RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les auteur(e)s classiques »

La France jugée par l'Allemagne (1886).
Table des matières


Une édition électronique sera réalisée à partir du livre de John Grand-Carteret, La France jugée par l'Allemagne. Paris: Librairie illustrée et Librairie Nilsson, 1886, 512 pages. Une édition numérique réalisée par M. Roger Deer, ingénieur agronome à la retraite, bénévole.

Table des matières

Remarque sur la présente édition numérique, par Roger Deer.
Note de l’auteur

Avant-propos

Chapitre I : Idées générales des allemands sur la nation française. — influence de la France sur l’Allemagne.

Chapitre II : Les Français jugés par un joyeux philosophe

Chapitre III : Les appréciations allemandes au XVIIe siècle

De quelques anciens Voyageurs. — Protestations des Allemands contre l’influence française. — Un Pamphlet politique de 1689: La France toujours ambitieuse et toujours perfide

Chapitre IV : Les Allemands et la France du XVIIIe siècle.

L’influence française en Allemagne au XVIIIe siècle. — Appréciations de quelques voyageurs allemands. — L’empereur Joseph II et le prince Henri de Prusse à Paris. — Sturtz et la toilette. — Un ennemi de la France : Herder. — Descriptions idylliques de Mme Laroche et de Matthisson

Chapitre V : Les Français jugés par un roi prussien (1739—1781)

Chapitre VI : Sentiments allemands à l’égard de la Révolution française.

Sympathies de l’Allemagne pour la Révolution, antipathie non déguisée à l’égard des émigrés. — Lettres de Georges Forster, son enthousiasme pour Paris. — “ Ma campagne de France ” par Goethe. — Paris décrit par Moritz Arndt : les formalités du voyage, les enseignes, la vie, la mendicité, les nymphes du Palais-Royal, les mœurs, l’extrême amabilité des habitants. — Opinion des voyageurs allemands sur la nouvelle France

Chapitre VII : Les voyages à Paris sous le consulat et le premier empire.

Henri de Kleist, Miller et encore les filles, Reichardt et les théâtres. — Deuxième voyage de Kotzebue en 1804. — Ses descriptions des rues et des types de la capitale. — Ses pensées sur les mœurs et l’esprit français. — Ses conversations avec Bonaparte

Chapitre VIII : Les pamphlets sur Napoléon et les Français (1806-1816).

Rachel de Varnhagen. — Les Français dans le royaume de Westphalie. — Les chants patriotiques de la guerre sainte. — Les pièces satiriques : les douze articles de la foi allemande, les anagrammes. — Épigrammes sur Napoléon et les Français. — Les pièces documentaires. — Napoléon voleur d’argenterie. — Simple conversation entre un bourgeois hanovrien et un soldat français. — L’orgueilleux Paris est pris

Chapitre IX : Gallophobes et Gallophiles (1816-1850).

Antipathies et sympathies pour la France après le premier Empire. — Les manœuvres des princes. — “ Franzosenfresser ” et “ Jeune Allemagne ” ; Menzel et Boerne. —Les poètes de l’épopée napoléonienne. — La question alsacienne. — Les Français et les Allemands jugés par Boerne. — Henri Heine ; ses appréciations sur la France, sur Paris et sur le journalisme français. — Comparaison entre Boerne et Heine. — Friedrich von Raumer et les sympathies des démocrates allemands pour la République de 1848

Chapitre X : Pensées de Gœthe sur la langue, la littérature, les écrivains de la France.

Comment les Allemands apprennent le français. — Ce qu’était celui de Goethe. — La réaction contre l’influence littéraire de la France. — Goethe admirateur de Napoléon I°. — Des qualités nécessaires à un écrivain français. — Jugements sur Molière et sur Victor Hugo. —Paris, ville unique au monde

Chapitre XI : Les voyageurs de 1816 à 1850.

Johanna Schopenhauer et les femmes de Bordeaux et de Marseille. — Bavarderie et sobriété des Français. — Le Dr. Isensée et ses appréciations sur la Parisienne. —Karl Gutzkow et ses impressions parisiennes. — Les sympathies de la France pour l’Allemagne reconnues par lui, ainsi que la magnanimité du gouvernement à l’égard des journalistes allemands, qui médisent sans cesse de la France. — Les femmes écrivains sympathiques à la France : Thérèse von Lutzow et Ida Kohl. — La vie parisienne et toutes les particularités du caractère français exposées par cette dernière

Chapitre XII : Les Allemands et le Second Empire.

Différence des sentiments suivant qu’il s’agit de l’homme ou du régime. — Appréciation du prince de Bismarck. — La brochure du conseiller Klopp. — Henri de Sybel et son “ Histoire sur la Révolution ”. — Les Allemands à Paris sous le second Empire. — Les politiques de Bismarck et de Moltke. — Les satiriques : Schultze et Müller à l’exposition de 1867. — Les descripteurs et les admirateurs : Wachenhusen, Rodenberg, Gottschall, Paul Lindau. —La bière signalée par Gottschall comme un agent de germanisation. — Quelques personnalités : L. Kalisch, et sa description de Paris ; Gutzkow, les femmes et la société de 1852 ; Lucien Herbert et l’Alsace. — Le véritable historien du second Empire dans sa politique et dans ses mœurs, Th. Mundt et le livre : “ Paris et Louis-Napoléon ”

Chapitre XIII : Nouveau déchaînement gallophobe en 1870

La campagne contre la France par la plume. — La haine éclate de nouveau comme en 1815. — Les paroles de Scharnhorst en 1840, et celles de Bismarck en 1870. — La poésie guerrière en 1870. — La tactique judaïco-prussienne pour déconsidérer la France. — Les meilleurs esprits s’y laissent prendre. — Les défenseurs quand même de la France : Karl Vogt. — La femme française pendant le siège défendue par la Neue Freie Presse de Vienne. — Appréciations du major Meierheim sur la France et les Français et les Français. — Notes sur les deux sièges par les journalistes allemands qui y ont assisté : Gustave Schneider, Wachenhusen, Hermann Robolsky, Pietsch, Strodtmann. — Notes d’un prisonnier : Th. Fontane. — La littérature de guerre

Chapitre XIV : Les idées et les appréciations allemandes depuis 1870.

Discours du chanoine Doellinger en 1872. — L’Allemagne partage ses idées. — Réaction contre l’influence française, contre la mode, la langue, le théâtre, le roman. —Les romans nationaux de G. Freytag. — Attitude poli-tique à l’égard de la France : M. de Bismarck. — Appel à la pacification des esprits : Friedrich Kreyssig, Wilh. Koenig, Joseph Schlütter. — Suite de la littérature de la guerre : les chants populaires guerriers, les souvenirs d’officiers, les pamphlets. — Les volumes d’étude sur Paris et la France : Hillebrand, Conrad, Zollinger, Paul Lindau, Max Nordau, Schmidt-Weissenfels, Ferdinand Gross. — Les appréciations sur la littérature française : ouvrages de J. Baumgarten. — Conclusion

Chapitre XV : Appréciations des musiciens allemands.

Gluck — Les deux Mozart : leurs jugements sur les femmes et la musique. — Beethoven et ses sympathies pour la France républicaine. — Weber : son passage à Paris. — Mendelsohn et ses sentiments d’abord peu favorables. — Sa verve caustique à l’égard des Français. — Court parallèle entre la France et l’Allemagne. — Wagner et son pamphlet : une Capitulation. — Ce qu’il faut penser de sa justification. — Idées générales des Allemands sur la musique française : Auber et l’opéra-comique. — Leur antipathie pour ce dernier genre

Chapitre XVI : Le théâtre français jugé par les Allemands.

Idées générales des Allemands sur le théâtre français. — Arndt : le drame, la comédie et la tragédie. — Différences entre l’acteur allemand et l’acteur français. — Kotzebue : la tradition dans les rôles, la tragédie, Talma. — Devrient : quelques-unes de ses appréciations sur le théâtre. — Il trouve le débit des acteurs français mauvais, mais admire leur jeu. — Appréciations de Gutzkow sur Rachel

Retour au livre de l'auteur: John Grand-Carteret Dernière mise à jour de cette page le Dimanche 23 novembre 2003 09:04
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref