RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les auteur(e)s classiques »

Traditions et légendes de la Belgique. Tome I (1870)
Préface


Une édition électronique réalisée à partir du livre du Baron de Reinsberg-Düringsfeld, Traditions et légendes de la Belgique. Tome 1. Bruxelles: Ferdinand Claassen, Libraire-Éditeur, 1870, 443 pp. Une édition numérique réalisée par M. Gustave Swaelens, bénévole, journaliste à la retraite, Suisse.

Préface

Occupé depuis nombre d'années à recueillir dans toute l'Europe chrétienne les documents relatifs aux anciens usages, aux fêtes, soit religieuses, soit civiles, aux idées et pratiques superstitieuses, aux chansons et dictons populaires qui existent encore ou dont on retrouve toujours les traces, nous arrivâmes il y a six ans en Belgique pour y faire des recherches sur les us, mœurs et coutumes de ce pays et nous y trouvâmes un terrain on ne peut plus favorable à notre but.

La Belgique est pour ainsi dire le pays des festivités. Nulle part les nombreuses solennités religieuses et mondaines des âges passés ne se sont mieux conservées; en aucun autre pays on ne saisit avec plus d'empressement chaque occasion qui se présente pour arranger une fête. Mais en aucun autre pays non plus il n'est plus difficile de réunir les matériaux nécessaires pour composer un ouvrage tel que nous nous sommes proposé de le faire.

La littérature belge est si riche en ouvrages, revues et monographies concernant le pays, qu'aucune des excellentes bibliothèques publiques qui se trouvent dans les différentes villes de la Belgique, n'en possède une collection complète. Beaucoup de dissertations scientifiques sont tirées à un si petit nombre d'exemplaires qu'à peine ils suffisent aux présents que l'auteur envoie d'habitude à ses amis, et même les ouvrages destinés au commerce deviennent, dès que la première édition en est épuisée, d'une rareté si extraordinaire, qu'on ne les voit que dans les mains des bibliophiles.

Quant aux livres flamands enfin, il est presque impossible de se les procurer. La librairie dans le vrai sens du mot, n'existant pas encore en Belgique, on ne sait que par hasard dans telle ou telle ville ce qui a paru dans telle ou telle autre ville.

Inutile de parler ici des difficultés nombreuses que trouve sur son chemin celui qui va parmi le peuple à la recherche des idées et pratiques superstitieuses. Chacun les connaît et personne n'ignore qu'elles sont doublement grandes pour un étranger.

C'est avec d'autant plus de reconnaissance que nous nous sentons obligé envers MM. L. De Burbure, F. De Cort, P. Génard, Hansen, Ch. Van den Nest, H. Peeters, L. Van Ryswyck, D. Sleeckx, A. Snieders, Staes, D. Van Spillebeck et Vleeschouwer à Anvers;

MM. Carryn, Carton et Gaillard à Bruges;

MM. Bauduin, Coremans, Dautzenberg, Dodd, E. Fétis, Mathieu, Piot, Ch. Ruelens, feu Schayes, A. Scheler, L. Stappaerts, Ch. Stallaert, Van der Maelen, H. Van der Velde, A. Wauters et S. Willems, à Bruxelles;

M. Verhulst, à Contich;

MM. H. Conscience et Jost-ter-Beest, à Courtrai;

M. Sidérius, à Dinant;

MM. Cocheteux, J. De Smet, Van Doosselaere, Heremans, liens, J. baron de Saint-Genois et Snellaert, à Gand;

MM. Bodson et Zwartemaeker, à Huy;

MM. A. Borgnet, Henrotte, Liebrecht et Polain, à Liége;

MM. Avontroodt et Van Beers, à Lierre;

MM. E. Van Even et D. Gaillard, à Louvain;

M. Schoolmeester, à Maeseyck;

MM. de Craene, de Drachstaedt, De Wulf, Leemans, Raeymaker, A. Ruelens, Schaeffer, Tuerlinckx, Van Campenhout, Van Doren et G. Van Melckebeeke, à Malines;

M. L. Devillers, à Mons;

MM. J. Borgnet et Wilmet, à Namur;

MM. Olivier et J.-B. Willems, à Tournai;

MM. Heuvelmans et Ch. Snieders, à Turnhout;

MM. De. Vos, Th. Lanssens et Messiaen, à Ypres.

Ce sont eux qui nous ont facilité l'accès des bibliothèques et publiques et particulières, qui nous ont prêté des livres ou donné des tirés à part et auxquels nous devons les notices les plis précieuses sur les coutumes existant encore dans les différentes localités de la Belgique.

Grâce à leur extrême complaisance notre recueil augmenta à un tel point que de plusieurs côtés on exprima le désir de le voir publier. C'est ce qui nous a donné l'idée de faire paraître le Calendrier Belge.

Nous aurions bien voulu le rendre plus complet encore; mais d'abord on n'a pas toujours répondu à nos demandes avec autant d'aimable empressement que l'ont fait les messieurs dont nous n'avons pu nous empêcher de citer les noms, puis il n'entrait pas dans notre plan d'étendre outre mesure la grandeur de l'ouvrage.

C'est pourquoi nous nous sommes borné à ne donner que les vies des principaux saints belges, la description des pèlerinages s plus fréquentés et les renseignements nécessaires sur les métiers, les gildes ou serments et les chambres de rhétorique de quelques villes. Du reste, les règlements de ces associations sont partout les mêmes ou à peu de chose près.

Nous n'avons pas cru hors de propos d'indiquer chaque jour plantes ou fleurs dédiées aux saints. Si l'on rencontre çà et des notices moins importantes, c'est parce qu'il y a beaucoup de jours de l'année où malgré nos recherches nous n'avons pu trouver d'autres particularités. Pour la même raison nous avons encore inséré les fêtes mobiles dans les mois où elles ont lieu d'ordinaire sans observer trop strictement les intervalles prescrits du calendrier, et nous avons de même donné quelques notices concernant des saints sous la date de jours qui ne sont pas leurs véritables fêtes d'après le Martyrologe romain, alors que leur fête est célébrée ce jour-là dans l'un ou l'autre diocèse de la Belgique.

Si l'on daigne, en égard à l'intérêt du sujet, accueillir favorablement ce faible essai, nous serons encouragé à continuer nos recherches, espérant atteindre un jour au but que nous nous sommes proposé.

O. de R.

***


Retour à l'oeuvre de l'auteur: Baron de Reinsberg-Düringsfeld. Dernière mise à jour de cette page le Mardi 01 mars 2005 19:37
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref