RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les auteur(e)s classiques »

L'homme stupide (1919)
Avertissement à l'édition numérique


Une édition électronique réalisée à partir du livre Charles Richet, L'homme stupide. Paris: Ernest Flammarion, Éditeur, 1919, 220 pages. Une édition numérique réalisée par mon amie Marcelle Bergeron, bénévole, professeure à la retraite de l'École polyvalente Dominique-Racine de Chicoutimi, Ville de Saguenay. Marcelle accomplit un travail exceptionnel depuis déjà plusieurs années. JMT.

Avertissement à l'édition numérique

par Marcelle Bergeron, bénévole.


Éminent professeur à la Faculté de Médecine de Paris, Charles Richet mérita avec Paul Portier le prix Nobel de médecine (1913). Il a été président de la Société de biologie (1877), membre de L’Académie de médecine (1898), de l’Académie des sciences (1914), auteurs de romans, drames, poésies, et de nombreux ouvrages dont Le traité de métapsychique, terme qu’il a lui-même inventé, car s’il s’occupa du corps, il s’occupa également de l’esprit. Il a participé à la publication du Dictionnaire de physiologie et de la Revue scientifique, en tant que directeur. De plus, Charles Richet se passionna également pour l’aviation. Avec Louis et Charles Bréguet, il fut un précurseur dans ce domaine : il construisit un aéroplane en 1890. Il faudrait aussi le considérer comme un écologiste puisque déjà, fin du 18e et début du 19e siècle, il faisait preuve de conscience écologique (1).

Fervent admirateur des grands hommes tels que Léonard de Vinci, Molière, Socrate, etc. il s’émerveilla de l’intelligence humaine: « ... la complication des formes vitales a toujours été en croissant, si bien que finalement, ce prodigieux et tortueux travail n'est pas resté infécond puisqu'il a abouti à cette merveille : l'intelligence. Oui ! C'est la merveille des merveilles (2)». Mais au lendemain de la Première guerre mondiale, cet adorateur de l’intelligence humaine fut très déçu et il publia L’homme stupide (1919). Cet homme de grand génie était un pacifiste militant. Il a protesté énergiquement contre les grandes folies collectives et meurtrières. Il faut bien le dire ce grand homme était un eugéniste raciste (3). Il a écrit: « Vers l’an 2000 quand on connaîtra bien les lois de l’hérédité et leurs applications pratiques (...) on ne se contentera pas de perfectionner les lapins et les pigeons, on essayera de perfectionner les hommes. Il faudra alors préparer les bases d’une sorte de sélection artificielle, par l’effet de laquelle les hommes deviendront plus forts, plus beaux, plus intelligents. (4) » De ce fait, faudrait-il ignorer tous ses écrits, résultats de nombreuses recherches et ainsi se priver des nombreuses connaissances qu’il a apportées dans plusieurs domaines ? L’homme stupide nous permet de constater autant la folie qui entourait les comportements humains du 19e siècle que ceux qui entourent encore notre monde d’aujourd’hui, presque cent ans après.
Les opinions émises dans L’homme stupide sont propres à l’auteur et nous n’entendons leur donner aucune approbation ou improbation.

(Marcelle Bergeron, bénévole, Les classiques des sciences sociales.)


Notes:

(1) Charles Richet: L’homme stupide, chap. X, XVI, XVII.
(2) Charles Richet : L'intelligence et l'homme. Études de psychologie et de physiologie, Paris, Félix Alcan, 1927.
(3) Charles Richet, L’homme stupide, chap. I, II, X.
(4) Charles Richet, Dans cent ans, La Revue scientifique, mars 1892.

Retour au texte de l'auteur: Charles Richet (1850-1935) Dernière mise à jour de cette page le mercredi 18 décembre 2013 8:19
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie retraité du Cegep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref