RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les auteur(e)s classiques »

« Étude sommaire de la représentation du temps
dans la religion et la magie. » (1905)

Table des matières


Une édition électronique réalisée à partir du livre d’Henri Hubert et Marcel Mauss, Mélanges d’histoire des religions. De quelques résultats de la sociologie religieuse; Le sacrifice; L’origine des pouvoirs magiques; La représentation du temps. « Étude sommaire de la représentation du temps dans la religion et la magie. » (1905), (pages 189 à 229) Collection : Travaux de l’Année sociologique. Paris : Librairie Félix Alcan, 1929, 2e édition, 236 pages. Un article originalement publié par Henri Hubert à l’École pratique des Hautes Études, section des sciences religieuses. Paris, 1905, pp. 1 à 39.

TABLE DES MATIÈRES

«
Étude sommaire de la représentation du temps dans la religion et la magie. » (1905)


Des modifications que subit la représentation du temps sous l'influence de la notion de sacré. - Limites de la recherche

I. Le temps comme condition des actes et des représentations religieuses. - Les rites. - Les mythes, - Comment les mythes deviennent histoire. - Représentation du temps et durées concrètes. - La représentation générale du temps comme milieu se rencontre dans la religion et dans la magie. - Ses éléments. - Les calendriers. - Le rythme du temps et les durées religieuses

II . Caractères de la représentation religieuse du temps. - Dates critiques

1- Les dates critiques interrompent la continuité du temps
2- Les intervalles compris entre deux dates critiques associées,sont, chacun pour soi, continus et insécables. Rites d'entrée et de sorties. Coïncidence théoriques - durées concrètes avec des durées concrètes avec les périodes
3º Les dates critiques sont équivalentes aux intervalles qu'elles limitent, auspices et pronostics
4º Les parties semblables sont équivalentes. - Reproduction des mêmes faits à la même date. - La date de Pâques
5º Des durées quantitativement inégales sont égalisées et réciproquement. - LonGueurs théoriques données à des périodes naturelles. - Anomalies de l'écoulement du temps dans les mythes et les contes

III. - Nature qualitative de la représentation religieuse du temps. - Ce caractère explique les propositions énoncées. Qualités des parties du temps

IV. La théorie de l'idée de temps: - dans la philosophie de M. Bergson. - Une explication philosophique générale peut-elle rendre compte des faits spéciaux à la religion et à, la magie. -Éléments fixes et conventionnels de leur tableau du temps

V. La division calendaire du temps. - Elle n'est pas purement et simplement dictée par l'expérience. - Des index du temps : index naturels, index numériques. - Conventions dans le choix et l'emploi des index naturels et spécialement des index astronomiques. - Les lunaisons. - L'année solaire chaldéenne, etc. - Convention fondamentale dans le choix des nombres qui servent d'index numériques. L'expérience intervient secondairement à titre de vérification. De l'autorité sociale en matière de calendrier. - Convention dans la détermination des dates de fêtes. - Le rythme du, temps. - Le rythme dans la vie sociale et la pensée collective

VI. Les qualités du temps. - Elles sont définies par des associations sympathiques. - Ces associations sont dominées par la notion de mana ou de sacré. - Les qualités du temps et de ses parties se ramènent en dernière analyse au mana ou au sacré. - Représentation religieuse du temps. - Les dates qualifiées sont des fêtes

VIl. Association intime de la notion religieuse du temps et de celle de sacré. - Cette association explique les particularités que présente la première

VIII. La notion abstraite du temps et ses relations originelles avec la notion de sacré. - La première est-elle 1'œuvre du même travail collectif que le monde? - Les formes spéciales de la représentation du temps sont sociales. - Fonction et origine religieuse du calendrier.

Retour au texte d'Henri Hubert et Marcel Mauss Dernière mise à jour de cette page le Samedi 29 juin 2002 17:13
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref