RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les auteur(e)s classiques »

Système de la nature ou des loix du monde physique et du monde moral (1771)
Table des matières


Une édition électronique réalisée à partir du texte de Paul Henri Thiry, baron d'Holbach (1723-1789), Système de la nature ou des loix du monde physique et du monde moral, (1771), à partir d’un facsimilé de la Bibliothèque nationale de France. Reproduction : Num. BNF de l'éd. de, Paris : INALF, 1961- (Frantext; N892-N895. Reprod. de l'éd. de, Londres : [s.n.], 1771. in-8) . Une édition numérique réalisée par un bénévole, professeur d'université à la retraite, qui demande à conserver l'anonymat [Anonyme 1].

Table des matières

Partie 1

Chapitre I. De la nature

Chapitre II. Du mouvement et de son origine

Chapitre III. De la matière, de ses combinaisons différentes et de ses mouvements divers ; ou de la marche de la nature.

Chapitre IV. Des lois du mouvement communes à tous les êtres de la nature. De l’attraction et de la répulsion. De la force d’inertie. De la nécessité.

Chapitre V. De l’ordre et du désordre, de l’intelligence, du hasard

Chapitre VI. De l’homme ; de sa distinction en homme physique et en homme moral ; de son origine.

Chapitre VII. De l’âme et du système de la spiritualité.

Chapitre VIII. Des facultés intellectuelles ; toutes sont dérivées de la faculté de sentir.

Chapitre IX. De la diversité des facultés intellectuelles ; elles dépendent de causes physiques ainsi que leurs qualités morales. Principes naturels de la sociabilité, de la morale et de la politique.

Chapitre X. Notre âme ne tire point ses idées d’elle-même. Il n’y a point d’idées innées.

Chapitre XI. Du système de la liberté de l’homme.

Chapitre XII. Examen de l’opinion qui prétend que le système du fatalisme est dangereux.

Chapitre XIII. De l’immortalité de l’âme ; du dogme de la vie future ; des craintes de la mort.

Chapitre XIV. L’éducation, la morale et les lois suffisent pour contenir les hommes. Du désir de l’immortalité ; du suicide.

Chapitre XV. Des intérêts des hommes ou des idées qu’ils se font du bonheur. L’homme ne peut être heureux sans la vertu.

Chapitre XVI. Les erreurs des hommes sur ce qui constitue le bonheur sont la vraie source de leurs maux. Des remèdes qu’on leur a voulu appliquer.

Chapitre XVII. Des idées vraies ou fondées sur la nature sont les seuls remèdes aux maux des hommes. Récapitulation de cette première partie. Conclusion.

PARTIE 2

 

Chapitre I. Origine de nos idées sur la divinité

Chapitre II. De la mythologie et de la théologie.

Chapitre III. Idées confuses et contradictoires de la théologie.

Chapitre IV. Examen des preuves de l’existence de Dieu, données par Clarke

Chapitre V. Examen des preuves de l’existence de Dieu données par Descartes, Malebranche, Newton, etc.

Chapitre VI. Du panthéisme ou idées naturelles de la divinité.

Chapitre VII. Du théisme ou déisme, du système de l’optimisme et des causes finales.

Chapitre VIII. Examen des avantages qui résultent pour les hommes de leurs notions sur la divinité, ou de leur influence sur la morale, sur la politique, sur les sciences, sur le bonheur des nations et des individus.

Chapitre IX. Les notions théologiques ne peuvent point être la base de la morale. Parallèle de la morale théologique et de la morale naturelle. La théologie nuit aux progrès de l’esprit humain.

Chapitre X. Que les hommes ne peuvent rien conclure des idées qu’on leur donne de la divinité: de l’inconséquence et de l’inutilité de leur conduite à son égard.

Chapitre XI. Apologie des sentiments contenus dans cet ouvrage. De l’impiété. Existe-t-il des athées ?

Chapitre XII. L’athéisme est-il compatible avec la morale ?

Chapitre XIII. Des motifs qui portent à l’athéisme : ce système peut-il être dangereux ? Peut-il être embrassé par le vulgaire ?

Chapitre XIV. Abrégé du code de la nature


Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le mercredi 23 mai 2007 8:02
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur au Cegep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref