RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les auteur(e)s classiques »

PHILIPPE II ET LA FRANCHE-COMTÉ. Étude d'histoire politique, religieuse et sociale (1912)
Table des matières


Une édition électronique réalisée à partir du livre de Lucien FEBVRE, PHILIPPE II ET LA FRANCHE-COMTÉ. Étude d'histoire politique, religieuse et sociale. Texte intégral de sa thère de doctorat publiée originalement en 1912 par la Librairie ancienne Honoré Champion. Paris: Les Éditions Flammarion, 1970, 538 pp. Collection: Science de l'histoire. Une édition numérique réalisée par Réjeanne Toussaint, bénévole, Chomedey, Ville Laval, Québec.

Table des matières

Quatrième de couverture

INDEX

PRÉFACE

AVANT-PROPOS


PREMIÈRE PARTIE

LA COMTÉ À LA VEILLE DU RÈGNE DE PHILIPPE II

Chapitre I. LE PAYS

I. La Comté du Nord. Les plateaux et le haut val de Saône. Marches comtoises et terres de surséance, l'Ognon.

II. Entre Doubs et Ognon : l'isthme calcaire. La route du Rhône au Rhin. Dole et la forêt de Chaux

III. La Bourgogne de campagne : Bresse comtoise, Finage, Vignoble. Routes et marchés. Salins

IV. Le Jura. Plateaux et vals. Défricheurs et colons. Les divisions naturelles. La Comté méridionale

V. Variété du pays comtois. Le bon pays qui se suffit en tout

Chapitre II.  L'ÉTAT COMTOIS ET SES ORIGINES

I. La Comté, province perdue, État sans souveraineté. - Les origines : la Séquanie ; la Comté du Moyen âge

II. La crise de 1477. Impériaux, Suisses ou Français ? L'idéal bourguignon. L'oeuvre de Marguerite et de Maximilien

III. Les conventions diplomatiques : Ligue héréditaire et neutralité

IV. Charles-Quint : le comte et l'Empereur ; la Comté et l'Empire. Les fortifications et la neutralité

V. Persistance de l'esprit bourguignon

Chapitre III.  LE GOVERNEMENT

I. La Comté et le gouvernement des Pays-Bas. Éloignement des deux pays

II. Le gouvernement local. Gouverneurs en titre et lieutenants-gouverneurs. Les bons personnages

III. Le Parlement. Fonctions judiciaires, fonctions politiques. Origines et composition

IV. Conseillers et gouverneurs. Le pouvoir aux mains des légistes bourgeois

V. Les États. Le don gratuit. Droits politiques de l'assemblée

VI. Équilibre des institutions comtoises sous Charles-Quint - mais équilibre précaire

Chapitre IV. PROSPÉRITÉ MATÉRIELLE ET NATIONALITÉ

I. La Comté s'agrandit, consolide ses frontières sous Charles-Quint

II. Elle possède en elle toutes ses nécessités

III. La renaissance agricole et industrielle. Multiplication de la population

IV. Naissance et formation d'un sentiment national comtois

V. Conclusion : la Comté à la veille du règne de Philippe II


DEUXIÈME PARTIE

LES DÉBUTS DU RÈGNE DE PHILIPPE II

NOBLESSE ET BOURGEOISIE

Chapitre V. L'AVÈNEMENT DE PHILIPPE II

L'abdication de Charles-Quint en Comté

I. Impopularité de Philippe II à ses débuts : les partisans de Maximilien

II. Les premiers actes du nouveau Comte : son avènement seul est une révolution

III. Les Granvelle. La question d'avenir pour l'évêque d'Arras

IV. Simon Renard ; sa rupture avec Antoine Perrenot

V. Les adversaires des Perrenot dans la noblesse comtoise. Les Rye et l'affaire Bonvalot

Chapitre VI. GRAVELLE, SIMON RENARD ET LA NOBLESSE  COMTOISE

I. L'affaire Quiclet

II. Son importance politique : Renard mis en cause

III. Autres conséquences du nouveau règne : les nobles comtois renvoyés de la cour. Leur turbulence

IV. En Comté, pas d'emploi pour eux : leur haine des robins

V. Importance politique de cet antagonisme : ses causes économiques

Chapitre VII. LA NOBLESSE ET LES SEIGNEURIES

Que rapporte la terre noble au gentilhomme ?

I. Les alleux : leur petit nombre. - Les seigneuries : leur multiplicité et leur variété

II. Parties constitutives de la seigneurie : Le domaine     proche : la réserve

III. Les granges ; leur rapport

IV. Les engins : moulins, foules, battoirs, etc.

V. Droits du seigneur sur les tenures nobles (fiefs) et roturières (censives)

VI. Id., sur les tenures mainmortables. Lods et retenue

VII. Les droits domaniaux ; leur variété

VIII. Double assaut contre eux : du souverain, des tenanciers

lX. La seigneurie, legs du passé, ne répond plus aux nouveaux besoins

X. L'augmentation des revenus seigneuriaux, plus apparente que réelle. Exemples

Chapitre VIII. LES SOURCES DE LA FORTUNE BOURGEOISE : LE COMMERCE, L'USURE, LA CONQUÊTE DE LA TERRE PAYSANNE

I. Le commerce. Maîtres de métiers et marchands. L'accaparement

II. L'usure. Exploitation du paysan

III. La terre paysanne passe aux prêteurs. Mécanisme de l'opération

IV. Importance, extension de ce transfert

V. Ce que le bourgeois fait de la terre paysanne. Reventes ou constitution de granges

VI. Les locations de bétail : la commandise

Chapitre IX. LES OFFICES, LA ROBE, LA CONQUÊTE DE LA TERRE NOBLE

I. Les petits robins : huissiers, receveurs, notaires

II. Docteurs et officiers : gages, cumuls, comparaison avec les gentilshommes

III. Multiplication des offices. La caste des robins. Mariages et dynasties

IV. Le bourgeois à l'attaque de la seigneurie. Il l'administre. Il la loue

V. Créancier du noble, il la lui achète à rachat

VI. Il s'y installe définitivement, et se fait anoblir. Ex. typique : Nicolas Perrenot

VII. Persistance de l'esprit de gain chez l'anobli : Granvelle homme d'affaires

Chapitre X. LA VIE BOURGEOISE

Diversité des conditions bourgeoises ; similitude des intérêts et des sentiments

I. Le bourgeois homme d'action. Ses voyages ; ses campagnes

II. La recherche du profit

III. Le mariage ; le ménage bourgeois

IV. Le savoir, source de la puissance bourgeoise

V. Souci de l'instruction. Collèges et pédagogues. Le luxe et la culture des anoblis

Chapitre XI. LA VIE NOBLE

Le noble entendu aux affaires : rareté du type

I. Charges qui pèsent sur lui : le rang à soutenir. Dépenses des morts, dépenses des vivants

II. La guerre et ses dépenses

III. L'instruction du noble : ce qu'elle représente pour lui

IV. Le mariage : les belles dots

V. Concurrence du noble étranger

VI. Les mariages mixtes ; leur rareté. Revanches d'amour-propre : l'étiquette. Nobles et anoblis


TROISIÈME PARTIE

LA COMTÉ ET LA RÉVOLUTION DES PAYS-BAS


Chapitre XII. GUILLAUME D'ORANGE EN FRANCHE-COMTÉ

I. Marguerite de Parme, Granvelle et la Consulta.  Guillaume d'Orange gouverneur du Comté.  Le domaine de Chalon

II. Importance de la nomination de Guillaume. Fr. de Vergy lieutenant-gouverneur

III. Guillaume adversaire de Granvelle ; derrière lui, les Rye

IV. Campagne contre Granvelle en Comté. Renard. L'épée contre la robe

V. Duel de Renard et de Granvelle. Disgrâce du cardinal

VI. Granvelle en Comté. Disgrâce de Renard

Chapitre XIII. LA MISSION DE MORON

I. Moron, ses projets, sa mission

II. Débuts maladroits des enquêteurs

III. L'enquête à la Saunerie et les Perrenot

IV. L'enquête sur le domaine : les engagères

V. Les États de décembre 1564 : succès des Granvellistes

VI. Fin de Moron. Échec politique de sa tentative

VII. Résultats pratiques de l'enquête. Les réformes : Saunerie, domaine, bailliages.

Chapitre XIV. BESANÇON, LA RÉFORME ET LA FRANCHE-COMTÉ

I. Conditions favorables à la Réforme : la population bisontine, sa variété

II. Les conditions politiques et municipales

III. La Réforme bisontine, les Suisses et la Comté

IV. L'avènement de Philippe II et ses conséquences à Besançon. Les évènements de 1560

V. Progrès de la Réforme dans la ville : leur importance pour le Comté

Chapitre XV. LA RÉFORME EN COMTÉ

Difficultés de la propagande réformée en Comté

I. Les débuts. Les premières crises

II. Progrès de la Réforme au début du règne de Philippe

III. Petit nombre des poursuites contre les Comtois

IV. Soupçons de partialité chez les conseillers

V. L'Église comtoise. Impuissance de ses chefs

VI. Chanoines, religieux et prêtres : besoins urgents de réforme

VII. L'archevêque de la Baume et les nobles anti-ranvellistes

Chapitre XVI. LES GUEUX ET LA COMTÉ. LA CONFRÉRIE DE SAINTE-BARBE

Divisions profondes en Comté. Seconde disgrâce de Granvelle

I. La succession du président Desbarres. Claude Belin candidat de Granvelle

II. Les nobles comtois et les Gueux. Andelot. Les Rye. Confrérie de Sainte-Barbe

IlI. Troubles de Salins : leurs origines municipales, sociales et religieuses

IV. Inaction relative des conseillers ; leurs ambitions, leurs incertitudes

V. On espère la venue du roi

Chapitre XVII. LE PASSAGE DU DUC D'ALBE

I. Récit du passage. Conséquences matérielles et politiques

II. Les nobles comtois reprennent du service et relèvent la tête

IlI. Le Parlement se réveille. Interventions du roi et de Pie V

IV. Belin aux Pays-Bas. Ses partialités. Enquête sur les Rye

V. Confiscation du domaine de Chalon ; ruine de Renard

VI. F. de Lannoy et les arrestations de Salins : le Parlement dessaisi

VII. Retour de Belin en Comté

Chapitre XVIII. LE PASSAGE DU DUC DE DEUX-PONTS

I. Activité militaire des nobles comtois en 1567 et 1568. Leur présomption

II. Les États de 1569

III. Invasion de Wolfgang. Trahison de Citey

IV. Le bailliage d'Amont ravagé par les reîtres. Impuissance des Comtois

V. Fureur des bourgeois après l'invasion ; leurs attaques contre les nobles

VI. Réponse des gentilshommes : l'affaire Demongenet


QUATRIÈME PARTIE

LES PROGRÈS DE L'ABSOLUTISME ; LA COMTÉ NOUVELLE


Chapitre XIX. LES RÉFORMES : L'ÉGLISE

I. Pie V et Claude de la Baume

II. L'inquisition diocésaine en Comté

III. Tentative d'installation de l'Inquisition romaine

IV. Publication du Concile de Trente

V. Son application. L'officialité bisontine et l'excommunication pour dettes

Chapitre XX. LES RÉFORMES : L'UNIVERSITÉ DE DOLE

I. L'interdiction d'étudier de 1570

II. L'Université de Dole. Prospérité des études juridiques

III. L'ordonnance réformatrice du duc d'Albe

IV. Ses conséquences : recrutement de l'Université

Chapitre XXI. LES RÉFORMES : LE PARLEMENT

I. Intentions réformatrices du duc d'Albe : Saunerie, domaine

II.  Il s'attaque à la cour. Nécessité d'une réforme

III. Blasere et Mesabarba en Comté. Les suspensions

IV. Trouble profond en Comté. L'affaire Roussel, la Réforme à Ornans

V. Conséquences de la mission Blasere : Pierre Froissard président de Bourgogne

VI. Publication des Ordonnances de 1573 : leur analyse

VII. Les articles secrets

Chapitre XXII. L'AFFAIRE DES ORDONNANCES ET LES ÉTATS DE 1514

I. Difficulté de la situation. Requesens successeur d'Albe

II. Convocation des États : gravité de cette mesure

III. Les délibérations. La commission des Neuf

IV. La mort de Froissard

Chapitre XXIII. LE GOUVERNEMENT DE DON JUAN

I. Délégation aux Pays-Bas. Concessions de Requesens. Mission de Boisset

II. Délégation en Espagne. Négociations avec les États-Généraux des Pays-Bas

III. Don Juan ; son caractère, son entourage ; discrédit de la robe

IV. Faveur de Vergy et des corne-guerre

V. Armements et pillages en Comté

VI. Impuissance et division du Parlement

Chapitre XXIV. LA RENTRÉE DE GRANVELLE

I. Alternatives de faveur et de disgrâce pour le cardinal. Son programme

II. Les États de 1579

III. Le Parlement reste en défaveur

IV. La Réforme en Comté. Voyage de Marguerite. Granvelle, Froissard et Fonck

V. Les ordonnances de 1586. Consécration des efforts antérieurs. La fin d'une génération

Chapitre XXV. CONCLUSION : LA COMTÉ EXPLOITÉE ET SACRIFIÉE

I. Ce qu'est la Comté : une route militaire. Passages de troupes

II. Les exploits des munitionnaires

III. La Comté dépouillée de ses soldats et de ses deniers

IV. Accroissement des charges, diminution des revenus

V. Les mauvaises années, la misère

VI. Les institutions faussées : Résultats de la politique d'absolutisme


DOCUMENTS ET OUVRAGES UTILISÉS



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le samedi 15 août 2009 8:16
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref