RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les auteur(e)s classiques »

Paul Henri Dietrich, baron d'Holbach (1723-1789)
Philosophe français d'origine allemande, érudit et fortuné


Biographie

Philosophe français d'origine allemande, érudit et fortuné, Paul Henri Dietrich, baron d'Holbach est, grâce au salon qu'il anime, l'une des grandes personnalités de la vie parisienne. Sa formation aux sciences naturelles lui permet de collaborer à l'Encyclopédie pour des articles de chimie et de minéralogie.

Matérialiste et fataliste athée, Holbach s'oppose à toutes les doctrines religieuses, instruments du despotisme. Sans être vraiment novateur par les concepts qu'il développe, il emprunte ses idées aux sources les plus variées. Il les combine et les développe avec une grande hardiesse qui l'oblige à publier ses ouvrages sous un pseudonyme. Sa philosophie est exposée dans "Le christianisme dévoilé" et "Système de la nature", véritable code de l'athéisme. Il y décrit un univers entièrement déterminé par le principe de la causalité qui s'applique à toute la matière, excluant donc toute intervention divine. Ce sont la peur et l'ignorance qui conduisent les hommes à croire en Dieu et les poussent vers les religions.

Dans son salon, où la liberté d'expression est totale, Holbach reçoit les penseurs et écrivains célèbres aussi bien français, comme Rousseau, Diderot, D'Alembert, Buffon, Helvétius, qu'étrangers. Sa langue naturelle étant l'allemand, il se voit souvent reprocher le manque d'élégance de son style, mais il est surtout violemment attaqué pour ses idées absolutistes.

Paul Henri Dietrich, baron d'Holbach est sans aucun doute le doctrinaire le plus hardi de l'athéisme, usant de tout ce que la science de l'époque peut apporter comme arguments au matérialisme et au déterminisme.

Bibliographie

Le christianisme dévoilé (1761), La contagion sacrée (1767), Le militaire philosophe (1767), Théologie portative (1767), L'esprit du clergé (1767), Histoire critique de Jésus-Christ (1770), Système de la nature (1770), Essai sur les préjugés (1770), Système social (1773), La morale universelle (1776), Ethocratie ou le Gouvernement fondé sur la morale (1776).

Source: http://atheisme.free.fr/Biographies/Holbach.htm


Retour à l'auteur: Franz Boas (1858-1942) Dernière mise à jour de cette page le mardi 5 mai 2015 13:20
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur associé, Université du Québec à Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref