RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les auteur(e)s classiques »

Ernest RENAN, L'AVENIR DE LA SCIENCE. (1890) [1995]
Traduction des textes latins et grecs


Une édition électronique réalisée à partir du texte d'Ernest RENAN, L'AVENIR DE LA SCIENCE. Paris: Garnier-Flammarion, Éditeurs, 1995, 542 pp. Une édition numérique réalisée par mon amie, Marcelle Bergeron, professeure retraitée de l'École polyvalente Dominique-Racine, Chicoutimi, Saguenay, Québec. Un ouvrage écrit en 1848-1849 et publié en 1890.

[p. 527]

Traduction des textes latins et grecs

N.B. Les numéros de notes de bas de page ne correspondent pas à l’édition de papier puisque la numérotation recommence à chaque page. Les numéros de lignes ne correspondent pas également, cependant les numéros de pages correspondent bien à l’édition de papier. [MB]

Traductions faites par Marcel Pernot pour l'édition établie par Henriette Psichari (O.C., t. III, Calmann-Lévy, 1949).

Page 63. Voilà l'os de mes os et la chair de ma chair (Ancien Testament, Genèse, 11, 23).

Page 66. Ploie tes rameaux, arbre auguste, relâche tes fibres tendues, assouplis cette raideur que te donna la nature (Bréviaire romain, Hymne Lustra sex qui jam..., de Laudes, au Temps de la Passion).

Page 67, ligne 14. Résidu.

Page 91, ligne 29. L'audacieux fils de Japet (Horace, Odes, I, 3,27).

Page 91, lignes 30-31. [Un but] interdit et sacrilège (Horace, Odes, 1, 3, 26).

Page 91, ligne 35. Le ciel même, notre déraison veut y atteindre (Horace, Odes, 1, 3, 38).

Page 102. Par tous les moyens, licites et illicites.

Page 128. Une esclave qui devra marcher à sa suite.

Page 135. Pauvre petit Grec, Grécaillon.

Page 140. La critique du siècle (Sénèque le Rhéteur, Controverses, 11, préface, 2).

Page 147. À quoi bon cette perte ? (D'après l’Évangile selon saint Marc, XIV, 4).

Page 168. Inédits.

Page 187, ligne 38. Entièrement, complètement.

Page 187, ligne 39. Je porte tout sur moi.

Page 189. Un riche fonds de connaissances et d'opinions (Cicéron, De l'Orateur, III, 103).

Page 194. Confusion.

Page 196. Avec compétence, d'une manière approfondie.

Page 207. Traité de la Nature.

Page 226. Particulier.

Page 227. Devenir.

Page 228, ligne 2. Fonds permanent.

Page 229, ligne 29. Devenir.

Page 231. Les Inédits.

Page 238, ligne 24. Maintenant, il faut boire (Horace, Odes, I, 37, 1).

Page 238, ligne 25. Tel le ministre de la foudre, l'animal ailé (Horace, Odes, IV, 4, 1).

Page 265. J'ai achevé un monument plus durable que le bronze (Horace, Odes, III, 30, 1).

Page 273. Ergastule (Atelier et prison d'esclaves).

Page 279. Le Miroir de l'Histoire.

Page 280, ligne 31. Quoique.

Page 280, ligne 33. Il est fatal — il est besoin.

Page 281. Sur les souliers des Hébreux.

Page 317, ligne 4. C'est lui-même qui l'a dit.

Page 317, ligne 35. Qui arrête les vents (Clément d'Alexandrie, Stromates, VI, 3. — Diogène Laërce, Vies et doctrines des philosophes, VIII, 60).

Page 346. Je désire que tous deviennent tels que je suis. (D'après le Nouveau Testament, Actes des Apôtres, XXVI, 29).

Page 356. Ergastule. (Atelier et prison d'esclaves).

Page 360. Que périsse le souvenir de ce jour, que les siècles à venir n'y croient plus ; et nous, taisons-nous et laissons une épaisse nuit recouvrir la souillure des crimes de notre peuple (Michel de l'Hospital).

Page 369. Force-les d'entrer (Évangile selon saint Luc, XIV, 23).

Page 372. Les meilleurs.

Page 386. Il n'y a pas de juif ni de Grec ; il n'y a pas d'homme ni d'esclave ni d'homme libre, femme ; car vous n'êtes tous qu'un dans le Christ (saint Paul, Épître aux Galates, III, 28).

Page 394. Il est utile qu'un seul homme mesure pour [tout] le peuple (Évangile selon saint Jean, XVIII, 14).

Page 409. Proposition expliquant l'essence d'une chose.

Page 428. Auxquelles on s'adonne dans l'ombre du cabinet (Cicéron, De l'Orateur, XIX, 64).

Page 451. Seigneur, si nous nous trompons, c'est par toi que nous avons été abusés.

[p. 529]

Page 458. Sous le règne de César Auguste, le Christ est né à Bethléem, ville de Judée.

Page 468. Les compagnons, les disciples.

Page 473. Soit que vous mangiez, soit que vous buviez (saint Paul, Première Epître aux Corinthiens, X, 3 1).

Page 475. Par ses principes actifs, par sa vertu propre.

Page 477. Le sommet, la perfection.

Page 486. Sa masse le maintient debout.

Page 488. Un animal religieux.

Page 489, ligne 13. Le Seigneur est la part qui m'est échue en héritage et la portion qui m'est destinée ; c'est toi, [Seigneur], qui me rendras l'héritage qui m'est propre (Ancien Testament, Psaumes, XV, 5).

Page 489, ligne 33. Le Seigneur est la part qui m'est échue en héritage (id.).

Page 490, ligne 23. Le sort m'est échu d'une manière avantageuse (Ancien Testament, Psaumes, XV, 6).

Page 494, note 4. Et parce que souvent les causes nous échappent, nous invoquons le hasard.

Page 494, note 5. L'œuvre propre du genre humain pris dans son ensemble est de faire toujours passer en acte toute la puissance de son intellect capable de développement (Dante, De la monarchie, I, 4).

Page 495, note 14. Devenir.

Page 502, note 49. Le protecteur, le directeur, le chancelier et le sénat de l'Académie Albertine fixent la célébration de l'anniversaire du royaume de Prusse au 18 janvier 1840 dans le grand amphithéâtre. Au programme : une dissertation sur l'alternance des noms de la troisième déclinaison.

Page 503, note 54. La grammaire a plus dans l'arrière-fond qu'elle ne promet en façade (Quintilien, Institution oratoire, 1, 4, 2).

Page 504, note 62. Aristarque nie comme étant d'Homère tout vers qu'il ne trouve pas bon (Cicéron, ad Familiares, III, 11, 5).

Page 505, note 69, ligne 3. Qu'il est érudit et parle beaucoup (Platon, Les Lois, I, 641, E).

Page 505, note 69, ligne 4. Ces demandes étaient d'un homme de lettres, et que mon rang me permettait de faire (Cicéron, ad Atticum, XV, 15).

Page 507, note 83. Beau, noble, honnête.

Page 509, note 103. Mon royaume n'est pas de ce monde... [p. 530] mais mon royaume n'est pas d'ici (Évangile selon saint Jean, XVIII, 36).

Page 510, note 109, ligne 3. Parole.

Page 510, note 109, ligne 4. Bouche... raison.

Page 510, note 109, ligne 5. Voir trouble... aller comme un aveugle.

Page 515, note 133, ligne 6. Au creux de ses cavernes, brûlant de l'avoir pour époux (Homère, Odyssée, I, 15).

Page 515, note 133, ligne 8. Brûlant.

Page 516, note 139. Amitié... discorde.

Page 519, note 154. Il tombe et, en tombant, ses yeux s'ouvrent (Ancien Testament, Nombres, XXIV, 4).



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le dimanche 28 novembre 2010 9:17
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie au Cegep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref