RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

  Veuillez utiliser cette adresse (DOI) pour citer ce document:
http://dx.doi.org/doi:10.1522/cla.hot.cit

Collection « Les auteur(e)s classiques »

Thomas HOBBES, 1588-1679



De Cive.
Le citoyen ou Les fondements de la politique (1642)
Préface de Thomas Hobbes
Voir la table des matières du livre
Une édition électronique réalisée à partir du livre de Thomas Hobbes (1642), Le citoyen ou les fondements de la politique. Traduction de Samuel Sorbière, secrétaire de Thomas Hobbes, en 1649. Traduction lue et approuvée par M. Hobbes de son vivant.
"Si la traduction de Samuel Sorbière est le plus souvent fidèle à l'esprit du texte de Hobbes, elle est peu rigoureuse quant à sa lettre. On aura donc soin, quand c'est possible, de lire cette traduction en disposant du texte anglais." (Philippe Folliot, traducteur et professeur de philosophie)
La réputation de Hobbes, longtemps scandaleuse, commence de céder aujourd'hui à une réévaluation positive; le fondateur de la philosophie politique moderne n'a pas développé une mystique de l'État soutenue par une idéologie explicite de la violence; il faut reconnaître que l'on s'est mépris sur la conception hobbienne du pouvoir, en déchiffrant ses oeuvres comme les pièces d'une science politique qui serait exclusivement une philosophie de la puissance politique.

Sans avoir la facture définitive du Léviathan, le Citoyen (De Cive) publié à Paris en 1642, en contient toutes les prémisses et en annonce les thèses; la même logique politique y est le creuset de l'extraordinaire mutation que Hobbes opère dans le champ de la philosophie politique et dans le domaine de l'univers juridique. A la référence cosmologique et théologique du droit naturel classique, Hobbes substitue une référence anthropologique. Mais si' l'homme est un loup pour l'homme en l'état de nature, il peut accéder au domaine du juste non pas contre l'empire de l'État mais grâce à lui.

(Texte de présentation du livre au verso du livre (GF)

Voir: Christian NADEAU, “L’hyperlien Hobbes-Harper. Pour le philosophe et le politicien, l’autorité du gouvernement est par définition supérieure à tout autre pouvoir ou volonté du peuple”. Le Devoir, Montréal, édition du samedi, 20 février 2010, page C6 — le devoir de philo.


Revenir à l'auteur: Thomas Hobbes Dernière mise à jour de cette page le jeudi 25 février 2010 12:05
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref