RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les auteur(e)s classiques »

Anténor FIRMIN, 1850-1910
Homme politique et intellectuel haïtien



Biographie


Joseph Auguste Anténor Firmin ou Anténor Firmin (18 octobre 1850 - 19 septembre 1910) est un homme politique et intellectuel haïtien.

Biographie

Issu d'une famille modeste du Cap-Haïtien, Anténor Firmin effectue ses études secondaires au lycée de sa ville natale et commence à enseigner dès l'âge de 17 ans.

Il travaille comme employé d'une maison de commerce, professeur, puis Inspecteur des Écoles ; passionné de politique, il fonde au Cap-Haïtien le journal Le messager du Nord. Candidat malheureux en 1879 à la députation, il est envoyé en 1883 comme représentant de son pays aux fêtes du centenaire de Simon Bolivar. Refusant un poste de ministre sous la présidence de Lysius Félicité Salomon, il s'exile à Saint Thomas puis à Paris (1885) où il rencontre Louis-Joseph Janvier et devient membre de la Société d’Anthropologie de Paris.

En 1885, il publie De l’égalité des races humaines. Anthropologie positive qui est une réhabilitation de la grandeur historique de la race noire depuis l'Égypte jusqu'à Haïti en réaction à l'Essai sur l'inégalité des races humaines de Gobineau (1854).

Anténor Firmin est candidat à la présidence à la fin du XIXe siècle. Ministre du président Florvil Hyppolite en 1891, il résiste aux pressions des États-Unis, qui voulaient installer une base militaire en Haïti, au Môle Saint-Nicolas. En 1905, son essai, M. Roosevelt, président des États-Unis et la République d'Haïti eut une grande répercussion, qui prédisait une intervention armée américaine qui, de fait, eut lieu.

Publications

  • De l'égalité des races humaines. Anthropologie positive, Paris, F. Pichon, 1885, [lire en ligne] sur Gallica, réédition Éditions L'Harmattan, Paris, mars 2004. Préface de Jean Métellus.
  • Haïti au point de vue politique, administratif et économique: conférence faite au Grand cercle de Paris, le 8 décembre 1891, Paris, F. Pichon, 1891
  • Diplomate et diplomatie: lettre ouverte à M. Solon Ménos, Cap-Haïtien, Imprimerie du Progrès, 1899
  • "Lettre ouverte aux membres de la Société de Législation de Port-au-Prince", Basse-Terre, Guadeloupe, Imp. Ouvrière, 19041
  • M. Roosevelt, président des États-Unis et la République d'Haïti, Paris, F. Pichon et Durand-Auzias, 19052
  • Lettres de Saint Thomas. Études sociologiques, historiques et littéraires, Paris, V. Girard & E. Brière, 1910
  • L'effort dans le mal, Port-au-Prince, Imprimerie H. Chauvet, 1911
  • Joseph Anténor Firmin, Lettres de Saint-Thomas : études sociologiques, historiques et littéraires, Paris, V. Giard & E. Brière,‎ 1910 (lire en ligne)

Source: Wikipédia, l'encyclopédie libre. [En ligne] Consulté le 23 mars 2016.


Retour à l'auteur: Franz Boas (1858-1942) Dernière mise à jour de cette page le mercredi 23 mars 2016 13:41
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur associé, Université du Québec à Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref