5.

Orléans (Philippe, duc d’), II, 209.

Ormesson (Lefèvre d’), magistrat, I, 71, 137.

Ormoy (d’), fils de Colbert — cède la surintendance des Bâtiments à Louvois, I, 109-110.

Orry, contrôleur général — et les « grands chemins », II, 6.

Ouvriers, I, 46, 127-133, 217 ; II, 70-71, 184-185, 237-240, 259 ; — étrangers, I, 127 ; — déserteurs, I, 217 ; II, 72.

P

Pain — disette (1709), I, 218 ; — cherté, II, 241, 242.

Paix, désir ardent de paix chez les réformateurs, sous Louis XIV, I, 184 ; II, 32.

« Paix de l’Église » (1669), I, 91.

Pallu, intendant à Lyon, II, 150.

Panchaud, banquier, 11,231, 236,263.

Panckoucke, éditeur, II, 97.

Papier-monnaie, II, 5-6. (Voir Caisse d’Escompte.)

Papier timbré — révolte (1675), I, 141.

Paris (voir Académies, Abbayes, Collèges, Club de l’Entresol, Assistance et hôpitaux, Université, Sorbonne, Salons) — sociabilité, II, 113 ; — embellissements, 237 ; — industrie et arts, 229.

Pâris de Montmartel, banquier de Louis XV, fait marquis par le roi, II, 59.

Pâris Du Verney, financier — origines, II, 57 ; — grâce au duc de Bourbon, s’ingère dans le gouvernement, 58 ; — ami de Mme de Pompadour, 59 ; — grand munitionnaire des armées, 59.

Parlements, I, 40, 50, 59, 71-72, 80-81, 106-107, 192-193 ; II, 118-119, 135.

Parlement de Bordeaux, I, 140 ; II, 221.

Parny, II, 202.

Paroy (marquis de), II, 225.

Partz (Gaston de), évêque, II, 156.

Pascal, magistrat, père de l’écrivain, I, 36.

Pascal, I, 10, 23, 24.

Patru (Olivier), avocat, I, 41.

Paysans — avant 1660, I, 47-49 ; — sous Louis XIV, 133-143 ; — révoltes : Boulonnais, 139 ; Béarn, Bigorre, 140 ; Vivarais, 140 ; Guyenne, 140-141 ; Bretagne, 141-143 ; — crise et misère, 220-222 ; — au XVIIIe siècle, II, 73, 128-129, 185-190, 240-244.

Paysans en Angleterre, II, 128.

Pavillon, évêque d’Alet, I, 31, 92.

Pélissary — trésorier de la Marine, industriel, I, 117.

Pénales (Réformes), II, 267.

Perche, pays normand — émigration au Canada, I, 46.

Péréfixe (Hardouin de), précepteur du roi, archevêque de Paris, I, 34.

Perneti (abbé), théosophe, II, 150.

Perrault (Charles), architecte, I, 122, 149.

Perrier, industriel, II, 265.

Perronet, II, 6.

Perse — traité de commerce, I, 195.

Philanthropie — sociétés philanthropiques, II, 207.

Physiocratie — la doctrine, II, 86-88.

Pigalle, II, 28.

Pingré, génovéfain, astronome, II, 53.

Plans de gouvernement (« Tables de Chaumes ») — de Fénelon et du duc de Chevreuse, pour être proposés au duc de Bourgogne, I, 181-190 ; — texte in extenso, 225-236.

Plutarque — son influence, II, 112,280.

Poisons (drame des), I, 105.

Poisson (Mlle) — mariée à M. d’Étioles, devient marquise de Pompadour, II, 43.

Poitou, I, 25, 39.

« Polysynodie » — son établissement (1715), II, 3 ; — son impuissance, 5.

Pompadour (marquise de) (voir Poisson et d’Étiolles), II, 158.

Pontchartrain, chancelier — et Bossuet, I, 88 ; — contrôleur général, 153.

Pontivy — ruine de son marché des toiles, II, 242.

Ponts et chaussées — et la corvée, II, 6.

Population — sa diminution au XVIIe siècle, I, 5-6, 159-160 ; — son accroissement au XVIIIe s., II, 14 ; — mortalité, 243.

Porée (le P.) — et l’éducation, II, 34-36 ; — peu de confiance dans les parents, 38 ; — met en garde contre le prestige de l’Antiquité, 280.

« Portion congrue » des curés, II, 215.

Ports, II, 197-199.

Ports francs, I, 155, 194.

Port-Royal, I, 9-10, 23, 30, 175.

Pothier, professeur de Droit à Orléans, II, 167.

Prades (abbé de), théologien, encyclopédiste — sa thèse hétérodoxe, II, 53, 140, 145.

Pradon, poète, I, 124.

Presse, I, 84-85.

Prévost (abbé) — et l’influence anglaise, II, 30.

Priestley, II, 277.

Primi Visconti, ambassadeur vénitien, I, 104.

« Princesse de Babylone » (la), de Voltaire, II, 95-96.

Prix — hausse des prix au XVIIIe siècle, II, 13, 194, 241-243.

Procureurs (les anciens avoués), I, 41.

Progrès — son idée ; — évolution des espèces vivantes, II, 26, 85-86 ; — progrès de l’humanité, 84-85.

Propriété (droit de), I, 76-77.

Protestants — leur statut, I, 14 ; — vie religieuse intense, 15 ; — révocation de l’Édit de Nantes, 93-95, 144-145 ; — exode, 155, 157 ; — consultation des évêques à leur sujet, 158 ; — demande huguenote de secours à Guillaume d’Orange, 158 ; — projets de rappel de Chevreuse et de Saint-Simon, 190 ; — résistance victorieuse, 201 ; — et le Régent, II, 4-5 ; — et la Bourgeoisie, 69 ; — et le gouvernement de Louis XV, 109-110 ; — affaiblissement de la persécution, 133 ; — tolérance civile, 214 ; — édit 1787, 268-269.

Provence — traditions juridiques romaines, II, 166.

« Provinciales » (les) — livre de chevet des Jansénistes à Paris, I, 175.

Prudhon, II, 204.

Prusse — traité commercial franco-prussien (1713), I, 195.

Ptolémée — son système, I, 86.

Puissance paternelle, 1,56 ; II, 146-147.

Pussort, oncle de Colbert, I, 114.

Puységur (comte de), II, 209.

Q

Quesnay — ses articles de l’Encyclopédie, II, 86 ; — la doctrine, 87-88.

Quinault, I, 123.

R

Rabaut Saint-Étienne, II, 268.

Racine, I, 123-124 ; II, 34.

Rambouillet (hôtel de), I, 22.

Ramsay (chevalier de) — Écossais, membre du « Club de l’Entresol », II, 31.

Rancé (abbé de), I, 101.

Raynal (abbé), II, 99, 201, 279.

Rayneval, premier commis des Affaires Étrangères, II, 248, 260, 261,

Réaumur, II, 79.

Récoltes et prix, I, 158-159 ; 205-207, 220 ; II, 13, 106, 124, 189-190, 194, 240-242.

« Régale », I, 97, 157.

Régence — parvenus, aventuriers, II, 23.

« Régénération » — terme employé couramment dès 1788, II, 298 ; — traduit par André Chénier en « résurrection des Français en hommes », 298.

Régis — ses conférences cartésiennes, I, 88.

Réglementation, I, 73-76 (voir Colbert) — apogée du système réglementaire, II, 7, 16. (Voir Libéralisme économique.)

Reims — la municipalité élue (1766), II, 178-179.

Rémuzat — famille noble de Marseille, II, 173.

Rennes — vie sociale, II, 154. (Voir États de Bretagne, La Chalotais.)

Restif de la Bretonne — et Mesmer, II, 209.

Retz (cardinal de), I, 34, 99.

Réveillon, fabricant de Paris, II, 196.

Rey (Marc), libraire d’Amsterdam, II, 97.

Richelieu (cardinal de), I, 2, 3, 7, 27, 46, 83.

Richelieu (duc de), maréchal, II, 158.

Richesse — hymne au luxe, II, 15, 17 ; — spéculation et suites funestes, 16-17.

Riquet (Paul) — traitant, entrepreneur du Canal du Midi, I, 117.

Rivarol, II, 202.

Robert (Hubert), II, 171.

Robespierre, II, 215.

Rochambeau (comte de), maréchal, II, 287, 289.

Rohan (cardinal de), évêque de Strasbourg, II, 156.

Rohault, disciple de Descartes, I, 87.

Rolland, président au Parlement de Paris — et son projet d’« éducation nationale », II, 111.

Roland de La Platière, inspecteur des manufactures, II, 238.

Roland (Mme), II, 235, 280.

Rollin — et l’éducation, II, 34-37.

Romé de Lisle, cristallographe, II, 278.

Rose-Croix, I, 17 ; II, 209.

Roubaix (Flandre), I, 132 ; II, 235.

Roubillac, sculpteur, à Londres, II, 171.

Rouelle, chimiste, II, 99.

Rouen — le port, I, 160, 161 ; — sa vie sociale, II, 153, 155.

Rouërie (Armand de La), colonel, II, 288.

Roure (Antoine du) — chef de la révolte du Vivarais, I, 140.

Rousseau — doctrine unique ou contradictions ? II, 90-94 ; — les tenants de la tradition, pour réfuter Rousseau, se servent de Rousseau, 95 ; — chez d’Holbach, 99 ; — et l’Académie de Dijon, 100 ; — et Malesherbes, 142-144 ; — son « Émile » condamné, 145 ; — et Lyon, 150-151 ; — ses opéras, 151 ; — son admiration des mœurs de l’Antiquité, 279-280 ; — son influence, 200, 203, 205, 206.

Roussillon, I, 64.

Routh (le P.) — et Montesquieu, à son lit de mort, II, 109.

Roux (Augustin), médecin et chimiste, II, 99.

Rozier (abbé), agronome, II, 150.

Ryswick (traité de) — traité de commerce franco-hollandais, I, 194.

S

Sablé (Mme de), I, 30, 144.

Sacy (de), directeur de conscience, I, 31.

Saint-Aignan (chevalier de), exilé, I, 104.

Saint-Aignan (duc de), I, 28.

Saint-Antoine (faubourg) — industrie, II, 71 ; —misère et révolte (1725), 72 ; — progrès industriel, 228, 229.

Saint-Anthoine (baron de), armateur, II, 230.

Saint-Denis (abbaye de) — cédée à la Maison de Saint-Cyr, I, 99.

Saint-Domingue et « Iles », II, 12, 62, 103, 172, 173, 225-226, 260.

Saint-Evremond, I, 22, 42.

Sainte-Geneviève (couvent de), 1,211.

Sainte-Geneviève (église), II, 237.

Saint-Germain (comte de), 11,233,234.

Saint-Germain-des-Prés (abbaye), I, 100, 211.

Saint-Gobain (Compagnie de), II, 238.

Saint-Honoré (faubourg), II, 237.

Saint-Jean de Crévecœur, consul, II, 295.

Saint-Martin (Claude de), « le Philosophe inconnu ». II, 209, 210, 211.

Saint-Maur (congrégation de), I, 87. (Voir Mabillon, Montfaucon.)

Saint-Étienne-du-Mont, église sur la Montagne Sainte-Geneviève, I, 87, 175.

Sainte-Geneviève (congrégation de) — et le cartésianisme, 87.

Saint-Jacques-du-Haut-Pas, paroisse de Paris (rive gauche), I, 175.

Saint-Malo — ses armateurs, I, 213.

Saint-Médard, paroisse de Paris (rive gauche), I, 175 ; II, 9, 21, 68.

Saint-Pierre (abbé de) — son traité sur la « Polysynodie », II, 3.

Saint-Pouanges (Gilbert de), collaborateur de Louvois, I, 113.

Saint-Sacrement de l’Autel (Compagnies du), I, 11 ; — à Paris, 12-14 ; les filiales, 12 ; — leur police inquisitoriale, 13 ; — enquête du Parlement sur elles, 13-14 ; — arrêt contre elles adouci, 14 ; — et le « Tartufe », 87 ; — activité dans les provinces, 102, 106, 130-131, 137-138 (à Lyon) ; — initiatives lyonnaises, appendice, 236-238.

Saint-Simon, I, 94, 95 ; — et le duc d’Orléans, 190 ; — et Mme de Maintenon, 202, n. 3 ; — ses plans de réformes, 190-192 ; — sa critique des prétentions politiques du Parlement, 191-192 ; — et le Régent, II, 4.

Saint-Thomas d’Aquin, I, 86.

Saint-Thomas (Académie de), à Strasbourg, II, 31.

Saint-Vaast-d’Arras (abbaye), I, 99.

Sainte-Foy-la-Grande (Bordelais), I, 141.

Salaires — au XVIIe siècle, I, 128-129, 132, 217 ; — au XVIIIe, 71-72, 131, 184, 238.

Salle (Jean-Baptiste de La) -— fondateur des Écoles des Frères, approuvées par le pape (1725), II, 70.

Salons. (Voir Mme de Rambouillet, Mme Lambert, duchesse du Maine, Mme Geoffrin, Mme du Deffand, Mlle de Lespinasse, Mme de Graffigny, Mme Wanger, le baron d’Holbach, etc.)

Santerre, brasseur au faubourg Saint-Antoine, II, 229.

Saxe (Maurice de), maréchal général, II, 44 ; — don à lui fait par le roi du château de Chambord, 37, n. 2.

Scarron (Mme), I, 93.

Sceaux (château de), à Colbert, I, 110.

Scepticisme au XVIIe siècle, I, 20-22, 172-173 ; — au XVIIIe s., II, 17, n. 2. (Voir Libertinage.)

Schœpflin, professeur à l’Université de Strasbourg, II, 152.

Sedaine, II, 202.

Séguier, avocat général au Parlement — son opposition aux édits de Turgot, II, 249.

Seignelay (comté d’Auxerre) — achat du domaine par Colbert (1657), 107, 110.

Seignelay (marquis de), fils de Colbert, I, 107, 111.

Sénèque, I, 30.

Ségur (vicomte de) — peintre des sentiments de la jeune noblesse, II, 226, 281, 285, 290.

Seimandy, négociant, II, 173, 182.

Sénac de Meilhan, intendant du Hainaut, II, 121, 218, 220, 247, n. 2, 252, n. 1, 272, n. 4.

Servan, procureur général du Parlement de Grenoble, II, 167, 224.

Servien (Abel), surintendant des Finances, I, 27, 28.

Servien (Abel), secrétaire d’État à la Guerre, diplomate, I, 37.

Servien (Antoinette), fille de Nicolas, cousin du surintendant, mariée au duc de Saint-Aignan, I, 28.

Sévigné (Mme de), I, 29, 110, 124, 139, 142.

Shakespeare (William), connu surtout par des imitations et des traductions, II, 23, 282.

Simon (Richard), oratorien, I, 88.

Singlin, directeur de conscience, I, 30-31.

Six-Corps (corporations parisiennes), I, 44 ; II, 67.

Smith (Adam), II, 201, 279.

Sociabilité, II, 101, 113.

Solages (chevalier de), II, 162.

Solde — plaintes des officiers, I, 70.

Solminihac, évêque de Cahors, I, 12.

Sorbonne (Faculté de Théologie) - condamne les pratiques rituelles des « compagnons du devoir », I, 13 ; — ses illustres docteurs et leur influence, 210 ; — affaiblissement de son autorité, II, 53.

Sorèze (Languedoc), collège de Bénédictins, II, 111, 233. 271.

Soubise (prince de), maréchal, II, 159.

Spanheim (Ézéchiel), I, 94, 104, 111.

Spontini, compositeur, II, 270.

Statistique commerciale, II, 12. (Voir Terray.)

Sterne — chez d’Holbach, II, 99.

Strasbourg, 1,64 ;—vie sociale, II, 152.

Stricte Observance (Ordre de la), ordre maçonnique allemand, II, 208, 209.

Suard, académicien, II, 99 ; — ses relations avec l’Angleterre, 117, 282.

Subdélégués des intendants, I, 62, 197.

Suède — système des Conseils de gouvernement, II, 3.

Suffren (bailli de), II, 288.

Survivances des ministres, I, 38.

« Système » (le) — établi par John Law, II, 5.

T

Talon (Omer), gallican, I, 91, 98, 106.

Talleyrand, II, 213.

Target, avocat, II, 174, 236.

Tarifs — de 1667, I, 122 ; — de 1786, II, 262.

« Tartufe » (Le), I, 85, 87.

Tavannes (comte de), I, 26.

« Télémaque » (le), I, 163.

Tellier (le P.), confesseur du roi, 1,198.

Temple (le) — foyer de libertinage, I, 171.

Tercier, premier commis aux Affaires Étrangères, II, 140.

Terray (abbé), contrôleur général, II, 122, 194, 245.

Terriers — au XVIIe siècle, I, 136 ; — au XVIIIe, II, 64 ; 130, 221-222.

Testament, II, 222.

Théâtre, 1,42 ; II, 151.

Thélusson, banquier, II, 231.

Théophile de Viau, I, 21.

Thouret, avocat, II, 236.

Tocqué (Louis), peintre, en Russie, II, 172, n.

Tolérance civile — et Turgot, II, 133.

Tolozan, administrateur du Commerce, II, 248.

Torcy (marquis de), fils de Colbert de Croissy, I, 113 ; — sa dévotion, 173 ; — soutient Daguesseau, 199.

Toulouse — vie sociale, II, 153.

Toussaint — son livre « Les Mœurs », II, 108.

Triage (droit de), I, 27, 78 ; II, 127. (Voir Communaux.)

Tronchet, jurisconsulte, II, 174, 236.

Trudaine (Daniel), II, 6, 123 ; — directeur de l’École des Ponts et Chaussées, 136.

Trudaine de Montigny, fils du précédent, II, 248.

Tubeuf, industriel, II, 229.

« Turcaret » — comédie de Lesage, I, 214.

Turenne, I, 67, 70, 105.

Turgot — contre l’égoïsme de la société mondaine, II, 22 ; — pour la liberté économique, 123, 193 ; — sur l’étude et l’action, 205 ; — sur la constitution à donner à la nation, 249 ; — ses projets de réformes, 250-251 ; — sa chute, plaintes de Voltaire, 251.

U

« Unigenitus » (Bulle), I, 199 ; II, 2, 9, 10.

« Université » (l’), quartier de Paris, sur la rive gauche de la Seine, opposé à la « Ville » ; — là est la vie de l’esprit, de la foi aussi, I, 210-211 ; — quartier de Parlementaires, 215.

Universités, I, 36 ; II, 137, 167.

Utilité publique chez Vauban, I, 177, 179 ; — dans la société, sous Louis XIV, 223 ; — au XVIIIe s., II, 18-21, 83-84, 106-107, 111, 127, 133, 137, 139, 147, 155, 202, 207, 211, 233, 235, 247, 249, 251, 298.

Utrecht (traité d’), I, 195.

V

Vailly (Mlle de), nièce de Malebranche — son salon, I, 171.

Vaines (Jean de), collaborateur de Turgot, II, 248, 251.

Valbelle (comte de), seigneur provençal, II, 45, 154.

Valets, servantes, I, 47 ; II, 183.

Valois (le P.), jésuite — contre Descartes, I, 88.

Vandenyver, banquier, II, 231.

Van der Meulen, peintre, I, 54.

Vanini, philosophe, I, 21.

Vanloo (Louis-Michel), peintre en Espagne, II, 171.

Van Robais, industriels à Abbeville, I, 217 ; II, 229.

Vauban, I, 55, 156, 160 ; — ses projets de réformes, 177-179, 189, 193.

Vaucanson, inventeur de machines, II, 173.

Vaudreuil (comte de), II, 225.

Vauvenargues (marquis de) — son idéal, II, 20, 21 ; — et le marquis de Mirabeau, 20 ; — ses idées sur la guerre et sur la gloire des armes, 32 ; — morale sociale, 83.

Vaux (château de), I, 38.

Véri (abbé de), ami de Turgot, II, 207, 251, 252, n. 1, 266, n. 3.

Vermandois (comte de), I, 104.

Vernet (Joseph), II, 171.

Vergennes, II, 248, 251, 260, 261 ; — son opposition à Calonne et sa défense des intérêts nationaux, 263, 265.

Verpilière (de La), prévôt des marchands de Lyon, II, 151.

Versailles, I, 57-58 ; II, 121, 272-273.

Vestris, célèbre danseur, II, 270.

Vie humaine — la moyenne, II, 243.

Vigne — guerre à la vigne, I, 205 ; — vignobles de Bourgogne, II, 167 ; — déclin, 240.

Villacerf, fils de Saint-Pouanges, surintendant des Bâtiments, I, 113.

Villars (duc de), gouverneur de Provence, II, 154.

Villedeuil — concessionnaire d’Anzin, II, 162.

Villeroy (maréchal de), II, 2, 3.

Villers (Charles de) — et Mesmer, II, 209.

Vincent de Gournay — l’économiste, II, 87, 88, 123.

Vincent de Paul, I, 6, 7, 24.

Vins — les prix à la fin du XVIIe siècle, I, 205 ; — vins du Bordelais et privilège à l’exportation, II, 69 ; — mévente à la fin du régime, 240-241.

Virginie — sa Déclaration de 1788, II, 292.

Vivarais — révolte (1670), I, 140.

Voltaire, I, 27 ; — sa jeunesse, au Temple, 171 ; — « Zaïre », II, 23 ; — « Lettres anglaises », 23, 25 ; — « Le Mondain », 27 ; — lamentations sur la décadence, 34 ; son « Mahomet » joué devant lui à Lille, 151 ; — exaltation du « Siècle de Louis XIV », 34 ; — et Mme de Pompadour, 43 ; — idée du progrès, 84-85 ; — son « Essai sur les mœurs », 83-84 ; — son activité et sa collaboration à un « Supplément de l’Encyclopédie », 97 ; — et la tolérance, 110 ; — et son patriotisme, 113 ; — et Fréron, 144-145 ; — et Diderot, 141 ; et ses débiteurs, 174 ; — à Ferney, 202 ; — son influence, 203.

Voysin, chancelier, 175.

W

Watteau, I, 214 ; II, 27, 60.

Walpole (Horace), II, 98, 108.

Wanger (Mme de) — son salon à Strasbourg, II, 203.

Werner, géologue allemand, II, 278.

Wilberforce, II, 294.

Wilkes, membre du Parlement anglais, II, 99.

Wilkinson, Anglais, métallurgiste en France, II, 173, 228.

Willermoz (Jean-Baptiste), franc-maçon de Lyon, II, 209.

Winckelmann, II, 204.

Y-Z

Young (Arthur), II, 189, 195, 200, 218, 220, 221, 224, 228.

« Zaïre » — pathétique shakespearien, II, 23, 282.



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le vendredi 22 octobre 2010 17:03
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie au Cegep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref