RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les auteur(e)s classiques »

Georg Groddeck, 1866-1934
Médecin et psychothérapeute allemand



Biographie

Parmi les figures les plus marquantes de l'histoire du mouvement psychanalytique, Georg Groddeck tient une place très particulière. En contact épistolaire étroit avec Freud autour des années 1920, soutenu par celui-ci contre la réserve, voire l'hostilité de la plupart des analystes de l'époque, il ne peut cependant, même s'il réclamait ce titre, être considéré comme un disciple du fondateur de la psychanalyse. (...)

Source: Encyclopédie Universalis.
Biographie

Groddeck naît d'un médecin réputé admirateur de Bismarck. Il a quatre frères et sœurs, qui mourront tous de maladies organiques.

Groddeck entreprend des études de médecine. En 1900, Groddeck découvre Baden-Baden et y soigne en utilisant hydrothérapie, régime, massages et entretiens dans une clinique nommée Satanarium.

En 1934, il rejoint la Suisse, où il meurt la même année.

Influence

Groddeck entretiendra, comme beaucoup d’autres, une correspondance avec Sigmund Freud. Il n'accepte pas toute la métapsychologie, mais s'intéresse à la résistance, à la sexualité psychique, en vue de guérir des maladies organiques.

Il fut un psychothérapeute original pour l'époque, et convaincu de l'importance du rôle de l'inconscient, plus particulièrement de l'instance appelée le ça (proche de ce que Freud appelle le es ou le ça également) dans la genèse des troubles somatiques courants.

En 1921, il publie le Livre du ça, dans lequel il reprend certains concepts analytiques et introduit un concept du ça que Freud modifiera par la suite, écrivant, en réponse, Le Moi et le Ça. Pour Groddeck, toute maladie organique est en fait psychosomatique.

Vers la fin de sa vie, beaucoup de ses collègues et admirateurs le prièrent de créer une école pour promouvoir ses idées. Cette requête le fit rire et il dit : « Les disciples aiment que leur maître reste immobile, tandis que je prends pour un imbécile celui qui souhaiterait que je dise demain la même chose qu'hier. Si vous voulez vraiment me succéder, regardez la vie par vous-même et dites honnêtement au monde ce que vous voyez. »

Bibliographie

* Collectif: C. Clément, R. Gentis, R. Dadoun etc.: Georg Groddeck, in l'Arc no 78, 1980.
* Le chercheur d'âme, 1921, Gallimard 1982. ISBN 2-07-022615-8 ;
* Le livre du ça constitué de lettres fictives adressées à une amie, 1923, Paris 1963. ISBN 2-07-029389-0 ;
* Groddeck, G. (1985). La maladie, l'art et le symbole. Paris: Gallimard ;
* Le Pasteur de Langewiesche Roger Lewinter (Traduction) ;
* Conférences psychanalytiques Gertrud Mander (Traduction) ;
* Écrits de jeunesse ;
* The Ferenczi-Groddeck Letters, 1921-1933.
* Un destin si funeste de François Roustang, 1976, (sur la relation entre Groddeck et Freud).

Source: Wikipédia, l'Encyclopédie libre.


Retour à l'auteur: Franz Boas (1858-1942) Dernière mise à jour de cette page le mercredi 14 mai 2008 17:04
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie au Cegep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref