Marcel Jousse, L'ANTHROPOLOGIE DU GESTE


 

RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les auteur(e)s classiques »

Marcel Jousse, L'ANTHROPOLOGIE DU GESTE. (1969)
Avertissement au lecteur


Une édition électronique réalisée à partir du livre de Marcel Jousse, L'ANTHROPOLOGIE DU GESTE. Paris: Les Éditions Resma, 1969, 395 pp. Une édition numérique réalisée par Marcelle Bergeron, bénévole, professeure à la retraite de l'École polyvalente Dominique-Racine de Chicoutimi, Québec. [Avec l'autorisation formelle des ayant-droit, la Société Marcel Jousse.]

[p. 7]

Avertissement au lecteur


Cet ouvrage, tiré en grande partie des cours de Marcel Jousse, fut rassemblé par ses soins dès 1955. La maladie qui devait le terrasser en 1957 et l'emporter cinq ans plus tard l’empêcha d'achever ce travail. Nous le donnons tel quel afin de ne pas trahir sa pensée.

Le chapitre du Formulisme n'avait pas encore été rédigé par Jousse, mais son mémoire sur « Les Formules targoûmiques du Pater » en tient lieu. Sur le plan de la verbalisation en milieu ethnique palestinien, ce texte illustre la loi anthropologique du Formulisme.

À l'inverse de son « Style oral » [1], composé presque exclusivement de citations, ces pages ne comportent pas de références et leur lecture en est simplifiée. Mais la terminologie joussienne, plus précise et plus complète que dans ses premiers travaux, peut surprendre au début le lecteur. Cette terminologie est cependant d'une indiscutable clarté sémantique et la page de présentation précédant chacun des grands chapitres suffira, sans nul doute, à rendre ces termes familiers au lecteur (qui pourra en outre se reporter à l'index alphabétique proposé à la fin de l'ouvrage).

Les principaux néologismes joussiens seront, lors de leur premier emploi dans cet ouvrage, transcrits entre guillemets.

Ce vocabulaire nouveau, qui mord sur les choses, est en réalité une nécessité puisque l'Anthropologie du Geste est une science nouvelle, avec ses faits, ses lois, sa méthode. Il ne s'agit pas de « linguistique », ni d'« ethnologie », ni d'« exégèse », ni de « critique littéraire » en tant que telles. Les recherches joussiennes débordent chacune de ces disciplines : elles les unissent en profondeur, au niveau des mécanismes anthropologiques de base qui jouent sous les phénomènes spécifiquement humains.

Tous les sujets abordés par Jousse, et en particulier les faits du milieu ethnique palestinien, ne sont ici étudiés que pour illustrer les trois grandes lois du Rythmo-mimisme, du Bilatéralisme et du Formulisme, lois permanentes et universelles qui, à travers les millénaires et les réalités ethniques particulières, régissent les développements des langues, des mentalités, des civilisations, des cultures. Les différentes branches des sciences humaines : pédagogie, psychologie, psychiatrie, science du langage, catéchèse, liturgie, sont directement intéressées par l'Anthropologie du Geste et seront appelées à se renouveler plus ou moins à la lumière de ses découvertes.

Et si l'étude du fondateur de notre civilisation occidentale, Rabbi Iéshoua de Nazareth et l'étude de sa pédagogie sont pour lui un domaine privilégié, Jousse n'en reste pas moins, délibérément, un anthropologiste expérimental, attaché à la recherche de l'Homme. Cette perspective est celle de toute son œuvre.



[1] Cf. Avant-propos, p. 12.



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le dimanche 24 avril 2011 6:51
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie retraité du Cegep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref