RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

  Veuillez utiliser cette adresse (DOI) pour citer ce document:
http://dx.doi.org/doi:10.1522/cla.que.mar

Collection « Les auteur(e)s classiques »

Edgar Quinet (1803-1875)
écrivain - historien, philosophe et poète -, professeur au Collège de France et  député


Marnix de Sainte-Aldegonde (1854)

La table des matières du livre

Une édition électronique réalisée à partir du livre d'Edgar Quinet (1803-1875), Marnix de Sainte-Aldegonde (1854). Collection “Bibliothèque d'un homme de goût”, Fondation de la République des provinces-unies. Paris: Adolphe Delahays, libraire, 1854, 261 pp. Une édition numérique réalisée par M. Gustave Swaelens, bénévole, journaliste à la retraite, Suisse.

Philippe de Marnix de Saint-Aldegonde (1450-1598), savant éminent, homme d'état d'envergure, est aussi un des plus remarquables auteurs en langues latine, néerlandaise et française du seizième siècle.

Né à Bruxelles d'une famille de magistrats issue de Savoie, il étudie à Louvain, Paris, Dôle, Padoue et enfin à Genève auprès de Calvin et Théodore de Bèze. Il devient alors un calviniste convaincu.

Philippe de Marnix de Saint-Aldegonde a eu un rôle de premier plan dans l'histoire politique des Pays-Bas. En 1571, il entre au service de Guillaume d'Orange comme secrétaire chargé de missions confidentielles et politiques. Il jouera un rôle essentiel dans la Pacification de Gand (1576). En 1583, il devient bourgmestre de la ville d'Anvers. Il défend sa ville contre les Espagnols mais doit en accepter la reddition en 1585. Marnix se retire dans son château de West-Souburg en Frise où il se consacre au jardinage et où il s'adonne à la traduction de la bible et des psaumes.

S'exprimant couramment dans les trois langues anciennes, il entreprend la traduction de la version hébraïque et grecque de la bible et des psaumes. En latin, il échangera une correspondance abondante avec les plus grands humanistes de son temps. Ses textes satiriques et polémiques en néerlandais et en français, connaissent un grand rayonnement.

Sources: Gustave Swaelens, Suisse.


Liens suggérés par M. Swaelens:

Revenir à l'auteur: Edgar Quinet. Dernière mise à jour de cette page le Dimanche 16 octobre 2005 11:53
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref