RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

  Veuillez utiliser cette adresse (DOI) pour citer ce document:
http://dx.doi.org/doi:10.1522/cla.maj.cha

Collection « Les auteur(e)s classiques »

Jean-Paul Marat
(journaliste révolutionnaire) 1743-1793




Les chaînes de l'esclavage. (1774)

La table des matières du livre
Avertissement
Notice, présentation par J.P. Morat à l'édition de 1792.
Discours aux électeurs de Grande-Bretagne
Introduction

Une édition électronique réalisée à partir du livre de Jean-Paul Marat (1774), Les chaînes de l'esclavage. Texte de l'édition de 1792 (dite Édition de l'An I, avec les notes) publiée par l'auteur et conservée par la BNF. Paris: Union générale d'Éditions, 1972, 312 pages. Collection 10-18, no 689. Ouvrage fortement recommandé par Russel Bouchard, historien de Chicoutimi, opposé à la tyrannie de l'État et penseur indépendant d'esprit, membre de la Société du 14 Juillet. (Vendredi, le 7 mars 2003)


Plus de vingt-cinq années avant la Révolution de 1789, Marat pouvait écrire :

« Le Mal est dans la chose même et le remède est violent. Il faut porter la cognée à la racine. Il faut faire connaître au peuple ses droits et l'engager à les revendiquer ; il faut lui mettre les armes à la main, se saisir dans tout le royaume des petits tyrans qui le tiennent opprimé, renverser l'édifice monstrueux de notre gouvernement, en établir un nouveau sur une base équitable. Les gens qui croient que le reste du genre humain est fait pour servir à leur bien-être n'approuveront pas sans doute ce remède, mais ce n'est pas eux qu'il faut consulter ; il s'agit de dédommager tout un peuple de l'injustice de ses oppresseurs. »

Les chaînes de l'esclavage, c'est le premier développement, également antérieur à 1789, des positions révolutionnaires de Marat.

(Texte sur la couverture au verso du livre)

Voir le texte de Gustave de Beaumont (1802-1866), Marie ou L’esclavage aux États-Unis. Tableau de mœurs américaines. (1840). Paris: Librairie de Charles Gosselin, 1840, 392 pages. Ouvrage disponible dans cette bibliohtèque grâce au dévouement et à la générosité de M. Swaelens, de Suisse.

Une édition numérique réalisée par M. Gustave Swaelens, bénévole, journaliste à la retraite en Suisse.

  • Jean-Paul Marat (1774), Les chaînes de l'esclavage. Texte de l'édition de 1792 (dite Édition de l'An I, avec les notes) publiée par l'auteur et conservée par la BNF. Paris: Union générale d'Éditions, 1972, 312 pages. Collection 10-18, no 689.

  • Georges Sorel (1908), Réflexions sur la violence. Paris: Marcel Rivière et Cie, 1972, 394 pp. Texte de la première édition, 1908. Collection “Études sur le devenir social”.

  • Léon Trotsky (1920), Terrorisme et communisme (L’Anti-Kutsky). Paris : Union générale d’Éditions 1963, 316 pages. Collection Le monde en 10-18 ‘Textes politiques’.

  • Friedrich Engels (1887-1888), LE RÔLE DE LA VIOLENCE DANS L'HISTOIRE. Traduction française d'Émile Bottigelli, 1956. Paris: Éditions sociales, 1969, 121 pp. Collection: Les Classiques du marxisme. [Extraits de l'Anti-Dühring.]


Revenir à l'auteur: Jean-Paul Marat, journaliste révolutionnaire Dernière mise à jour de cette page le mardi 21 février 2017 10:49
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie au Cegep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref