RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les auteur(e)s classiques »

CHARLES FOURIER, Théorie de l’unité universelle. Tome I. (1822)
Quatrième de couverture


Une édition électronique réalisée à partir du livre CHARLES FOURIER, Théorie de l’unité universelle. Tome I. Première édition, 1822. Réédition de l’édition de 1841. Ouvrage publié avec le concours du Centre Régional du Livre de Franche-Comté et de la Région Franche-Comté. Paris : Les Presses du réel, 2001, 656 pp. Une édition numérique réalisée par Marcelle Bergeron, bénévole, professeure à la retraite de l'École polyvalente Dominique-Racine de Chicoutimi.

Quatrième de couverture

Théorie de l’unité universelle. I.


Suite et approfondissement de la Théorie des Quatre Mouvements, la Théorie de l'Unité universelle, qui reprend, en deux volumes, les quatre tomes de la première édition des œuvres complètes, constitue le pivot, l'arbre fondamental de la pensée globale de Charles Fourier et de son projet pour transformer la civilisation (exploitation, oppression et pauvreté) en une société harmonienne (libératrice, heureuse, à chacun selon son besoin).

Un premier texte sur le libre-arbitre expose les conditions de la libération de l'être humain hors du despotisme de la Raison des philosophes et de l'inquisition théologique. Reprenant Bacon, il s'agit pour Fourier de refaire l'entendement humain sur toutes les questions du mouvement social et oublier tout ce que l'on a appris. Un seul moyen : « la raison convergente appliquée au raffinement passionnel. » Satisfaire la volonté collective et individuelle, ne commander que ce qui leur plaît collectivement et individuellement. Pour construire un « nouvel ordre social, assurant au peuple l'aisance, le luxe, les plaisirs et par suite le goût du bon ordre, dispensant de recourir à la contrainte. »

Fourier imagine la refonte entière de la société (sur le plan économique, social, éducationnel, esthétique, érotique, spirituel). Avec sa théorie des groupes et des séries, il invente, avec ses douze passions fondamentales une surprenante psycho-sociologie. Il construit un projet de société où la diversification est augmentatrice de désir.

Le phalanstère (premier laboratoire social) est une nouvelle organisation collective, possible seulement en société harmonique. Les douze passions sont harmonisées par l'attraction passionnelle, la vérité pratique, la justesse mathématique, l'unité d'action.

Cette rêverie prodigieuse et débordante étonne grandement André Breton qui ne cessa d'admirer ce prince de l'imagination analogique.


La collection L'écart absolu, dirigée par Michel Giroud, se consacre aux formes de pensées novatrices, dans les arts, dans le domaine social et spirituel, refusant la frauduleuse séparation entre la transformation sociale et l'innovation esthétique.

Couverture : d'après Steven Parrino. Vred. 1987 (détail)

coll. Le Consortium. Dijon



Retour au texte de l'auteur: Charles Fourier Dernière mise à jour de cette page le mardi 20 avril 2010 13:45
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie au Cegep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref