RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

  Veuillez utiliser cette adresse (DOI) pour citer ce document:
http://dx.doi.org/doi:10.1522/030077548

Collection « Les auteur(e)s classiques »

Alfred FORKE
sinologue allemand (1867-1944)



Introduction and Appendixes (The Theory of the Five Elements, The Cycle of the Twelve Animals, …) to Wang Ch‘ung’s Lun-hêng (1907, 1911)

Voir la sous-collection CHINE ANCIENNE réalisée par Pierre Palpant, bénévole, Paris.

Table des matièresPreface;
Extrait 1:
Wang Ch‘ung’s Philosophy. Physics.
Extrait 2:
What are the Five Elements ? — Fluids, Substances and Seasons.

Une édition électronique réalisée à partir du texte d’Alfred Forke, Introduction and Appendixes (The Theory of the Five Elements, The Cycle of the Twelve Animals, …) to Wang Ch‘ung’s Lun-hêng (1907, 1911) inclus dans : LUN-HÊNG, Philosophical and miscellaneous essays of WANG CH‘UNG, traduits et annotés par Alfred FORKE. Volume I, pages 1-64 et 576-577 ; volume II, pages 419-498, de la réimpression par Paragon Book Gallery, New York, 1962. Premières éditions : vol. I : Leipzig, Londres 1907 ; vol. II : Berlin, Londres 1911. Voir la traduction du Lun-hêng sous le nom de Wang Ch‘ung. Une édition réalisée par Pierre Palpant, bénévole, Paris.

Que lire sur Internet sur la traduction d’A. Forke ?

Après les premières éditions de 1907 et 1911 : un Compte-rendu de lecture de Paul Pelliot publié au Journal Asiatique, 1912, Juil.-déc. (Sér. 10 / T. 20), pages 154-171, disponible sur Gallica.

On y lit notamment en introduction :
La traduction du Louen heng de Wang Tch’ong par M. Forke constitue une des œuvres les plus importantes et les plus méritoires que la sinologie ait produites ces dernières années. Pour la première fois, une grande œuvre philosophique de l’époque des Han est rendue accessible aux lecteurs occidentaux en une version soignée et généralement très fidèle….

Et en conclusion :
… Ajoutons enfin la valeur propre du Louen heng, et la place que son auteur mérite d’occuper dans tout tableau de la pensée chinoise. C’est dire à combien de titres le travail de M. Forke nous intéresse, et combien nous lui devons de remerciements pour l’avoir si vite mené à bien.

 

Après la réédition de 1962 : un article de D. Leslie [fichier pdf], (Research Fellow in the Department of the Far Eastern History, Australian National University, Canberra), ‘Forke’s translation of the Lun heng’.

…The republication, unchanged and in an excellent edition, of Alfred Forke’s Lun Heng, by the Paragon Book Gallery in 1962, is clearly a most significant event. Just how valuable is Forke’s work?

…When first published in 1907 and 1911, Forke’s translation of the Lun Heng was rightly lauded by Pelliot (Journal Asiatique 20, 1912, pp. 156-171), and later by Karlgren (Bulletin, Museum of Far Eastern Antiquities, 23, 1951, pp. 107-135). Forke’s translation, done without the use of a Chinese commentary, was not only one of the greatest Western sinological works, but was also the first serious study of the Lun Heng in any language. We now have several studies and commentaries in Chinese, and also partial translations and summaries in English. Does Forke’s work still stand up today?

…As a translation, Forke’s great work still stands alone. There is no other complete translation, not even in Japanese. Translations into Polish and into Mandarin have been announced but, so far as I know, not completed….

…As for the quality of the translation, I have already pointed out in my ‘Contribution to a New Translation of the Lun Heng’, T’oung Pao 44, 1956, pp. 100-149, that many rough edges and minor inaccuracies need to be eliminated. Nevertheless Forke’s understanding of the text is excellent. Comparison with the minute portions translated by E. R. Hughes, D. Bodde, Burton Watson, and Chan Wing-tsit shows that these scholars, with all the modern aids unavailable to Forke, can still only make slight improvements to his translation.

…Forke’s ‘Introduction’ is still amongst the finest summaries of Wang Ch’ung’s thought. It goes deeper than the wider-ranging general surveys of Chinese philosophy mentioned earlier, and consequently gives a more rounded picture of his contribution.

Revenir à l'auteur: Laurence Binyon (1869-1943) Dernière mise à jour de cette page le samedi 5 janvier 2008 6:17
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie au Cegep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref